AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 La météorite bleue [Mini-Intrigue / Groupe 1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar


Date d'inscription : 06/03/2016
Messages : 174
Multicomptes : Le Staff
Dollars : 2816
Avatar : PNJ

MessageSujet: La météorite bleue [Mini-Intrigue / Groupe 1]   Sam 23 Juil - 20:51

LA MÉTÉORITE BLEUE
“mini-intrigue #5 ; groupe 1

Une force surnaturelle vous appelle. Vous, détenteur de don particulier, que vous soyez un confrériste, un x-men ou un mutant indépendant. Mais, il n'y a pas que votre race qui ressent cet appel. Les êtres des autres univers ont également leur cœur qui bat au même rythme que cette mystérieuse énergie. Tout a commencé par la chute de cette petite météorite à Central Park, il y a trois jours. Elle est passée inaperçue aux yeux de la majorité des citoyens, mais pas aux vôtres. Voilà plusieurs jours que ça vous obsède et que finalement vous renoncez à vouloir comprendre. Ceux qui ont déjà deviné l'origine de cette énergie sont dotés de plus grands pouvoirs que vous.

C'est suite à une impulsion que vous vous êtes lancé à la recherche du cratère en pleine nuit. De la sorte, il y aurait moins de curieux, non ? Si en arrivant à Central Park vous aviez toujours un doute quant à vos capacités de dénicher l'objet tombé du ciel, finalement cela ne vous à pas prit plus d'une heure. C'est donc un peu après minuit que vous dénichez la météorite qui vous obsède à ce point. Le cratère est bien camouflé par un vaste amoncellement de végétation. Il est si petit, si insignifiant, normal que personne ne l'ai remarqué avant. Pour vous, le trouver a été si facile pourtant. Presque trop facile. En vous approchant, vous remarquez une faible lueur bleutée qui s'échappe du bouclier de terre et de roches qui enrobe la pierre spatiale. Est-ce prudent de la toucher ?

Participants: Niall Southway, Jackson Wilde, Marian E. Carson, Graham Johnson & Poor E. Sirius

/!\ IMPORTANT /!\ Pour cette mini-intrigue, toutes actions relatives à la météorite auront des conséquences sur le joueur, ces dernières étant gérées par Marvelous. En cas de besoin, merci de demander une intervention.

Règles de la mini-intrigue
Il n'y a pas d'ordre de passage et aucun nombre de mots imposé, mais faites attention de ne pas mettre vos camarades de jeu sur le carreau en faisant bande à part ou en répondant en avalanche sur une courte durée.
Sentez-vous libre d'utiliser les dés à votre guise pour les décisions importantes. Si durant le sujet vous souhaitez l'intervention de Marvelous, vous pouvez faire une demande ici et on viendra s'occuper de vous au plus vite.
Un topic flood rien que pour vous a aussi été créé afin de discuter entre vous du sujet si nécessaire.

N'oubliez pas que le déroulement de ce sujet dépend de vos actions, n'ayez pas peur de prendre des initiatives et rappelez-vous que ces événements auront des conséquences sur vos personnages... et peut-être plus encore.

code by XynPapple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: La météorite bleue [Mini-Intrigue / Groupe 1]   Sam 23 Juil - 23:39


La météorite bleue
Niall / Marian / Graham / Poor / Jackson


Je suis de retour à New York une nouvelle fois. La saison de Formule 1 est terminée et pourtant je suis ici plutôt que dans ma résidence de Brisbane pour les vacances. J’ai des soucis avec les sponsors et le fait qu’ils refusent de les régler par l’entremise de mon agent ou à distance me rend de mauvaise humeur. Je suis fatigué. Ayant terminé troisième au classement cette année, j’ai envie de me réfugier dans mon lit et d’y rester de longues semaines sans bouger. Je suis en colère contre moi-même. Je sais que j’aurais pu faire beaucoup plus et pourtant je ne vous pas comment sur le circuit. Mon problème, c’est que cette année a été parsemée de distractions externes, de conflits avec la presse et de tellement de situations insolites que je me retrouvais en dehors de mon état compétitif habituel lorsque venait le temps de conduire. Revenir à New York me le rappelle donc durement et je demeure de mauvaise humeur tout le long du vol et en traversant les douanes. Je prends immédiatement la direction de mon appartement de Manhattan. Il fait nuit à ce moment là, ayant du prendre l’avion à cette période de la journée pour être à temps pour le rendez-vous du lendemain. Je suis donc à l’arrière d’un taxi, observant le ciel d’encre distraitement. Alors, je crois voir une trace lumineuse dans le ciel. Je reste surpris par cette manifestation cosmique avant de finalement la voir « tomber » dans Central Park. Je fixe un moment l’extérieur, incertain d’avoir bien vu ce que je crois avoir vu.

Je passe une nuit horrible. Je me tourne et me retourne sans arrêt dans mon lit, l’image de l’objet de l’espace me revenant sans arrêt. Je finis par me rendre à l’évidence que je ne vais pas pouvoir reprendre mon sommeil cette nuit et que je vais avoir une gueule de zombie devant les sponsors. Qu’importe, je me lève dès que le Soleil commence à se pointer et je m’assure de prendre assez de café pour maintenir mon corps opérationnel. Le meeting auquel je me rends est d’un ennui mortel. D’ordinaire je suis plus enjoué et participatif, aujourd’hui je me contente de dire oui à toutes leurs propositions pour en finir rapidement. Sur le chemin du retour, je dois repasser près de Central Park. Mon regard y est attiré derechef et cela me fait froncer des sourcils.

Mon obsession pour cette météorite ne dérougit pas. Aussitôt que mon esprit n’est pas occupé par des tâches quelconques, il se met à repenser à elle. Cela devient irritant et je commence à en avoir marre de cette situation. Alors que je suis à nouveau dans mon lit à attendre un sommeil qui ne vient pas, je me lève d’un pas décidé. Je vais partir à la recherche de cet objet d’un autre monde. Je le dois sinon je vais devenir fou, c’est aussi simple que cela. Je me fiche de l’heure tardive, il faut que j’agisse à l’instant. Je m’habille donc en vitesse, mettant sur mes épaules une veste pour combattre à température fraîche de la nuit. Je m’arme aussi d’une lampe de poche, n’oubliant pas de prendre mon téléphone avec moi, au cas où. Juste avant de sortir, je passe un coup de fil en vitesse. À deux, on va pouvoir couvrir plus de terrain. Je choisis de m’y rendre à pieds, n’habitant pas très loin de Central Park de toute manière. En atteignant ces limites, je soupire bruyamment en me répétant que c’est une mauvaise idée. Je m’enfonce dans la végétation malgré tout.

Au bout d’une heure à peine à tourner en rond il me semble, mon œil s’accroche à une lueur bleutée au sol. Je n’arrive pas à le croire, l’aurais-je trouvé aussi facilement? Je m’approche prudemment, observant autour de moi pour m’assurer que j’étais bien seul. Je dois m’enfoncer dans quelques buissons pour avoir en visuel sur ce qui ressemble à un minuscule cratère. Je pointe alors ma lampe de poche dans la direction de la météorite et j’observe la carapace de terre qui enrobe la pierre. Je n’arrive pas à voir clairement celle-ci, seulement sa lumière au reflet bleu. J’hésite à m’accroupir pour l’inspecter de plus près. Lui toucher est hors de question. Surtout qu’elle a été tellement facile à dénicher. Ce n’est presque pas normal.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: La météorite bleue [Mini-Intrigue / Groupe 1]   Dim 24 Juil - 17:45


La météorite bleue
Graham ξ Niall ξ Marian ξ Jackson ξ Poor

« Niall ! Regarde ! Une étoile filante ! »

Depuis que j'avais prononcé ces mots, depuis que mes yeux s'étaient posés sur ce trait de lumière qui avait disparus au dessus de Central Park, je n'arrêtais pas d'y penser. Et ce n'était pas faute d'avoir essayer de me la sortir de la tête. Mais le fait est que, depuis lors, je tournais en rond comme un animal en cage. J'avais encore une fois refait tout les branchements de mes appareils, en avait ouverts certains pour nettoyer leurs composants, j'avais passé l'aspirateur. Bref, n'importe quoi pour me tenir occupé.

Mais nous étions le lendemain soir, et j'avais toujours cette image en tête. Alors même que j'aurais du savourer ma victoire sur mon colocataire. Ce soir, j'avais réussis à le faire asseoir dans le fauteuil pour profiter avec moi d'un marathon Seigneur des Anneaux. Ces soirée était suffisamment rares que pour être savourée mais c'est machinalement que ma main piochait dans l'énorme saladier de popcorn sur mes genoux, c'est sans réel intérêt que mes yeux restaient fichés à l'écran. De temps à autre, je me surprenais à regarder par la fenêtre plutôt.

Finalement, mon regard croisa celui de Niall. Merde. J'allais encore me faire engueulé pour avoir fait des pieds et des mains pour cette soirée et de donner l'impression d'en avoir rien à battre. Je m'attendis à une remarque acide ou sarcastique mais rien ne vient, jusqu'à ce qu'il ne tourne lui aussi son regard vers le dehors.

« Mec...
-Toi aussi ?
-... On y va ? »

Il tourna à nouveau son regard vers moi et je souris avant de sauter sur mes pieds, renversant au passage les pop-corn un peu partout au sol. Mais alors que j'avais commencé à bouger, m'arrêter me semblait devenu impossible. Il fallait absolument que je trouve l'endroit ou cet objet non identifié s'était écrasé. Je courus jusqu'à ma chambre, sautillant un instant sur un pied pour enfiler mes chaussures. J'attrapais rapidement une veste en cuir, mon trousseau de clef et Bettie avant de faire volte face et de me diriger vers la porte.

« Si t'es pas en bas dans cinq minutes, je pars sans toi Honey ! »

Une fois mon ultimatum lancé sur un ton léger, je me remis à courir vers la porte, la laissant grande ouverte derrière moi, abandonnant sur place la communauté de l'anneau en plein milieu d'une bataille épique. Gandalf viendrait leur sauver la mise de toute façon. Tandis que moi, l'aventure m’appelait.

Je dévalais les escaliers pour aller rejoindre ma voiture et sautais à l'intérieur, très vite rejoins par mon meilleur ami. Nos regards se croisèrent à nouveau et je lui souris à nouveau avant de mettre le contact et de démarrer sur les chapeaux de roue. Direction Central Park !

Bon... Une fois sur place, mon enthousiasme était largement douché. J'veux dire... Central Park, au beau milieu de la nuit... Pas forcément la meilleure idée du monde si on tenait à la vie. Mais je n'allais certainement pas renoncer maintenant. Il fallait que je trouve cette météorite. S'il en restait quelque chose... Au moins le cratère quoi !

Finalement, un homme penché en avant dans les buissons et une lueur bleue attirent mon regard. A peu près en même temps que Cheater en fait, puisqu'il me donne un coup de coude avant de me pointer le type du menton. Je hoche la tête et me met à courir vers le type.

« Hey ! Machin ! Ce truc est à nous ! On était là avant. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: La météorite bleue [Mini-Intrigue / Groupe 1]   Dim 24 Juil - 19:57



La Météorite Bleue.
ft Graham, Niall, Jackson, Poor; Central Park


Roulée en boule dans son lit, Marian navigue sur son portable d'un air endormi. La luminosité de l'écran lui fatigue les yeux, tout comme l'apaisent les respirations discrètes de Vega et Cortez, tous deux blottis contre son ventre. Si la brune est somnolente, elle n'arrive pourtant pas à dormir. Depuis maintenant trois jours, l'étoile filante aperçu depuis la fenêtre de l'appartement hante son esprit. Ce n'est pourtant pas la première fois qu'elle en voit une. Elle se souvient des nuits d'été où, enfant, son père l'emmenait à Yellowstone pour observer le ciel à la saison des pluie d'étoiles filantes.
Mais celle-ci semble différente. Pourquoi ? Marian n'en sait rien, mais depuis son apparition, elle ne peut s'empêcher d'y repenser. En prenant un café le matin, en donnant le bain à Vega et Cortez, en rendant visite à Rogue ou Vind. Même les piques et les regards en coin d'Asper n'ont pas réussi à lui changer les idées.

