AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez
 

 [Défi] Le tourment des âmes ♦ Elektra & Lloyd Larson [WARNING]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Anonymous

Invité
Invité


[Défi] Le tourment des âmes ♦ Elektra & Lloyd Larson [WARNING] Empty
MessageSujet: [Défi] Le tourment des âmes ♦ Elektra & Lloyd Larson [WARNING]   [Défi] Le tourment des âmes ♦ Elektra & Lloyd Larson [WARNING] EmptyMer 2 Nov - 17:43



Elektra & Mortician

"Ce qui procède de l'amour et du tourment, Dieu ne peut l'effacer. Nous sommes condamnés à le supporter et, parfois, à en mourir."



Les chemins que Lloyd avait emprunté dans sa seconde vie n'étaient certainement pas des plus glorieux. Sauvagerie, meurtre et jeux macabres, il jonglait entre la terreur et l’auto persuasion d'un monde qui demeurait sous son contrôle. Il avait affronté la mort, une fois, mais alors que certains disaient en avoir déjà fait l'expérience avant de revenir parmi les vivants, Lloyd y trouva son réconfort: son terrain de jeu. Un étendue infinie de possibilités qui s'offraient à lui, il en était le maître et avait ce pouvoir divin qui lui permettait de décider qui avait le droit de vivre ou non. Son but, éliminer ceux qui ne méritaient pas de faire partie de ce nouveau monde: ceux qui ne savaient voir la face du monde tel qu'il était, reniant la douleur, la souffrance mais aussi le courage nécessaire pour survivre. L'Homme n'était qu'une figurine, à laquelle on ajoutait un semblant de principes, le forçant à trouver du beau dans l'âme, capable sois-disant d'aimer et de chérir son prochain... Un poison lent et troublant, affectant le jugement des Homme, parce qu' en réalité, il n'y avait que la solitude de vraie, la peur, le réalisme d'un monde qui soufrait de ses propres principes. Encore une fois l'humanité avait démontré sa faiblesse face aux dangers que l'Homme représentait pour lui même...

***

Le réveil de Mortician avait été des plus abrutissants. La vision floue, il ne pouvait discerner une seule de ces silhouettes qui se postaient devant lui. Sa tête était penchée en avant, sa nuque lui faisait mal, mais ce qu'il réalisa en premier lieu fut ce filet de sang qui s'écoulait de sa bouche pour finir sur sa poitrine. Il senti petit à petit son corps se réveiller, jusqu'à pouvoir relever sa tête et sentir finalement ses épaules adossées contre un mur. Remuant ses jambes lentement, il sentit une douleur lacérer ses poignets, qui au final s'avéraient être ligotés derrière son dos. Il s'arrêta net quelques instants, respirant profondément, avant de reprendre ses moyens et pu enfin visualiser l'endroit où il se trouvait. La pièce était sombre, poussiéreuse, et seule une source de lumière parvenait à illuminer le centre de la pièce. L'odeur du moisi envahissait les lieux, du bois mouillé, et du carton humide semblaient être dispersés dans tous les recoins de la pièce, et au centre, quatre hommes armés qui le regardaient d'un œil mesquin, mais à son gout bien trop assuré. Ayant alors justifié d'une longue analyse des lieux et de la situation, il se laissa sourire, avant de laisser échapper un rire qui semblait agacer profondément l'un des preneurs d'otages. Il lança alors subtilement en flinguant du regard le plus nerveux du groupe:

- Salut les gars, alors... on fête quoi?

Un silence s'installa quelques secondes, puis ce fut au tour d'un des ravisseurs de s'approcher de lui pour lui donner un coup de crosse sur le visage. Lloyd s’effondra sur le côté, mordant la poussière, tandis qu'il se remettait à rire.

- Ferme la raclure!

Mais alors qu'il se jouait de ses ravisseurs face à terre, il distingua dans l'obscurité une cinquième silhouette, elle aussi probablement attachée. Il se redressa péniblement et s'adossa à nouveau contre le mur avant d'ajouter:

- Ah ah ah, vous avez même prévu le goûter? C'est bien les gars, on va bien s'éclater! Bien joué Barry... dis tu permets que je t’appelle Barry?