C'est ainsi qu'elle se retrouve sous la couette, le regard fiché sur son écran de téléphone. Elle va de sites en sites. Informations. Blogs. Facebook. Twitter. Personne n'en parle. Nulle part. Pourtant ne semble l'avoir remarqué. Personne ? Non, pas tout à fait. Le téléphone de Marian vibre soudainement entre ses doigts et elle se redresse pour répondre. Un sourire étire ses lèvres, une lueur de malice étincelle dans ses pupilles. A peine la conversation terminée, elle saute du lit, réveillant les deux carlins qui retournent immédiatement sous la couette encore chaude tandis que leur maîtresse s'habille en vitesse. Sa garde robe n'est pas très variées, et c'est vêtue d'un jean, d'un débardeur, et d'une paire de bottines plates qu'elle sort de sa chambre.

L'appartement est plutôt calme ce soir, et c'est une Willow endormie devant la télé qui accueille Marian lorsqu'elle entre au salon. Les images d'un reportage de nuit défilent, éclairant le visage doux de son étonnante colocataire. Avec un sourire en coin, la confrériste éteint le téléviseur et couvre son amie d'une couverture pour qu'elle n'attrape pas froid dans la nuit. Sur ce geste, Marian passe dans le hall d'entrée où l'attend, suspendue au porte-manteau, sa nouvelle veste en cuir. L'ancienne, qu'elle avait depuis des années, est restée en lambeaux et en sang dans une chambre de motel, il y a presque un mois de cela. Sur une caresse du cuir du bout des doigts, elle change finalement d'avis et opte pour sa veste de sport. Dans sa poche de jean, son téléphone. D'un geste, elle se saisi de ses clés d'appartement et de voiture, puis quitte les lieux d'un pas pressé. Impatiente.

Si la nuit vide Central Park de son affluence, l'endroit n'est pas désert pour autant. Un couple sortant d'un bar, une homme qui promène son chien. Marian rabat la capuche de sa veste sur ses cheveux en bataille qu'elle n'as guère pris le temps de dompter, surtout maintenant qu'ils descendent un peu en dessous de ses épaules. Son téléphone faisant office de lampe avec le flash, elle s'occupe de parcourir sa petite zone du parc, comme convenu avec le coup de fil précédent.
Au bout de presque une heure de recherches, son portable vibre brièvement, et elle jette un oeil à l'écran.

COUSIN SAUVAGE (+1 (950) 824 - 2026)
Le 24/07/2016 à 23:54
Mari, je l'ai trouvé ! Rejoins-moi un peu après Bethesda Fountain, derrière un grand orme.

Oh my

J'arrive !!

code by NyxBanana & Astealeaf


Si elle n'y est pas allée depuis ce qui semble être une autre vie, Marian connait bien l'endroit. A l'époque où elle enseignait à l'Insitut, et comme depuis l'obtention de son permis de conduire, elle venait chaque dimanche à Central Park pour courir. Son parcours était bien défini et à la fin, elle s'étirait près de la fontaine en question, avant d'aller manger au Tavern on the Green. En compagnie d'Ellie. La blonde a quitté la ville depuis bien longtemps, ne supportant plus l'ambiance de New York. Peut-être Marian aurait-dut faire la même chose. Mais elle n'avait put se résoudre à abandonner son travail, ni ses élèves. Temps révolu. Un gouffre sépare ces quelques mois.

A l'instant où la brune décerne son contact quelques mètres devant elle, elle distingue également deux silhouettes qui s'approchent par derrière lui. Ses sourcils se froncent et son coeur s'emballe quand l'un des deux hommes se met à courir vers les buissons. L'angoisse et l'adrénaline montent d'un coup, imaginant le pire des scénarios, alors que la brune se précipite également en avant. Elle arrive juste à hauteur des buissons quand l'homme s'exprime avec impolitesse.

«  Hey ! Machin ! Ce truc est à nous ! On était là avant. »

Graham. Nom de dieu. La jeune femme pousse un juron en lituanien en levant les yeux au ciel, terminant de s'approcher des buissons et de l'homme s'y trouvant.

«  Oh, la politesse, tu connais pas ? » ne peut s'empêcher de grogner Marian en guise de salutation, détournant ensuite aussitôt son attention pour la porter sur l'homme victime de l'engouement du confrériste. «  Salut Jacks, c'est bon de te voir à New York. » Marian sourit au concerné qui, penché dans les buissons, fini par se redresser. Leurs retrouvailles sont encore toutes fraîches et la brune ne résiste pas à la pulsion de le serre dans ses bras avec une certaine émotion. C'est alors que l'homme accompagnant Graham les rejoints et à la lumière des lampadaires non loin et qui peuplent tout le parc, elle reconnait sans peine le visage de Niall. Sa présence la rassure et également, elle lui adresse un de ses sourires qui fait plisser ses narines et pétiller ses iris sombres dont l'un se cache brièvement derrière un clin d'oeil complice. «  J'imagine que vous venez aussi chercher les petits hommes verts ? »

Marian glisse un peu d'humour, même si cela ne cache pas son inquiétude face à la situation. Il faut dire que ses plus ou moins récents rapports en lien avec l'espace n'ont pas été de tout repos. Si elle peut éviter de se péter un bras aujourd'hui, elle en sera satisfaite. Bon, sa visite du Milano lui a laissé un très bon souvenir, il ne faut pas non plus noirci le tableau, mais de base c'était parce qu'on voulait sa tête, là haut, quelque part dans la galaxie. Et elle se passerait très bien de la perdre, sa tête. Qu'elle tourne d'ailleurs vers l'endroit qu'observait Jackson, la curiosité étant bien trop forte. Après tout, ne dort-elle à peine pas depuis trois jours, à cause de cette chose ? Autant y jeter un regard.
Une météorite. Rien de bien particulier en soit mais sa taille intrigue la jeune femme, autant que la lumière bleue étrange qui en émane. La sensation qu'elle ressent depuis des jours, comme une sorte d'attraction, semble atteindre son apogée auprès de l'objet spatial et la brune détourne les yeux pour les reporter sur l'étrange groupe formé.
Son regard passe de Jackson, à Niall, puis Graham. Machinalement, elle se mordille la lèvre inférieure, comme perdue dans ses pensées. Au début, elle avait pensé s'amuser à présenter son cousin à deux confrères, mais désormais, c'est plutôt le fait qu'ils soient tous mutants et qu'ils aient tous cherché cet objet tombé du ciel qui l'intrigue.

«  Une théorie là-dessus, cousin ? » demande-t-elle à Jackson d'un air un peu perplexe, sortant de nouveau son téléphone pour une rapide recherche avec les mots "météorite bleue". Qui ne donne bien sur rien du tout.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: La météorite bleue [Mini-Intrigue / Groupe 1]   Lun 25 Juil - 20:10



La météorite bleue
Graham ξ Marian ξ Jackson ξ Poor ξ Niall

« Niall ! Regarde ! Une étoile filante ! » Ces mots me tournent en tête. Devant moi, un film parlant de nains devant amener une alliance dans un volcan pour détruire je ne sais trop quoi. Je ne suis pas un grand passionné de la culture pop qu’essaye de me faire passer mon meilleur ami mais ce soir, je suis particulièrement dissipé. Cela fait un moment maintenant à vrai dire. Je n’arrive pas à me la sortir de l’esprit, cette météorite que le technopathe m’avait pointé du doigt. Je l’avais vu filer dans le ciel et, pour la première fois, j’avais trouvé ce genre de spectacle juste fascinant.

Plus tôt dans la journée, j’étais tellement obsédé par cette histoire d’étoile filante que j’en ai cassé la vaisselle que j’étais en train de faire chez Aidan. Par distraction. J’avais laissé une pléthore de jurons m’échapper alors que j’avais ramassé la vaisselle brisée, me coupant les mains au passage. Et les gaffes comme celles-ci, je les collectionne depuis que j’ai vu le petit bout de quelque chose fendre le ciel.

Mon regard quitte la télévision, abandonnant elfes et nains à leur périple. Je jette un regard dehors avant de me rendre compte que Graham est tout aussi peu attentif que moi. Son énorme saladier de popcorn sur les genoux, son milkshake dans la main, son regard se perdait aussi dans l’immensité du ciel obscurcit par la nuit déjà avancée. Nos regards se croisent et je retiens mon souffle. Lui aussi ? Suis-je le seul à faire une fixation sur le petit bout de cailloux qui est tombé à Central Parc ? « Mec... » « Toi aussi ? » « … On y va ? » Il ne faut pas me le dire deux fois. Je lui souris et ses lèvres s’étirent en réponse. Je n’ai pas le temps de dire ouf que déjà, il est partit se préparer au pas de course, comme un enfant à qui on viendrait d’offrir un voyage à Disney World.

Je me lève à mon tour et ramasse mes quelques affaires. Depuis que je vis chez Aidan, cela me fait bizarre de venir passer voir mon ancien colocataire chez Vind. J’ai tout juste le temps d’enfiler ma veste que, déjà, je vois mon ami passer en sautillant sur un pied, enfilant une chaussure. « Si t'es pas en bas dans cinq minutes, je pars sans toi Honey ! » « Ouais ouais… » Je prends un air nonchalant mais, dans le fond, la curiosité me ronge. Moi aussi, je brule de savoir, de tenir ce petit bout de roche dans ma main. Je n’ai jamais été aussi obsédé par quelque chose d’aussi futile. Mais c’est plus fort que moi. J’attrape un paquet de Skittles surs et j’emboite le pas du brun, dévalant les escaliers, un sourire écrasé sur les lèvres. Ce soir je me sens léger. Un peu comme un enfant qui va jouer, un peu comme toutes ces journées que j’ai passé à faire les quatre-cents coups avec Aidan à Edinburg. L’espace d’un instant, je pense au rouquin et j’hésite à l’appeler pour lui proposer de se joindre à l’aventure. Mais les relations tendues entre lui et Graham me font repousser l’idée.

Je retrouve le technopathe à sa voiture et il ne m’en faut pas plus pour sauter dedans. Au milieu de la nuit, nous filons à Central Park pour commencer nos recherches. Une fois sur place, je ne peux m’empêcher de chambrer Graham. Le mutant semble visiblement mal à l’aise dans le parc en plein milieu de la nuit. Je peux comprendre pourquoi mais, fondamentalement, ce n’est rien que je ne connaisse pas déjà. Il m’est arrivé plusieurs fois de trainer dans ce parc en plein milieu de la nuit du temps où j’étais SDF. Je ne dirais pas que j’ai parcouru la ville dans son intégrité mais j’en connais une bonne partie des recoins. Et s’il est vrai que la population nocturne du parc n’est pas des plus agréables, nous ne sommes pas n’importe qui non plus.