Le même homme s'approcha de nouveau en serrant les dents dans l'intention de lui donner un nouveau coup sur le visage, mais un deuxième, celui qui semblait être le responsable, lui demanda de rester en place et de se la fermer. Intérieurement, la question de l'identité de cette femme faisait rage, mais cela ne le détournait pas de son jeu favori: pousser à bout ses nouveaux jouets.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité


[Défi] Le tourment des âmes ♦ Elektra & Lloyd Larson [WARNING] Empty
MessageSujet: Re: [Défi] Le tourment des âmes ♦ Elektra & Lloyd Larson [WARNING]   [Défi] Le tourment des âmes ♦ Elektra & Lloyd Larson [WARNING] EmptyMer 2 Nov - 23:10


 
All the seven deadly sins are man's true nature. To be greedy. To be hateful. To have lust. Of course, you have to control them, but if you're made to feel guilty for being human, then you're going to be trapped in a never-ending sin-and-repent cycle that you can't escape from.
Lloyd & Elektra
 

 
Le tourment des âmes

 
Son crâne était saturé d'informations, des nouvelles qui lui étaient tombés dessus avec la délicatesse d'enclumes lâchées depuis un building. Elle essayait encore de faire le tri, la part des choses, sans grand succès. Elle détestait ça, depuis un an chacune de ses certitudes étaient éventrées avec ce qui semblait être un plaisir sadique. Résurrection : ok. Prophétie : ok. Démon : ok.  Alien : ok. Voyage temporel : ok. Mère cachée : ok. Frank Castle : ok. Elle n'était plus sure que d'une chose : elle n'était sure de rien. Elle s'attendait plus ou moins à ce que surgisse du coin de la rue une licorne et elle n'aurait probablement comme réaction que celle de hausser les épaules.  

L’esprit cotonneux, Elektra déambulait dans les rues malfamés de New York, par trois fois on l’avait interpellé, malheureusement aucun n’était allé jusqu’à la confrontation. C’était dommage. Un combat facile l’aurait peut être aidé. Elle ressassait, essayait de rassembler les lambeaux d’histoires qu’elle avait oublié avoir vécu, qu'elle doutait d'avoir vécu, de démêler le vrai, le faux et le reste. Elle essayait de remboiter les éléments, comme un enfant avec un jeu d’éveil. Et elle avait l’impression frustrante de s’acharner à faire entrer un carré dans un triangle. On l’arracha à ses pensées en attrapant son bras, un imbécile ivre, dont elle ne comprit pas un traitre mot, tentait de retenir son attention. Un rictus mauvais gagna ses lèvres colorées de pourpre,  d’un geste sec elle se dégagea mais l’idiot ne compris pas. Il vacilla puis revint à la charge, un peu plus pressant. Cette fois, la rage se déversa en elle, actionnant ses muscles, un coup de poing plus tard, l’homme était au sol, tenant sa mâchoire douloureuse dont le craquement sonore avait fait se retourner quelques passants. Elle se baissa pour l’attraper par le col et le traina sur le trottoir alors qu’il se mettait à brailler des excuses désordonnées.

A cet instant toute sa haine était dirigée contre ce type. Ca lui faisait un bien fou, elle avait un endroit ou la décharger. Elle le redressa et son poing s’écrasa à nouveau contre son visage, sur ses pommettes, déviant sur son nez qui craqua, un son aussi sinsitre que jouissif. Quelques gouttes se perdirent sur son imperméable beige, sans qu’elle n’y prenne garde. Il retomba et elle décocha un coup de pied dans le pathétique corps prostré à ses pieds.  Un second coup de pied, son talon s’enfonça dans la chair molle de son ventre et une voix intérieure, désagréablement familière, lui hurla de s’arrêter. Elle s’interrompit, réalisa que les badauds observaient la scène, le contentement qu’elle ressentait retomba, la laissant un peu groggy.