Après un petit temps de recherches, enfin, nous tombons sur la lueur bleue. Éclat sage brillant au loin, il n’en faut pas plus à Graham pour filer à sa source. Visiblement, nous ne sommes pas arrivés les premiers sur place. « Hey ! Machin ! Ce truc est à nous ! On était là avant. » Je lève les yeux au ciel alors que j’emboite le pas de Graham. C’est lui-même qui m’avait fait remarqué que le lieu n’était pas des mieux famés et c’est lui-même qui se permet d’apostropher un inconnu de la sorte. Une voix que je connais bien s’élève à son tour et je ne peux que m’étonner de trouver Marian sur place. «  Oh, la politesse, tu connais pas ? Salut Jacks, c'est bon de te voir à New York.  » J’observe la brune serrer l’inconnu dans ses bras. Quelqu’un dont elle ne m’a jamais parlé. Quelque part, je me sens vexer de me rendre compte qu’elle ne me dit pas tout, d’une autre, je comprends parfaitement qu’elle se soit gardé un jardin secret.

Lorsque nos regards se croisent, je ne peux que répondre à ce sourire pétillant qu’elle me lance. C’est bon de la voir ainsi. On ne s’est plus beaucoup croisé depuis qu’elle a été pucé et elle s’est montrée distante avec tout le monde. Voir qu’elle va bien, c’est un grand soulagement. Un poids qui j’ignorais porter qui s’envole. «  J'imagine que vous venez aussi chercher les petits hommes verts ? » Je ris légèrement à la remarque et je m’approche finalement pour prendre Marian dans mes bras, sincèrement heureux de la croiser. Cela fait vraiment longtemps qu’on ne s’est plus vu et le manque de nouvelles avait fini par me laisser imaginer le pire. « Content de te voir Marian. »

«  Une théorie là-dessus, cousin ? » Donc, il s’agit d’un membre de sa famille. Je note l’information dans un coin. Je tends la main à l’inconnu, me présentant brièvement. « Niall, un ami de Marian. » Une fois les présentations faites, je reporte mon attention sur la météorite, ma curiosité n’y tenant plus. Je m’accroupis auprès de la petite pierre qui irradie doucement d’un bleu doux et agréable. Je l’observe sans la toucher… Du moins, c’était mon intention initiale. Dans mon dos, je ne vois pas Graham qui s’approche pour lui aussi y jeter un œil. Je ne le vois pas trébucher. Je ne le vois pas s’étaler sur moi. Prit dans son élan. Je tombe sur le petit cailloux bleu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Date d'inscription : 06/03/2016
Messages : 174
Multicomptes : Le Staff
Dollars : 2816
Avatar : PNJ

MessageSujet: Re: La météorite bleue [Mini-Intrigue / Groupe 1]   Lun 25 Juil - 22:35


Intervention spéciale de Marvelous
La Météorite Bleue - Groupe 1

Le participant Niall Southway est entré en contact avec la météorite. À la suite de ce geste, le participant est instantanément téléporté sous les yeux de tous sur la Lune, dans la Zone Bleue. Vous avez bien lu, cette zone est respirable pour les êtres vivants, mais son paysage lunaire est sans équivoque. Le participant est donc isolé temporairement du reste du groupe, sans moyen de contacter les autres ou de revenir, puisque la météorite est demeurée sur Terre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Poor E. Sirius
X-Men - STAFF

Date d'inscription : 20/11/2015
Messages : 273
Multicomptes : Felicia & Gabrielle & Peter Fl
Dollars : 1938
Avatar : Evan Rachel "Hot" Wood

Age : 128 ans
Surnom : Poo ou PES
Nom de code : Simonia
Localisation : New York, ou quelques parts par là
Pouvoir : Régénération Cellulaire
Métier : Professeur d'histoire à l'Institut
Race : Mutante

MessageSujet: Re: La météorite bleue [Mini-Intrigue / Groupe 1]   Lun 25 Juil - 23:07




 La météorite bleue
Poor et Niall et Graham et Marian et Jackson


Quel est ce son qui résonne à mes oreilles depuis plusieurs jours ? Je ne saurais le dire, mais en tout cas il est comme irrésistible. Je ne comprends pas de quoi il s'agit. Depuis que je suis sur cette terre, c'est bien la première fois que ça arrive, cela n'a jamais été le cas, mais là, c'est plus fort que moi, je dois allée voir de quoi il s'agit. Vous savez, c'est un peu comme cette application à la mode là, celle où vous devez chasser des petites bestioles, vous sortez dehors et cela dure des heures alors que vous n'aviez peut être pas prévu de sortir aussi longtemps. Mais le pire, c'est que je vais agir en pleine nuit, c'est fou, improbable mais je vais le faire. Pourquoi ? Je me le demande, mais il est tard, je quitte l'Institut enfourchant ma moto pour me rendre dans le centre de la ville, parce que c'est là-bas que se trouve ce que je cherche même si je me doute que cela revient à chercher une aiguille dans une botte de foin, je le sais, parce que c'est la logique même de la chose. Je ne sais même pas ce que je cherche en plus de cela, mais je ne sais pas, je pense que je vais être aiguillée vers l'objet comme si mon radar interne allait me dire que je m'approchais de mon but. Instinctivement donc, je me rendais à Central Park, parce qu'il y a quelques jours de cela, en regardant le ciel, j'avais vu cette étoile filante, et elle s'était écrasée, par ici, non loin de moi, mais le parc est tellement grand, l'un des plus grand au monde. Je gare ma moto dans un coin discret, un coin où en théorie personne ne viendra la voler, même si je me montre prudente. J'avance donc, et je croise tout un tas de personne cherchant elles aussi des choses mais pas la même que la mienne. Puis au bout d'une heure de recherche, je trouve la petite météorite, mais je ne suis pas la première sur les lieux. Et je ne tombe pas sur n'importe qui. D'un côté, je suis contente de revoir Jackson, mais d'un autre, je ne sais pas quoi penser de Marian & Graham. En ce qui concerne Niall, je ne pense pas qu'il soit utile de faire un dessin, n'est ce pas ? Non, il a tenté de m'arracher un poumon, j'aimerais tellement m'amuser à lui faire la même chose, lui arracher un poumon pour lui faire comprendre la douleur qu'il m'a fait subir. Mais je ne fais rien, j'attends pour ainsi dire. Visiblement, ils veulent tous la météorite pour une raison bien obscure, et je ne dis pas cela parce que nous sommes la nuit, non. C'est donc cette météorite qui nous a réunie de façon improbable ici. Après quelques échanges de politesse, j'apprends donc que Jackson est le cousin de Marian. Le pilote a donc Marian comme cousine, logique. D'où vient donc cette météorite pour nous avoir attirée ici ? Je n'en sais rien mais en tout cas, les boulets de service n'y vont pas avec le dos de la cuillère puisque Graham trébuchant pousse Niall sur la météorite et ce dernier ne fait rien pour l'éviter touchant l'objet de nos désirs les plus fous. Que va-t-il se passer ? Je n'en sais rien, mais si en voyant le confrériste j'avais envie de le botter le cul, cette envie est encore plus forte à présent. Mais je n'allais pas pouvoir le faire puisque le confrériste venait de disparaitre pour aller, je ne sais où. Est ce que l'on pouvait dire qu'il avait de la chance ? Possible.

" Il vient de disparaitre juste à temps le bougre, j'allais lui botter le cul de façon propre. Oui, j'étais là à observer la scène. Je ne sais pas où il est, peut être qu'il est devenu minuscule ! Faites gaffe de pas l'écraser le pauvre, ce serait une mort affreuse, quoique, il doit pouvoir copier ma mutation alors il ne risque rien. "

Ma théorie est bête, je le sais, mais je ne peux pas m'empêcher de piétiner autour de moi comme si je voyais un microscopique Niall et que je tentais de le tuer en lui marchant dessus. Et bizarrement ça me fait rire. Si Graham et Marian doivent comprendre la référence, le pauvre Jackson lui doit se demander ce qui m'arrive. Il faut dire que nous ne nous sommes pas croisés dans les mêmes circonstances.
Fiche codée par NyxBanana

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: La météorite bleue [Mini-Intrigue / Groupe 1]   Mar 26 Juil - 3:37


La météorite bleue
Niall / Marian / Graham / Poor / Jackson


Il faut croire que Marian et moi ne sommes pas les seuls à avoir eu l’idée de rechercher cette météorite ce soir. Autour de moi les gens arrivent sans prévenir. Et je ne sais plus où donner de la tête pour les recevoir. J’ai envoyé un message texte il y a quelques minutes à peine à ma cousine pour qu’elle me rejoigne où j’ai trouvé le mystérieux objet venu du ciel. Et voilà que deux types se ramènent. Je me retourne vivement lorsque l’un deux m’interpelle. Je ne sursaute pas, m’attendant à ce qu’une certaine personne me rejoigne sous peu. Sauf qu’en entendant une voix masculine à la place, je me retourne afin de confronter le visage des deux hommes, dont la nuit transforme les traits. Je n’ai pas le temps de lui répliquer que Marian apparaît à ma gauche, l’air furieuse contre mon interlocuteur. La jeune femme ne prête pas davantage attention à l’autre et se retourne vers moi. Elle me salue en utilisant ce surnom qu’elle affectionne. Elle a retrouvé sa joie et ses yeux pétillent au moment où elle m’offre une accolade. Je lui rends le geste, heureux également de la retrouver. Marian s’adresse au second homme qui se rapproche alors que moi je demeure silencieux. Elle semble visiblement les connaître tous les deux, surtout à la façon qu’elle prend dans ses bras l’un d’eux, mais je ne peux m’empêcher d’être méfiant à leur égard. Cette situation est trop bizarre pour que je me laisse simplement aller à fraterniser. Un silence s’installe et je ne fais rien pour le rompre. Marian observe la météorite et me demande mon opinion. Étant celui qui l’a trouvé, j’imagine qu’elle m’accorde les honneurs. Sauf qu’en réalité, je ne sais pas quoi lui répondre. Le dénommé Niall se présente à moi et je ne refuse pas la main qu’il me tend, que je serre avec politesse. Je ne lui accorde toutefois qu’un bref sourire. J’observe ensuite l’écran du téléphone de Marian qui ne conduit à aucune recherche concernant l’objet cosmique. Il ne peut pas avoir passé inaperçu aux yeux de tous à l’exception de nous quatre!

-Je pense que c’est quelque chose de beaucoup plus grand qu’on ne le pense, est ce que je réponds avec un soupire.

La question est : quoi exactement? Je n’ai pas le temps de m’y pencher bien longtemps puisque sans que je comprenne pourquoi, le second homme désormais accroupis pour observer la météorite est poussé accidentellement par son compagnon. Si ce dernier arrive à prévenir une chute imminente, le second n’a pas cette chance. Il s’étale en beauté à nos pieds et en un battement de paupière, il disparait. La surprise me fait reculer, tirant Marian avec moi dans un geste instinctif de protection. Il n’est plus là! Mais où peut-il bien être? Alors, je remarque la météorite scintillant doucement justement là où il est tombé. Se pourrait-il que…? Une autre voix, cette fois familière, se manifeste derrière moi. Je me retourne pour la voir, soulagé que ce soit elle et pas un autre inconnu à mes yeux. Elle semble toutefois en colère contre celui qui vient de se volatiliser. Ses paroles me semblent claires en ce sens. Elle s’approche alors, piétinant volontairement le sol comme pour écraser Niall si effectivement la météorite a eu cet effet sur lui. De mon côté, je suis extrêmement inquiet. Je ne sais pas ce qui se passe. Mais il y a une chose en quoi je suis certain :

-Cette météorite a des pouvoirs, on dirait, je leur dis en la fixant. Il serait plus prudent de ne pas la toucher avant d’avoir la certitude qu’elle ne soit pas dangereuse.

Je me retourne alors vers Marian qui est ami avec cet homme. Elle tient toujours son téléphone dans ses mains et cela me donne une idée :

-Mari, essaie de rejoindre Niall. Il est peut-être encore dans les parages et si c’est le cas son téléphone va sonner.

Je ne sais pas si mon plan pourrait fonctionner, mais je ne peux tout de même pas laisser cet homme être dans une aussi mauvaise posture sans réagir, même si je ne le connais pas et que Poor semble n’avoir aucune confiance en lui. Marian est son ami et cela me suffit à me faire mon opinion à son sujet.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: La météorite bleue [Mini-Intrigue / Groupe 1]   Jeu 28 Juil - 21:40


La météorite bleue
Graham ξ Niall ξ Marian ξ Jackson ξ Poor

«  Oh, la politesse, tu connais pas ?  Salut Jacks, c'est bon de te voir à New York.  »

Sérieusement ? Elle était là aussi l'autre ? Et qui l'avait invité ? On devait s'attendre à voir d'autre gens débarquer ou c'était juste un phénomène isolé ? Bon, dans tout les cas, ni elle ni ce Jacks ne me voleraient mon plaisir. Je souris alors que je glissais ma main dans ma poche, caressant Bettie du bout des doigts. Je me tournais vers la brune et repris la parole en imitant la voix du pokedex.

« La politesse, du latin politus qui signifie uni, lisse, brillant, jaune regroupe un ensemble de comportements sociaux entre individus visant à exprimer la reconnaissance d'autrui et à être traité en tant que personne ayant des sentiments. J'en ai rien à faire de ce que les gens pensent de moi, et j'ai aucune reconnaissance pour ce type, puisque je le connais pas. Sans vouloir t'offenser Jacks. »

Merci wikipédia... J'envoyais un clin d’œil amusé à la mutante avant de la laisser à ses retrouvaille émouvante avec mon meilleur ami. Je m'éloignais légèrement en sautillant, en route pour observer plus attentivement ce morceau de caillou brillant et les dégâts qu'il avait fait.

«  J'imagine que vous venez aussi chercher les petits hommes verts ?
-Content de te voir Marian.  »

Je pivotais sur mes talons vers eux, la pointant du doigt avec un sourire fier.

« Ah ouai, voilà Marian, c'est ça. 
-Une théorie là-dessus, cousin ? »

Oh, donc elle avait ramené ses semblables. Je me demandais s'il était du genre aussi explosif que sa cousine. Je suppose que je le saurais bien assez tôt... Je haussais les épaules alors que Niall se présentais, shootant un cailloux pour passer le temps.

Puis je repris mon exploration des alentours, toujours en sautillant, excité comme une puce à l'idée d'en apprendre plus sur ce machin venu de l'espace. Ce qui était franchement étonnant, puisque d'habitude ce genre de truc ne me faisait ni chaud ni froid... Mais bon. Je ne cherchais pas à comprendre, juste à m'approcher, me plaçant derrière mon ami.

Je ne sais pas exactement comment les choses dérapèrent, mais c'est moi qui finit par déraper, sur de l'herbe humide ou sur un cailloux qui se trouvait là, peu importe. L'important est que je chutais droit sur le confrériste en face de moi. Et lorsque j’atterris au sol, se fut pour me rendre compte que mon meilleur ami avait disparu. Purement et simplement, il n'était plus là. Plus de Niall. Mon regard figé se fixa sur la pierre luisante et je restais immobile, réalisant doucement qu'il y avait une chance infime que l’écossais ait été désintégré par l'ovni.

Quand la rousse fit son entrée, je sursautais violemment, me relevant précipitamment lorsque je reconnus la femme que mon amant avait décapité, à bord du Blackbird. Je frissonnais d'horreur en me rappelant la boucherie que ça avait été, de cette fameuse tête qui avait continuer de me fixer alors qu'elle n'était plus rattachée à son corps.

« Cette météorite a des pouvoirs, on dirait, Il serait plus prudent de ne pas la toucher avant d’avoir la certitude qu’elle ne soit pas dangereuse. Mari, essaie de rejoindre Niall. Il est peut-être encore dans les parages et si c’est le cas son téléphone va sonner. »

Ouai... Le contacter... Bonne idée... Je fourrais ma mains dans ma poche, agrippant fermement mon téléphone, lui commandant d'une pensée d’appeler mon ami. Qui se trouvait hors-réseau. Et puis, pourquoi tout le monde était aussi calme ? Niall venait de disparaître sous nos yeux !

« Ouai bah tant pis pour la prudence. Je laisse pas Niall comme ça, quoi qu'il lui soit arrivé. »

Je me tournais vers l'X-Woman dont j'ignorais d'ailleurs toujours le nom et lui fit signe d'approcher.

« Hey, walking dead, toi y peut rien t'arriver. T'as pas envie de lui faire des papouilles à la météorite ? Qu'on voie ce qu'il se passe ? »

Bon, je doutais que l'idée de secourir le type qui lui avait arraché un organe vital ne soit vraiment motivant pour elle, mais ça coûtait rien de tenter le coup. Au pire, j'irais moi même...

« Pour l'amour de la science ? Ou ne fut ce que par curiosité ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: La météorite bleue [Mini-Intrigue / Groupe 1]   Jeu 28 Juil - 22:28



La Météorite Bleue.
ft Graham, Niall, Jackson, Poor; Central Park




La soirée était pourtant si bien partie. Rien que la vue de Graham irrite Marian, mais cette dernière essaie de rester dans les limites. Seulement, la façon dont il s'est adressé à Jackson ne lui plait guère et encore moins sa réponse concernant sa remarque sur la politesse. Elle se retient de lever les yeux au ciel en poussant un soupir d'exaspération et préfère se détourner sans ajouter quoi que ce soit. Souffler sur les braises n'amènera rien de bon. Et il y a bien plus important. La brune répond à l'étreinte de Niall, serrant ses bras autour de lui avec une certaine émotion. Les choses ont été si compliquées ces derniers mois que se voir a  été quasiment impossible. Il faut cette brève étreinte pour que la mutante se rende compte à quel point il lui manque.

« Content de te voir Marian. »

Les mots ne peuvent exprimer à quel point la réciproque est véritable alors Marian se contente de lui offrir son sourire à nouveau. Sourire qui se fane aux nouveaux mots de Graham qu'elle ne peut cette fois pas ignorer.

«  Ah ouai, voilà Marian, c'est ça,  » lance-t-il avec un insupportable sourire, fier de sa petite personne.
« Eiti šūdas save, Graham, » réplique la brune avec un immense sourire hypocrite.

Dès le début, les choses n'avaient pas fonctionnées. Sans qu'elle ne s'en rende compte ni qu'elle sache vraiment pourquoi exactement, une espece de rivalité avait germé entre elle et le technopathe. Par respect pour Niall et Vind, elle a essayé de ne pas tenir rigueur du comportement du confrériste à l'égard de "la nouvelle" comme il se plaisait à l'appeler avant d'écorcher son prénom de toutes les manières possibles et imaginables.
Faisant preuve de plus de civilisation que son ami, Niall se présente à Jackson. Il est vrai que les retrouvailles avec son cousin sont si récentes et il s'est passé tellement de choses, que la jeune femme n'a guère eu le temps de se poser avec son ami pour discuter. Elle se promet intérieurement de lui raconter aussi tôt que possible pourquoi et comment un membre de sa famille surgit de nulle part dans sa vie.

« Je pense que c’est quelque chose de beaucoup plus grand qu’on ne le pense. »

Comme pour acquiescer les paroles de Jackson. Dans sa maladresse légendaire, Graham fait tomber Niall sur la météorite. Disparait. La jeune femme pousse un cri de surprise qui prends la forme du prénom de son ami évanoui dans les airs tandis que Jackson la tire en arrière dans un réflexe.
Est-ce que les choses peuvent être pires ?

«  Il vient de disparaître juste à temps le bougre, j'allais lui botter le cul de façon propre. Oui, j'étais là à observer la scène. Je ne sais pas où il est, peut être qu'il est devenu minuscule ! Faites gaffe de pas l'écraser le pauvre, ce serait une mort affreuse, quoique, il doit pouvoir copier ma mutation alors il ne risque rien.  »

Oui, elles peuvent être pires. Bien pire. Encore sous le choc de la disparition de Niall, c'est un regard hagard que Marian adresse à la rouquine. Poor. Elle ne l'as pas revue depuis près de quatre mois, et on ne peut pas dire qu'elles se soient quittées de la meilleure des façons. Mais les mots que son ancienne mentor prononcent la font frémir de colère.

« Cette météorite a des pouvoirs, on dirait, je leur dis en la fixant. Il serait plus prudent de ne pas la toucher avant d’avoir la certitude qu’elle ne soit pas dangereuse. Mari, essaie de rejoindre Niall. Il est peut-être encore dans les parages et si c’est le cas son téléphone va sonner.  »

La brune va pour attraper son téléphone d'une main fébrile mais le dernier confrériste sur place est pus rapide. Cela aussi, ça l'énerve. Tout chez Graham l'énerve. Même Asper ne l'exaspère pas autant. En soufflant longuement, Marian se passe les mains sur le visage pour essayer de garder son calme alors que le technopathe s'adresse à la rouquine.

« Hey, walking dead, toi y peut rien t'arriver. T'as pas envie de lui faire des papouilles à la météorite ? Qu'on voie ce qu'il se passe ? Pour l'amour de la science ? Ou ne fut ce que par curiosité ?  »

« Dans ce cas bouge ton cul au lieu de demander à quelqu'un d'autre de le faire ! »

Si Marian se retient de bondir à la gorge de Graham, elle inspire profondément et s'accroupit à son tour près de la météorite, sa main venant masser nerveusement sa nuque. Elle jette un oeil en arrière à Jackson lance d'un ton presque léger :

« La témérité ça doit être de famille. »

A peine finit-elle sa phrase que Marian tends la main vers l'objet. Ses doigts entrent en contact avec la météorite et comme Niall, elle disparaît.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Date d'inscription : 06/03/2016
Messages : 174
Multicomptes : Le Staff
Dollars : 2816
Avatar : PNJ

MessageSujet: Re: La météorite bleue [Mini-Intrigue / Groupe 1]   Jeu 28 Juil - 23:12


Intervention spéciale de Marvelous
La Météorite Bleue - Groupe 1

Le participant Marian E. Carson est entré en contact avec la météorite. À la suite de ce geste, le participant est instantanément téléporté sous les yeux de tous sur la Lune, dans la Zone Bleue. Vous avez bien lu, cette zone est respirable pour les êtres vivants, mais son paysage lunaire est sans équivoque. Le participant est donc isolé temporairement du reste du groupe, sans moyen de contacter les autres ou de revenir, puisque la météorite est demeurée sur Terre. Heureusement pour elle toutefois, elle réapparaît à proximité du premier participant ayant touché la météorite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: La météorite bleue [Mini-Intrigue / Groupe 1]   Jeu 28 Juil - 23:12



La météorite bleue
Graham ξ Marian ξ Jackson ξ Poor ξ Niall

En un battement de cil, le parc se fait avalé autour de moi. J’ai la sensation d’être tiré, écrasé, distendu, déchiré. Je prends une grande inspiration alors que la sensation désagréable s’arrête. Étalé sur le ventre, c’est pris d’une réelle panique que je me relève. La poussière se soulève autour de moi. Du regard, je cherche Graham, je cherche Marian. Ils ne sont pas là. Je suis seul. Il me faut un moment supplémentaire avant de me rendre compte que le paysage a totalement changé, qu’il ne ressemble à rien de ce que je connais.