Elle avait besoin d’un verre mais elle  n'était jamais arrivée jusqu'au bar.

Un piquement dans le cou et ce fut le noir complet. C'est le bruit de voix qui la réveilla. Elle mis un peu de temps, battit plusieurs fois des paupières, son corps était engourdi. Elle reconnaissait les effets d'un puissant anesthésique, elle essaya de bouger, mais réalisa avec frustration et une rage grandissante qu'elle était attachée. Est ce qu'elle avait le droit d'avoir un jour tranquille ? Une nuit. Quelques heures, avant qu'une nouvelle merde ne lui tombe sur la tête. Ça sentait le rance et la violence. Elle parvint finalement à faire le point sur la scène, quatre types debout un allongé, ce dernier avait une voix désagréablement familière. Lloyd. Elle avait été enlevé avec Lloyd. Pas par. Avec. C'était quoi ce bordel ? "Elle s'est réveillée aussi."  annonça l'un des ravisseurs, il s'avança vers elle. Amateur ou idiot. Il fut rapidement trop proche. Pourtant elle ne tenta rien sur le moment, elle était encore engourdie et surtout elle cherchait à comprendre. Il agrippa son manteau pour la redresser et elle abandonna les talons qu'elle avait encore au pied. Pour une fois qu'elle voulait juste sortir, il fallait qu'elle se retrouve dans une cave sordide avec des types. Comme une putain de victime d'un téléfilm. Elle se laissa ramener vers le petit groupe. "Hey Lloyd toi ici !" s'exclama t-elle d'un ton amusé, elle ne semblait pas prendre au sérieux la situation. "ferme là" cracha le type en dégainant un revolver qu'il lui colla sur la tempe. "Comme c'est mignon" rétorqua t-elle férocement avant de lui coller un coup de boule directement dans le nez. De surprise, de douleur aussi le type lâcha son arme qu'elle envoya valser du bout du pied plus loin.  "Il avait dit de pas les approcher putain ! "  Un autre sorti à nouveau une arme "Qui ?" demanda l'assassine, nonchalente sans envisager une seule seconde d'obtenir une réponse. "La ferme pétasse, met toi assise avec l'autre" Elle soupira et s'adossa au mur près de Lloyd. Elle ne comprenait pas ce qu'il se passait et elle en avait marre de jamais comprendre ce qui lui arrivait. "Tu comprends ce qui se passe toi ?" finit-elle par tranquillement demander à celui qui n'est pour le moment pas son ennemi.
 
(c) black pumpkin

 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité


[Défi] Le tourment des âmes ♦ Elektra & Lloyd Larson [WARNING] Empty
MessageSujet: Re: [Défi] Le tourment des âmes ♦ Elektra & Lloyd Larson [WARNING]   [Défi] Le tourment des âmes ♦ Elektra & Lloyd Larson [WARNING] EmptyVen 4 Nov - 18:01



Elektra & Mortician

"Ce qui procède de l'amour et du tourment, Dieu ne peut l'effacer. Nous sommes condamnés à le supporter et, parfois, à en mourir."



Lloyd avait bien saisi que le sois-disant «Barry » ne voulait pas plaisanter du tout, du moins a cet instant précis de l'aventure. Parce que oui ! C'était un jeu pour lui, et alors qu'un Homme normalement constitué se serait mis à supplier pour qu'on lui laisse la vie sauve, Lloyd lui ressentait le plaisir d se confronter à des pseudos « bad boys » au rabais qui certainement devaient être assez cons pour croire qu'ils allaient obtenir quoi que ce soit de sa part. Le sourire béat dessiné sur son visage, et sa bouche toujours en sang, il laissa les ravisseurs traîner la mystérieuse silhouette près de lui, adoptant une posture nonchalante et désintéressée, comme il était dans son habitude de faire. Mais alors que cette femme s'approchait, il l'entendit s'adresser à lui.. Mais d'où elle me parle celle là ?! Pensa-t-il avant de pouvoir discerner son visage, autre que sa silhouette exquise et fermement rebondie qu'il avait longuement imaginée depuis un moment. Il resta les yeux écarquilles quelques instants, un silence s'installa, lourd et peu habituel dans ces circonstances, puis il explosa de rire. Un long fou rire que tout le monde suivait de façon douteuse, et d'un air plutôt déconcerté. Puis soudainement il pris une grande respiration et s'adressa aux voyous du dimanche sur un ton encore plus humoristique :