Enfin, si, justement. Cela ressemble beaucoup trop à ces films de science-fiction que Graham s’est échiné à me montrer. Ma main se porte à ma gorge alors que je m’attends à tout moment à manquer d’oxygène. J’y connais pas grand-chose à l’Espace mais on n’est pas sensé pouvoir y respirer n’est-ce pas ? Il me faut quelques secondes pour me rendre compte que tout va bien, que je respire, qu’il y a même une atmosphère. Mais quel est ce délire ?

Perdu dans ma confusion, je ne réfléchis pas et j’attrape mon téléphone. Il doit bien y avoir moyen de contacter quelqu’un, de les prévenir. Dans la panique, je laisse l’appareil tomber au sol. Je me penche, le ramasse. L’écran s’allume enfin et je constate que je suis hors réseau. Bah oui. Crétin. Tu t’attendais à quoi ? C’est bien connu ma foi ! La Lune a un réseau téléphonique exceptionnel ! D’une clarté inégalée ! Pauvre con va.

Autour de moi, les cratères de la Lune. Je vais mourir ici ? Je vois mal comment rentrer chez moi. Foutue météorite. Foutue curiosité. Mon regard se lève vers le vide de l’espace, je cherche la Terre, un moyen comme un autre de m’assurer que je ne rêve pas, que je suis bel et bien face à la cruelle réalité. Franchement ? Tout ça pour au final en arriver là ? Ce serait Hela qui serait bien en train de se foutre de moi. Instinctivement, ma main se porte à la blessure qui m’a incapacité plusieurs semaines, me forçant à garder le lit. Je n’en ai parlé à personne à la Confrérie, me contenant de faire le mort alors que j’étais forcé de rester le plus immobile possible pour me remettre de ma blessure. Cela n’aurait fait qu’inquiéter les autres pour rien. Et quand bien même… Comment exactement voulez-vous vous retrouver à annoncer à quelqu’un que vous avez été mort l’espace d’une poignée de minutes mais que c’est pas grave. Parce que la gardienne des morts de la mythologie nordique qui s’avère être une alien m’a ramené à la vie. Franchement, personne ne me croirait. Au mieux, on me dira que ma blessure m’a fait totalement délirer.

J’ai l’estomac totalement retourné et je dois lutter pour ne pas rendre mon repas. Le spectacle est magnifique mais totalement vertigineux. Perdu au milieu de tout… Que me reste-t-il à faire ? Accepter simplement mon sort ? Non, cela ne me ressemble pas. Mon regard se repose sur le sol quand j’entends un bruit qui brise le silence. Directement, je suis sur mes gardes, je suis attentif. Et mes yeux se posent sur Marian. Je cours vers elle. Un visage connu dans toute cette immensité. Je ne sais pas si j’en suis heureux ou pas. « Marian ! » Ma main se pose sur son dos et je lui propose un bras pour l’aider à conserver son équilibre. Si son voyage a été semblable au mien, cela n’a pas dû être des plus agréables. Et je ne serais pas étonné de la retrouvée un peu chancelante. « Tu n’aurais pas du toucher cette météorite… » Ma voix sonne comme une reproche mais un fond d’inquiétude la fait légèrement vibrer. « Tu vas bien ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Poor E. Sirius
X-Men - STAFF

Date d'inscription : 20/11/2015
Messages : 273
Multicomptes : Felicia & Gabrielle & Peter Fl
Dollars : 1938
Avatar : Evan Rachel "Hot" Wood

Age : 128 ans
Surnom : Poo ou PES
Nom de code : Simonia
Localisation : New York, ou quelques parts par là
Pouvoir : Régénération Cellulaire
Métier : Professeur d'histoire à l'Institut
Race : Mutante

MessageSujet: Re: La météorite bleue [Mini-Intrigue / Groupe 1]   Ven 29 Juil - 14:33




 La météorite bleue
Poor et Niall et Graham et Marian et Jackson


Niall vient de disparaître, mais il ne s'est certainement pas miniaturisé, parce qu'une météorite ne peut pas faire ça, ça ne semble pas vraiment logique, mais cette hypothèse sur le coup m'avait bien faire sourire. Jackson semble cependant inquiet, disant donc à haute voix que cette météorite avait des pouvoirs. C'est vrai qu'en voyant Southway disparaitre de la sorte, je n'y aurais pas pensé, mais je ne vais pas lui faire la remarque, c'est un type bien, il ne le mérite pas. Il demande alors à Marian de faire sonner le téléphone du confrériste. S'il est toujours dans les parages, nous devrions l'entendre sonner, mais je doute que ce soit le cas. Si c'est une vrai météorite, il doit être bien loin de nous, très loin, et le réseau ne doit pas passer, c'est presque une certitude. Mais si l'ex-X-Woman veut le faire, elle peut le faire même si ça ne servira à mon sens à rien du tout. Mais c'est l'autre grande giclette ami intime du norvégien qui tenta le coup et me demanda si je ne voulais pas toucher la météorite pour disparaître à mon tour. Je poussais alors un petit rire qui pourrait paraitre un peu glauque à cette heure de la journée. Mais je n'eus pas le temps de lui répondre que Marian le faisait pour moi. Bien qu'elle soit allé du côté obscur de la force pour une raison qui m'échappe encore, elle semblait avoir encore quelques accroches parce que ce qu'elle venait d'envoyer était magistral. Je n'aurais pas pu faire beaucoup mieux à vrai dire. Mais je lui répondais quand même.

" Je pourrais le faire effectivement, mais je ne suis pas certaine que la vie de Niall soit plus en sécurité avec moi à ces côtés. Il m'a juste arraché un poumon, puis ton petit ami a tenté de me décapiter grâce à son intangibilité, donc je pense que tu peux comprendre que je ne le porte pas dans mon coeur bien que cette partie là de mon intégrité soit encore intact. "


Oui, sarcastique, mais comment pourrais-je être autrement ? Jackson comprendrait ainsi mieux pourquoi j'en voulais à Niall et par extension à ceux qui avait été là ce soir là, bien qu'il ne sache pas de quel soir je parle évidemment. Marian reprit la parole en parlant de témérité. Je comprenais là où elle voulait en venir et immédiatement, elle fit comme Niall, touchant la météorite et disparaissant. Où est ce qu'ils étaient ?

" Bien, donc celui qui touche cette météorite disparait pour aller je ne sais où. Niall & Marian sont déjà là-bas de toute évidence, mais ont-ils un moyen de revenir ? Non, parce que la météorite les transporte mais elle reste là. Loin de moi l'idée de les laisser à leur sort, mais qu'est ce qu'on fait ? Jackson, toi qui est un homme courageux, qu'est ce que tu pense qu'il est mieux de faire ? Attendre qu'ils reviennent d'eux-même ? Parce que je suppose que s'ils sont partie, peut être que ce n'est que temporaire, peut être qu'ils vont revenir d'ici quelques minutes après avoir été banni dans un enfer de feux ? "

Je ne sais pas quoi faire. Si j'ai été attirée à cette météorite, je n'ai nullement envie de la toucher. J'aimerais que l'on puisse l'examiner plus amplement pour savoir où ils sont mais ce n'est visiblement pas possible. Je sors alors de ma poche mon briquet, et je m'allume une cigarette, en général, ça m'aide à prendre de bonnes décisions.

Fiche codée par NyxBanana

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: La météorite bleue [Mini-Intrigue / Groupe 1]   Dim 31 Juil - 23:06


La météorite bleue
Niall / Marian / Graham / Poor / Jackson


L’homme avec qui Niall est arrivé est évidemment sous le choc à la suite de sa disparition. Je n’ai pas besoin d’un dessin, je les imagine très proche. Je l’observe en silence, alors qu’il tente d’appeler le disparu avec son téléphone. Hors-réseau, il semblerait. C’est ce que je redoutais. J’hausse un sourcil lorsque Graham demande alors à Poor de toucher la météorite pour voir ce que ça va causer. Je ne m’attendais pas à ce qu’il délègue cette tâche à quelqu’un d’autre. Je craignais de le voir disparaître à son tour, se jetant sur la météorite sans réfléchir. Il faut croire que je me suis trompé sur la force de leur relation. Ou bien, la peur est ce qui le retiens toujours de notre côté. Je ne saurais dire. Alors, Marian réagit fortement aux paroles de Graham. Il est évident que l’amitié qu’elle entretient pour Niall est la raison de son emportement. Je ne peux pas la blâmer pour cela. Poor répond à son tour à Graham, encore une fois sans être tendre. Ce qu’elle explique me fait froncer des sourcils. Niall est donc capable de faire de terribles choses. Va-t-il les faire un jour à Marian ou à moi? Pour la première option, c’est moins probable, puisqu’il semblait réellement attaché à elle lors de leur étreinte. Par contre, même s’il a été poli avec moi au contraire de Graham, il n’y a pas de garantie qu’il m’épargne juste parce que je suis lié par le sang à Marian. Sauf que contrairement à Poor, il ne sera même pas capable de percer ma mutation. À moins qu’il emplois un moyen extrême pour y arriver, il ne peut pas m’arracher un poumon aussi facilement.

Marian s’accroupit plutôt près de la météorite et je retiens mon souffle lorsqu’elle me regarde. Je saisis trop tard ce qu’elle a derrière la tête. Elle me parle, puis disparaît sous mes yeux. J’entre-ouvre la bouche, trop subjugué par son geste pour l’appeler. Elle vient de toucher la météorite… malgré mon avertissement, elle l’a fait afin de tenter de retrouver Niall, sans même savoir si son acte ne lui a pas coûté la vie! La vie… Une idée me vient alors. Folle évidemment, mais je ne peux tout de même pas rester là à ne rien faire avec que Marian est peut-être en danger. Ma mutation me permettra de survivre si la météorite cherche à me tuer. Je n’ai pas de doute là-dessus. Sauf que, est-ce prudent de suivre ainsi les deux autres je-ne-sais-où? Pour une des rares fois dans ma vie, ma tête me retient d’agir avec témérité et de foncer immédiatement. Mon corps toutefois, il ne se laisse pas amadouer si facilement. Ma jambe fait un pas en avant. Mes muscles se crispent sous ma directive de s’arrêter. Ainsi positionner, mon corps fortement avancé en direction de la météorite, mes intentions sont évidentes. La présence des deux autres, toujours autour de moi, parviens à me distraire dans la suite de ma progression. Ma tête est plus particulièrement attirée vers Poor, qui parle à nouveau. Elle rationnalise à haute voix. Elle fait ce que j’aurais du faire mais que mon corps semble incapable de me laisser réaliser. Je soupire alors lorsqu’elle me demande mon opinion. Je suis loin d’être une référence, surtout pas alors que ma seule pensée est de toucher la météorite pour rejoindre ma cousine, si bien évidemment la pierre cosmique me le permet.

-Je suis désolé Poor, je ne peux pas la laisser. C’est probablement dangereux et fou, surtout après avoir vu le phénomène à deux reprises, mais même si on ignore ce que ça cause ou bien où ça nous mène, je dois tenter de l’aider.

Je me penche, mes doigts n’étant plus qu’à deux centimètres de la météorite. Ma peau se teinte d’ailleurs de bleu d’azur à cause de la luminosité de l’objet et mes yeux sont fixés sur elle avec encore plus d’obsession. Mes dernières paroles sont à nouveau réservées à Poor :

-Va chercher des secours, c’est plus sage. Si jamais il existe un moyen de nous faire revenir, on va le tenter. Sinon, se fut un plaisir de te connaître. Encore une fois, désolé.

Je touche la météorite sans hésiter. La peur ne fait plus partie de mon vocabulaire depuis des années. Je ne crains donc pas la mort si c’est ce que ce geste me réserve. Je ne ferme même pas les yeux, faisant face à la situation dignement. Tout comme pour les deux autres avant moi, je disparais dans un battement de paupière.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Date d'inscription : 06/03/2016
Messages : 174
Multicomptes : Le Staff
Dollars : 2816
Avatar : PNJ

MessageSujet: Re: La météorite bleue [Mini-Intrigue / Groupe 1]   Dim 31 Juil - 23:07


Intervention spéciale de Marvelous
La Météorite Bleue - Groupe 1

Le participant Jackson Wilde est entré en contact avec la météorite. À la suite de ce geste, le participant est instantanément téléporté sous les yeux de tous sur la Lune, dans la Zone Bleue. Vous avez bien lu, cette zone est respirable pour les êtres vivants, mais son paysage lunaire est sans équivoque. Le participant est donc isolé temporairement du reste du groupe, sans moyen de contacter les autres ou de revenir, puisque la météorite est demeurée sur Terre. Heureusement pour lui toutefois, il réapparaît à proximité des deux autres participants ayant touchés la météorite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: La météorite bleue [Mini-Intrigue / Groupe 1]   Lun 1 Aoû - 0:44


La météorite bleue
Graham ξ Niall ξ Marian ξ Jackson ξ Poor

« Dans ce cas bouge ton cul au lieu de demander à quelqu'un d'autre de le faire !
-Je pourrais le faire effectivement, mais je ne suis pas certaine que la vie de Niall soit plus en sécurité avec moi à ces côtés. Il m'a juste arraché un poumon, puis ton petit ami a tenté de me décapiter grâce à son intangibilité, donc je pense que tu peux comprendre que je ne le porte pas dans mon coeur bien que cette partie là de mon intégrité soit encore intact.  » 

Malgré mon inquiétude pour mon ami, je ne peux m'empêcher de rire à la remarque. De l'une comme de l'autre. Ignorant Marian, je me tournais à nouveau vers la rousse avec un sourire amusé aux lèvres.

« Pour commencer, Vind n'est pas mon petit ami. Ensuite, je suis plus ou moins sur que cette histoire de décapitation était un accident. Et Niall ne t'aurais certainement pas arraché un poumon si tu ne l'avais séquestré dans ton sous-sol. Et le fait que tu sois là aujourd'hui démontre que, justement, il serait plus en sécurité avec toi dans les parages. Mais je suppose que vous autres les X-Men vous en avez rien à battre. C'est vrai que c'est pas comme si vous étiez connu pour sauver les gens par exemple. »

Alors que je terminais de parler, je vis Marian disparaître du coin de l’œil. Bon, il semblerait bien que je doive aller les chercher tout les deux maintenant. Hors de question de rester derrière avec Jacks et miss tête parlante.

« Je suis désolé Poor, je ne peux pas la laisser. C’est probablement dangereux et fou, surtout après avoir vu le phénomène à deux reprises, mais même si on ignore ce que ça cause ou bien où ça nous mène, je dois tenter de l’aider. Va chercher des secours, c’est plus sage. Si jamais il existe un moyen de nous faire revenir, on va le tenter. Sinon, se fut un plaisir de te connaître. Encore une fois, désolé. »  

Ah ! C'est qu'il avait des couilles le cousin ! Je laissais un rire amusé franchir à nouveau le seuil de mes lèvres. Il semblerait qu'il ne reste plus que la rousse et moi. Mais certainement pas pour longtemps.

Je fourrais mes mains dans mes poches et m'avançais à nouveau vers la météorite. Je m'arrêtais un fois que la pierre lumineuse fut à mes pieds et l'observait un instant avant de relever le regard vers la seule autre personne encore présente.

« Il est beau le courage légendaire des X-Men. Pour le coup, je suis bien content d'être dans l'autre camp. On se revoit de l'autre coté ma belle. »

Un clin d'oeil plus tard, je pris mon élan pour shooter la météorite, visant directement la femme en face de moi, priant pour ne pas qu'il m'arrive dieu sait quoi avant que je n'ai le temps de lui envoyer l'objet dessus.

Graham parvient-il a toucher Poor avec son tir ? :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Date d'inscription : 22/10/2015
Messages : 776
Dollars : 5412

MessageSujet: Re: La météorite bleue [Mini-Intrigue / Groupe 1]   Lun 1 Aoû - 0:44

Le membre 'Graham Johnson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Actions RP' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mnoii.forumactif.be
avatar


Date d'inscription : 06/03/2016
Messages : 174
Multicomptes : Le Staff
Dollars : 2816
Avatar : PNJ

MessageSujet: Re: La météorite bleue [Mini-Intrigue / Groupe 1]   Lun 1 Aoû - 0:45


Intervention spéciale de Marvelous
La Météorite Bleue - Groupe 1

Le participant Graham Johnson est entré en contact avec la météorite. À la suite de ce geste, le participant est instantanément téléporté sous les yeux de tous sur la Lune, dans la Zone Bleue. Vous avez bien lu, cette zone est respirable pour les êtres vivants, mais son paysage lunaire est sans équivoque. Le participant est donc isolé temporairement du reste du groupe, sans moyen de contacter les autres ou de revenir, puisque la météorite est demeurée sur Terre. Heureusement pour lui toutefois, il réapparaît à proximité des trois autres participants ayant touchés la météorite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: La météorite bleue [Mini-Intrigue / Groupe 1]   Lun 1 Aoû - 15:44



La Météorite Bleue.
ft Graham, Niall, Jackson, Poor; Central Park




Fallait-il vraiment qu'elle soit aussi impulsive ? Evidemment. Voir la diva faire sa crise mais tenter d'envoyer un larbin à la suite de Niall lui avait été insupportable. Surtout que si Niall est tombé sur la météorite, c'est à cause de l'autre boulet. Comme s'il ne pouvait pas faire attention en présence d'un objet non identifié. Voilà à ce que pense Marian une seconde avant que la pulpe de ses doigts n'entre en contact avec la météorite. La toucher... Ressemble à une sorte d'accomplissement vis-à-vis de l'obsession qui n'avait eu de cesse de la ronger depuis la chute de l'objet trois jours plus tôt. En un battement de cil, l'appréhension de Marian se change en émerveillement quand elle voit ses doigts s'illuminer de la même lueur azur que la pierre. Et l'aspiration. Le monde lui même qui semble l'absorber, la baloter sur elle-même. Elle connait bien cette sensation, à force, sorte de tunnel dont on ne peut vraiment s'échapper. La première fois avec Kate, la seconde avec Loki, ensuite avec Asper, et maintenant ce soir.
La brune ferme les yeux pendant le trajet, court mais intense, avant de sentir son souffle se couper en heurtant une surface quelques peu poussiéreuse. Face au sol, la mutante tousse légèrement en reprenant son souffle quand la voix familière de Niall résonne à ses oreilles.

« Marian ! »
« Niall ! »

Sa réponse est automatique, la voix débordant d'un soulagement non dissimulé, et la brune s'appuie doucement sur le bras du confrériste pour se redresser. Elle titube légèrement, les yeux papillonnant en regardant autour d'elle.

« Tu n’aurais pas du toucher cette météorite… » La voix de Niall parvient à ses oreilles mais le spectacle qui s'étend sous ses yeux la laise bouche bée, inattentive. « Tu vas bien ? » Finalement elle sursaute, toujours accrochée à son bras.

« Je.. Oui, ça va, la nausée habituelle. Et toi ? » Ses yeux glissent sur son ami avant de se retrouver à nouveau attirés par la vue autour d'eux. La surface de la lune sous leurs pieds, le ciel au-dessus d'eux vu d'un tout nouveau point de vue, et au loin, la Terre. Comme l'on observe la lune d'ordinaire, Marian observe la terre d'un air à la fois hagard et émerveillé.

Elle finit par se détacher de Niall, faisant quelques pas précautionneux comme si le sol manquait de s'effondrer sous ses pieds, tournant doucement sur elle même pour observer les alentours. Elle sourit doucement, fourmillement au bout des doigts et s'empare de son téléphone.

« Il n'y a pas de réseau ici, Marian. »
« Je sais bien, crétin, » pouffe affectueusement la brune en braquant son smartphone sur le confrériste. « J'immortalise les premiers pas d'un Southway sur la lune, tu permets ? » Sur ces mots, Marian prend effectivement une photo de Niall. « Parfait. Tiens, j'aurais peut-être dut prendre le numéro spatial de l'autre semi-alien là, genre "coucou je suis sur la lune ce soir, on va manger une glace ?" » Elle ricane en rangeant son smartphone et continue sur sa lancée. « Tu crois qu'ils ont un bon taux immobilier ? Ça me semble être un bon endroit pour que nous nous installions, ma petite puce et moi. »

Marian parle, beaucoup. Beaucoup trop pour que cela paraisse normal. La vérité, c'est qu'en dépit de son émerveillement, elle est angoissée. Beaucoup trop. Il faut dire que son dernier voyage spatial n'a pas été de tout repos. Alors si elle pouvait en sortir sans bras cassé, et sans mise à prix sur sa tête par des aliens fous, ça l'arrangerait.
Au moment où elle s'apprête à dire une nouvelle chose stupide, Jackson se matérialise devant eux. Comme Niall précédemment avec elle, la brune se précipite vers son cousin pour l'aider à se relever. Mais à peine sur ses pieds, c'est Graham qui apparaît à son tour et Marian sent à nouveau sa colère la titiller méchamment.

« Monseigneur daigne finalement nous honorer de sa présence sur le champs de bataille après avoir envoyé les soldats de première ligne comme de la chair à canon ?» raille la jeune femme à l'attention du confrériste en soutenant toujours son cousin.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: La météorite bleue [Mini-Intrigue / Groupe 1]   Mar 2 Aoû - 18:36



La météorite bleue
Graham ξ Marian ξ Jackson ξ Poor ξ Niall

« Je.. Oui, ça va, la nausée habituelle. Et toi ? » Sans répondre, j’hoche la tête à l’affirmatif. Un peu retourné, un peu perdu mais je vais bien. Du moins, je crois. Je suis en un seul morceau et je respire. C’est déjà beaucoup. Surtout quand on est sur la Lune. La Lune putain… Je vois l’émerveillement se peindre sur les traits de mon amie et je m’en retrouve un peu frustré. Oui, c’est beau et tout mais, observer le paysage ne va pas nous ramener chez nous. Lorsqu’elle s’empare de son téléphone, je ne peux m’empêcher de faire une remarque. « Il n'y a pas de réseau ici, Marian. » La réponse se fait immédiate alors qu’elle braque son téléphone vers moi. « Je sais bien, crétin, j'immortalise les premiers pas d'un Southway sur la lune, tu permets ?» Je lève un sourcil alors qu’elle prend sa fameuse photo. Faire du tourisme ? Vraiment ? J’ai tellement l’habitude de voir des merdes m’arriver que je serais presque prêt à parier que dans l’hypothèse où on arrive à rentrer chez nous, ça ne sera en aucun cas en un seul morceau ou en bonne santé.

« Parfait. Tiens, j'aurais peut-être dut prendre le numéro spatial de l'autre semi-alien là, genre "coucou je suis sur la lune ce soir, on va manger une glace ?" Tu crois qu'ils ont un bon taux immobilier ? Ça me semble être un bon endroit pour que nous nous installions, ma petite puce et moi. » Je ne pense pas que je l’ai déjà entendue aussi bavarde, ma Marian. Je fais un pas dans sa direction, prêt à me lancer à la recherche d’un moyen de rentrer chez nous avec elle quand son cousin nous rejoint. Mais oui ! Sautons tous à pied joint sur la Lune sans aucun retour arrière possible. Logique voyons. Quand quelqu’un disparait en touchant quelque chose, comment résister à l’envie de toucher à son tour l’objet qui a causé sa disparition ? Hein ?! Mais ils ont tous un sens de la survie aussi proche que celui d’une moule ou quoi ? C’est pas comme si on partait en colonie de vacance non plus ! J’ai littéralement du disparaitre devant leurs yeux.

J’observe Marian aider son cousin à se relever avec un regard réprobateur. Au moins Graham a eu l’excellente idée de rester là-bas. Je préfère le savoir en sécurité sur Terre qu’ici. Il n’est pas vraiment taillé pour les missions de terrain et rien ne me permet d’imaginer la réaction qu’il pourrait plus ou moins avoir en débarquant ici. Je croise les bras, essayant de me rassurer sur le fait qu’avec quelqu’un sur Terre, il allait éventuellement pouvoir être possible de chercher à établir un contact… Dès qu’on aura trouvé de quoi faire. Ça doit bien exister non ? Un canal de communication quelconque Lune-Terre ? Si l’air est respirable ici, c’est qu’il doit bien y avoir de la vie non ?

J’ai tout juste le temps de me rassurer de voir que, pour une fois, Graham a eu un éclair de lucidité qu’il apparait en face de moi. Quel con. Enfin, avoir un technopathe avec nous allait peut-être justement nous aider mais maintenant, je m’inquiète encore plus. Crétin. Je vais jusqu’à lui pour l’aider à se remettre du voyage. « Monseigneur daigne finalement nous honorer de sa présence sur le champs de bataille après avoir envoyé les soldats de première ligne comme de la chair à canon ?» « Il a fallu que tu la touches hein ? Au lieu d’attendre que je trouve un moyen de te contacter. »

Mais malgré que je lui reproche l’exacte inverse de ce que lui reproche Marian, je me laisse aller à sourire en lui tapotant le dos. On voulait de l’aventure ce soir, on en a trouvé. Sans doute même peut-être plus que les quatre nains qu’on observait courir sur un écran pour amener une alliance à je sais plus qui. Saumon ou un truc du genre… Enfin bref. Ils peuvent aller ranger leurs pieds poilus au placard, notre aventure a nous semble bien plus intéressante ce soir. « Enfin bref… Maintenant que t’es là. Bienvenue sur la Lune, dude. »

Je relève la tête, le bras toujours autour des épaules de mon meilleur ami. J’observe Marian et son cousin dont j’ai déjà oublié le nom. Bien, merveilleux. Quatre clampins perdus sur la Lune… Vraiment super. « Maintenant va falloir trouver un moyen de rentrer chez nous… Je sais pas vous mais moi je ne tiens pas trop à moisir ici. » Et c’est seulement maintenant que je capte un truc. Mon regard se pose sur le cousin de mon amie. Plus tôt, j’étais trop obsédé par la météorite que pour m’en rendre compte mais maintenant, alors que nous sommes perdus sur la Lune, je ressens bel et bien une vibration en plus. Quelque chose de nouveau, que je ne connais pas ou pas bien. « C’est quoi ta mutation ? » Une question un peu cavalière qui pourrait passer pour un pari risqué et qui plait rarement aux mutants. Mais je n’avais pas envie de trop perdre mon temps en civilité. Si ça se trouve, on peut très bien avoir une réserve d’air limité sans le savoir. Après tout, on ne sait rien de notre environnement.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Poor E. Sirius
X-Men - STAFF

Date d'inscription : 20/11/2015
Messages : 273
Multicomptes : Felicia & Gabrielle & Peter Fl
Dollars : 1938
Avatar : Evan Rachel "Hot" Wood

Age : 128 ans
Surnom : Poo ou PES
Nom de code : Simonia
Localisation : New York, ou quelques parts par là
Pouvoir : Régénération Cellulaire
Métier : Professeur d'histoire à l'Institut
Race : Mutante

MessageSujet: Re: La météorite bleue [Mini-Intrigue / Groupe 1]   Jeu 4 Aoû - 0:11




 La météorite bleue
Poor et Niall et Graham et Marian et Jackson


Alors comme ça le norvégien et le gringalet ne sont pas ensemble ? Ok, il ne veut pas se l'avouer, c'est dommage, dans mes souvenirs Vind était plutôt un bon partie. Mais je n'écoute pas la suite de sa tirade sans intérêt. Ainsi je ne saurais pas quoi dire à propos de ce qui était en train de se passer. Cette météorite était tombée voilà trois jours. Elle nous avait attiré à elle d'une façon incompréhensible et visiblement, si on la touchait, elle nous emportait, je ne sais trop où. Nous étions cinq sur le coup, et déjà deux étaient partis. Vu ce que Marian avait fait pour Niall, et que visiblement Jackson était son cousin, au vu de son courage et de sa témérité, il allait les rejoindre, c'était une certitude. Il ne resterait donc que moi et l'autre docteur en temps et univers parallèle. Enfin, je le compare à un docteur, parce qu'il a le style, mais sans doute qu'il n'y connait rien en médecine le bougre, certainement même. Et cela ne manqua pas, Jackson s'adressa à moi pour me confirmer ce que je redoutais le plus à son sujet. C'était un type bien, un type bon, avec un coeur en or, plus que quiconque ici présent, ou je ne sais où. Il avait un meilleur coeur que le mien à n'en pas douter. Il voulait sauver celle qui faisait partie de sa famille, je le voyais bien.

" Va Jackson. C'est peut être ta destinée. Bonne chance, tu es un type bien, j'espère seulement que tu ne vas pas te gâcher en agissant ainsi, mais tu es décidé, alors je ne vais pas te retenir. "

Il voulait que j'appelle des secours, mais pour dire quoi ? " Bonsoir, je vous contacte, parce qu'il y a trois jours, une météorite est tombée sur terre et que j'ai été attirée à elle comme quatre autres personnes. Celles-ci ont touchées la météorite, mais pas moi et elles ont disparues. Est ce que vous pourriez venir m'aider au cas où ils reviendraient parmi nous ? " Oui, bien sur, j'allais leur dire ça et passer pour une folle. Mais je n'avais pas le temps de lui dire que je ne le ferais pas qu'il s'était envolé. En tout cas, le dernier confrériste en piste louait mon courage d'X-Woman ce qui me fit avoir un rire plutôt glauque, une sorte de rire machiavélique.

" Ou pas monsieur le docteur. Il a cru qu'il allait pouvoir me balancer la météorite dessus avant de disparaitre. Quel crétin, cela ne m'étonne pas qu'il soit ami avec Niall. Bon, maintenant, qu'est ce que je devrais faire ? Est ce que je les rejoins pour nous faire un petit barbecue je ne sais où ? Est ce que je les laisse dans leur merde ? En fait, s'il n'y avait que Niall, Marian et l'autre, je m'en ficherais carrément, mais le pauvre Jackson qui n'écoute que son courage. Je n'ai pas envie de le laisser de l'autre côté avec les autres, surtout qu'ils risquent d'avoir une mauvaise influence sur lui. Mais il est assez grand, s'il y a un moyen pour qu'ils reviennent, il trouvera la solution. "

Oui, il fallait mieux attendre patiemment leur retour. Je regardais mon stock de cigarette, le paquet était presque plein, alors je pourrais attendre quelques heures, s'ils se décidaient à revenir, s'ils revenaient dans le coin parce que peut être qu'ils auront l'occasion de se retrouver à Bora Bora ou Tahiti, ou je ne sais où pour leur retour sur terre. Oui, je vais attendre et puis si rien ne se passe, je me casse et je retourne chez moi, c'est pas comme si durant mon existence, je n'avais pas vu du pays. Enfin, j'espère que là où ils sont, ils s'amusent bien, enfin, s'ils sont encore en vie bien entendu, parce qu'en fin de compte, je n'en sais rien du tout.

Fiche codée par NyxBanana

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Date d'inscription : 06/03/2016
Messages : 174
Multicomptes : Le Staff
Dollars : 2816
Avatar : PNJ

MessageSujet: Re: La météorite bleue [Mini-Intrigue / Groupe 1]   Jeu 4 Aoû - 3:46


Première Intervention de Marvelous
La météorite bleue - Groupe 1

À l'horizon, se dessine une structure non-construite par la main de l'homme. Aux formes irrégulières et étranges, les piques foncés de ses tours forment une ombre menaçante au loin. Pourtant, cet étrange endroit est habité aux moments où les quatre mutants posent le pied imprudemment dans la Zone Bleue. Les créatures qui s'y sont réfugiés il y a un certain temps remarquent l'intrusion aussitôt et organisent déjà des équipes afin d'aller intercepter la menace. Il est important que le repaire le plus secret de cette race extra-terrestre le demeure. L'état d'urgence est donc décrétée et le chef grogne ses ordres. En un rien de temps, un groupe composé de huit Skulls est en mouvement, prenant la route vers les quatre terriens encore sous le choc à la suite de l'utilisation du portail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: La météorite bleue [Mini-Intrigue / Groupe 1]   Jeu 4 Aoû - 4:36


La météorite bleue
Niall / Marian / Graham / Poor / Jackson


Avant de disparaître via la météorite, les paroles de Graham me font également réfléchir. Il m’informe que Poor n’est pas aussi innocente qu’elle n’en a l’air et du coup je ne sais plus quoi penser des deux. Surtout que j’apprends aujourd’hui qu’elle est une X-Men. J’aurais du m’en douter, mais elle n’a pas cru bon de me le confirmer à notre première rencontre. Ce n’est pas la fin du monde, mais savoir vraiment à qui j’avais eu à faire m’aurait semblé juste. Elle répond alors à mes adieux. Elle me donne son autorisation de partir et me souhaite bonne chance, même si elle se doute que j’ai des chances de mettre ma vie en danger. Elle ne me retient pas et je lui suis reconnaissant pour ça. Je lui sers un bref sourire de remerciement.

Puis, viens le toucher. Acte stupide, mais sans regret et sans peur. Mon corps semble se tordre un instant sous une pression inconnue. Ma respiration devient difficile, voir impossible le temps que dure l’expérience. Le traumatisme que subit mon corps est mineur, je ne sens presque rien à vrai dire. Il est seulement étrangement désagréable, mon champ de vision trop embrouillé pour me permettre de comprendre pleinement le phénomène en cours. Puis, tout se relâche et je retombe sur mes pieds. Je manque tomber, étourdis d’une manière désagréable à la suite de cette téléportation soudaine. Quelqu’un me retient. En me forçant à ouvrir les yeux pour voir qui cela peut bien être, je reconnais Marian. J’en reste bouche bée. Elle se porte bien et la météorite nous a heureusement réunis au même endroit. Avant que je puis constater pleinement où nous sommes, ma cousine s’exprime à côté de moi. Je remarque alors un bourdonnement agressant dans mes tympans. Mes oreilles semblent s’être bouchées en chemin. Le son parasite vient à se calmer un peu et je tourne la tête instinctivement pour observer autour de nous. Heureusement que Marian me tient toujours puisque je chancèle presque sous le choc de nous découvrir sur la Lune. Je n’arrive même pas à l’exprimer verbalement. Je suis scié en deux. Je tente de trouver une explication logique de pourquoi nous respirons comme sur Terre. Mais rien ne me vient. Je me retrouve à bêtement regarder partout. Comme si ça pouvait m’apporter des réponses. Mon regard navigue jusqu’à tomber sur Graham. Bon sang, il m’a suivit?! Cela me surprend beaucoup plus que je ne m’y attendais. Maintenant je comprends pourquoi Marian semble à nouveau contrariée et pourquoi Niall ajoute son grain de sel. C’est à cause de ce quatrième protagoniste.

Toujours observateur du paysage lunaire, je reste distrait au reste. Niall semble préoccupé par un moyen de rentrer. Évidemment, je ne pense pas que personne souhaite demeurer ici. Sauf que je ne suis pas suffisamment concentré pour l’aider à réfléchir à un plan, à vrai dire. C’est alors que Niall se retourne vers moi et en levant la tête pour le voir, il me demande quelle est ma mutation. Je suppose que je ne dois pas me surprendre qu’il ait deviné que j’en avais une. Étant de la même famille que Marian, ça pouvait être une déduction évidente. Je suis à présent debout par moi-même, lui faisant face, toujours silencieux. Après un regard en direction de ma cousine, je me décide à lui avouer ce dont je suis capable, sans entrer dans les détails puisque ce n’est pas vraiment le moment de discuter de cela, je crois :

-Je possède une résistance physique et psychologique accrue. En gros, on ne peut pas m’arracher un poumon.

Je ne sais pas si c’est l’étourdissement qui est sur le point de se régler, mais cette dernière phrase était de trop. Voilà que je la ravalerais bien à présent. Sauf que je ne peux pas. Nous ne sommes que quatre et nous l’avons tous entendu. Cela me fait penser que Poor n’est pas avec nous. Elle a été la plus sage de notre groupe, il semblerait, en se gardant de toucher à la météorite.

En levant les yeux tout bonnement au loin, je remarque alors comme une tache noire. Je ne sais trop quoi en penser. En plissant les yeux pour voir plus loin, je distingue comme des piques. Est-ce une montagne lunaire ou bien autre chose? Je décide de l’exposer à mes compagnons de fortune, pointant dans la direction :

-Il y a quelque chose là-bas?


Je n’avais absolument aucune idée quoi mais j’espérais que ce n’était pas des ennuis supplémentaires.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: La météorite bleue [Mini-Intrigue / Groupe 1]   Dim 7 Aoû - 22:14


La météorite bleue
Graham ξ Niall ξ Marian ξ Jackson ξ Poor

Je perds un bref instant l'équilibre. Il ne me faut qu'un bref instant pour me souvenir que cette sensation d'étirement, je la connais. J'avais déjà eu cette impression d'être un vieux chewing-gum que l'on recrachait par terre. C'était la même que quand Loki nous avait téléporté chez Vind. Je sentis assez rapidement à nouveau le sol sous mes pieds et je tanguais, tentant de ne pas tomber et de garder mon repas à l'intérieur de mon estomac.

Heureusement pour moi, une main vint très rapidement m'aider à conserver ce qu'il me restait de dignité et je levais un regard vers celui qui s'avéra être Niall. Mais mon regard fut vite happé par le décors qui nous entourait.

C'était une blague pas vrai ?

On était sur la Lune ? Genre, vraiment ?

Difficile de traiter une information pareille. C'était juste fantastique. Un large sourire étira mes lèvres et je me mis à rire. C'était complètement incontrôlé, j'avais aucune idée de comment on allait rentrer, mais putain : On était sur la Lune !

« Monseigneur daigne finalement nous honorer de sa présence sur le champs de bataille après avoir envoyé les soldats de première ligne comme de la chair à canon ?
-Que veux tu, j'aime me faire désirer. Je t'ai manqué ?
-Il a fallu que tu la touches hein ? Au lieu d’attendre que je trouve un moyen de te contacter.
-Hey, j'allais pas rester seul avec l'autre folle de rousse  quand même.
-Enfin bref… Maintenant que t’es là. Bienvenue sur la Lune, dude.   »

Je lui répondis par un nouveau rire. Ca semblait tellement dingue. Et flippant aussi. Sur la Lune. Hey ! Si ça se trouve, je pourrais être le premier mec à vomir sur la Lune ! Se serait pas la classe ça ?

Bon sinon, on avait eut pas mal de chance quand même au final. On était tous réapparus au même endroit, et on était pas encore mort. De façon tout à fait incompréhensible... On devrait pas être capable de respirer ici... A moins qu'on nous ait toujours mentis sur ce qu'il se passait sur la Lune... Il faudrait que je me renseigne un de ces quatre...

« Maintenant va falloir trouver un moyen de rentrer chez nous… Je sais pas vous mais moi je ne tiens pas trop à moisir ici. C’est quoi ta mutation ?  »

Je me tournais vers Jacks et haussais un sourcil alors que je m'éloignais un peu de mon meilleur ami, mon équilibre retrouvé. Lui aussi c'était un mutant ? Pas forcément étonnant. J'aurais du m'en douter.

« Je possède une résistance physique et psychologique accrue. En gros, on ne peut pas m’arracher un poumon. »

Un blanc accueille la déclaration du brun. Enfin, jusqu'à ce que je ne me mette à nouveau à rire, lançant un regard en coin au confrériste à mes cotés.

« Haha mec, il t'as tellement grillé. Mais t'inquiète Jacks, tant que tu le séquestre pas dans ta cave avec juste un seau à caca et ses yeux pour pleurer, ça devrait aller. »

Bon, j'allais sans doute m'en prendre une pour celle là... Mais c'était plus nerveux qu'autre chose. ON ETAIT SUR LA LUNE ! Il fallait bien que je me défoule d'une manière ou d'une autre avant que l'émerveillement ne cède la place à la peur et à l'inquiétude.

« Il y a quelque chose là-bas? »

Je plissais les yeux pour observer ce que le cousin de Marian nous pointait. Et putain, il semblerait que ce point noir bouge, et qu'il s'approche de nous accessoirement...

« Woh... Il semblerait que Marian avait raison pour les petits hommes verts finalement... Je sais pas ce que c'est, mais je pense pas que j'aie envie d'être dans le coin quand ça arrivera ici. Pas vous ? D'un autre coté, ça nous permettra peut-être de savoir pourquoi on respire encore, et surtout si il y a un moyen de rentrer sur Terre... Pas que j'ai pas envie de commencer avec vous une nouvelle colonie lunaire mais malheureusement, aucun de vous ne serait mon premier choix. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: La météorite bleue [Mini-Intrigue / Groupe 1]   Dim 7 Aoû - 23:08



La Météorite Bleue.
ft Graham, Niall, Jackson, Poor; Central Park




Soutenant Jackson, Marian lui adresse un clin d'oeil alors qu'il lève vers elle un regard ébahi. Il semble secoué, étonné de la voir ainsi sur pieds et entière. Quoi de plus normal. La réciproque est valable, en dépit que la brune soit en parfaite connaissance de cause de la mutation de son cousin. Elle est soulagée de voir qu'il va bien, mis à part l'étourderie provoquée par le voyage éclair. Il chancelle en regardant autour d'eux et Marian en profite pour passer un bras autour de sa taille.

« Doucement, t'es pas Hercule non plus,  » souffle la brune avec un sourire amusé. Le regard qu'elle porte un instant sur son cousin ressemble un peu à celui, protecteur et malicieux, qu'elle lui lançait enfant alors qu'elle se dénonçait à sa place pour une bêtise de gamin. Et vice-versa. Le moment ne dure cependant pas et une fois bien certaine qu'il peut se redresser, Marian se détache de Jackson pour le laisser observer le paysage, aussi fasciné que curieux. « J'avais oublié de te prévenir que me cotoyer maintenant c'est encore plus d'aventure que quand on avait sept ans, » taquine la mutante en plissant le nez d'un air complice. Cette bonne humeur que lui confère la présence rassurante et familière de Jackson ne réussit même pas à se faire entacher par les remarques de Graham, bien qu'elle ne résiste pas à le charrier encore un peu.

« Que veux-tu, j'aime me faire désirer. Je t'ai manqué ? »
« Tu n'imagines même pas à quel point, les secondes sans toi semblent une éternité de souffrance,   » raille dans un sourire la jeune femme en mimant une petite révérence.
« Il a fallu que tu la touches hein ? Au lieu d’attendre que je trouve un moyen de te contacter. »
« Hey, j'allais pas rester seul avec l'autre folle de rousse  quand même. »

A ces mots, Marian retient un rire, il ne manquerait plus qu'elle s'esclaffe à ses blagues. L'altitude lui fait sans doute perdre la tête. Tête qu'elle remercie ce soir de ne pas être aussi migraineuse que les derniers jours, ils ont bien assez de problèmes comme ça.

« C’est quoi ta mutation ? »

Haussant un sourcil en direction de Niall qui vient de poser cette question, la jeune femme fait une moue un peu réprobatrice, bien que le tact n'ai jamais vraiment fait partit des qualité du confrériste. Marian tourne la tête vers le concerné par l'interrogation, faisant un petit signe de tête qui se veut rassurant. Qui montre qu'elle a confiance en Niall, et que Jackson ne craint rien. Encore une fois, ce côté protecteur envers ce membre de la famille tout juste retrouvé.

« Je possède une résistance physique et psychologique accrue. En gros, on ne peut pas m’arracher un poumon. »
« Jackson !  » s'exclame Marian sans pouvoir se retenir, hésitant entre l'air outré et le rire nerveux qui pointe le bout de son nez.
« Haha mec, il t'as tellement grillé. Mais t'inquiète Jacks, tant que tu le séquestre pas dans ta cave avec juste un seau à caca et ses yeux pour pleurer, ça devrait aller. »
« Graham ! » s'exclame à nouveau la brune devant cette fois-ci mettre sa main face à sa bouche pour refréner son envie de rire.

La situation est tellement grotesque, oppressante, que l'hilarité semble le meilleur moyen de se détendre un peu pour ne pas exploser d'angoisse. Heureusement, Jackson détourne rapidement l'attention du groupe en pointant du doigts dans une direction.

« Il y a quelque chose là-bas ? »
« Woh... Il semblerait que Marian avait raison pour les petits hommes verts finalement... Je sais pas ce que c'est, mais je pense pas que j'aie envie d'être dans le coin quand ça arrivera ici. Pas vous ? D'un autre coté, ça nous permettra peut-être de savoir pourquoi on respire encore, et surtout si il y a un moyen de rentrer sur Terre... Pas que j'ai pas envie de commencer avec vous une nouvelle colonie lunaire mais malheureusement, aucun de vous ne serait mon premier choix. »
« Parle pas de malheur, je vais encore faire des cauchemars, » ricane Marian en référence à la colonie, coulant cependant son regard dans la direction maintenant observée de tout le groupe. « Je serais aussi de l'avis de foutre le camps, et fissa, mais où... » Elle écarte les bras en tournant un peu sur elle-même. « Ce n'est pas comme si on pouvait se planquer quelque part, et personne ici ne peut se rendre invisible malheureusement. Sans compte qu'on aura beau courir... Je doute que nous soyons en capacité de respirer sur toute la surface lunaire, on doit être sous un dôme ou un truc dans le genre... Un endroit protégé, c'est peut-être même ici précisément que la météorite devait nous envoyer. Un point de rendez-vous, je ne sais pas. Et pour rentrer... » Nerveusement, elle se mord la lèvre inférieure en réfléchissant. « Il y a quelques mois j'ai terminé sur une planète inconnue bourrée d'aliens juste en ramassant ce qui semblait être une clé usb à Central Park. On dirait le même système, sauf que j'avais toujours l'objet avec moi après mon voyage. Ce n'est pas le cas ici. Et je doute que Poor nous rejoigne pour nous apporter la météorite sur un plateau d'argent... Ou alors pas sans une brigade d'ARES en sa compagnie. »


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La météorite bleue [Mini-Intrigue / Groupe 1]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La météorite bleue [Mini-Intrigue / Groupe 1]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel, No one is innocent ::  :: Archives RP-