Putain les gars ! Vous avez réussi à nous choper tous les deux ?! (il mima un rire silencieux tout en posant sa tête contre le mur) Vous vous rendez pas compte, vous avez touché le Jackpot sérieux !

L'un des hommes s'approcha avec détermination et pointa son fusil sur son front tandis que Lloyd continuait de rire tout en imitant des excuses bien malvenues pour le coup :

Ok Ok c'est bon on se calme... c'est juste que c'est plutôt original la façon dont vous procédez. (il continua de ricaner et enchaîna en direction d'Elektra) C'est fou quand même, avec toute la merde qu'ils pouvaient trouver dans la rue ils sont tombés sur nous tu te rends compte ? (il fixa alors l'homme au fusil avant de lui faire un clin d’œil) On est « bons » amis elle et moi...

Lloyd avait du mal a faire la part des choses dans ce genre de situation, mais de là à ce qu'il se mette a rire, c'était impensable. Elektra était sûrement face à un événement historique dans leurs relation de « meilleurs ennemis » et même s'il perdait sa crédibilité, cela ne signifiait en rien qu'il n'avait plus le contrôle de la situation. C'était tout de même assez perturbant, ou frustrant, de se retrouver pris en otage avec cette fille avec qui il ne cessait de jouer au chat et a la souris. La première pensée de Lloyd fut tout de même d'attirer l'attention sur Elektra pour que lui seul puisse se frayer un chemin vers la sortie, un truc du genre, mais finalement, il pensa à cette chance qu'il avait de « fréquenter » en quelques sortes une femme aussi talentueuse et aux caractéristiques assez proches des siennes. Il laissa alors son fou rire disparaître dans un silence gêné, et surtout dans la nervosité palpable de ses agresseurs, puis il ajouta en direction des quatre hommes, d'un air quelque peu provocateur :

Soit dit en passant, cette fille c'est pas vraiment un cadeau si vous voyez ce que je veux dire... ni pour vous ni pour moi. (Il lança un regard furtif à sa compagne de cellule puis il ajouta) Par contre pour le pognon vous auriez pu vous contenter d'elle. C'est ça que vous voulez ? (Il se tourna vers Elektra) T'en dis quoi, donne leur tes plus beaux billets comme ça on se tire de là, non ?

Effectivement, les raisons de leur prise en otage étaient quelque peu floues, et même s'il s'en foutait royalement, il était plutôt curieux. De toute façon il savait pertinemment comment les choses allaient finir : il allait casser des crânes, les enterrer sous l’immeuble dans lequel ils se trouvaient, et éventuellement si elle le voulait bien Parce que madame est capricieuse, elle allait les taillader en bonne et due forme. C'était pourtant pas si compliqué de trouver deux victimes normales, franchement, aller dégoter deux dieux vivants pour se faire défoncer en retour c'était pas spécialement la meilleure idée du siècle, mais si c'était la preuve d'un masochisme sous jacent, Mortician était prêt à jouer, et pas que !
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité


[Défi] Le tourment des âmes ♦ Elektra & Lloyd Larson [WARNING] Empty
MessageSujet: Re: [Défi] Le tourment des âmes ♦ Elektra & Lloyd Larson [WARNING]   [Défi] Le tourment des âmes ♦ Elektra & Lloyd Larson [WARNING] EmptyMar 15 Nov - 15:11


 
All the seven deadly sins are man's true nature. To be greedy. To be hateful. To have lust. Of course, you have to control them, but if you're made to feel guilty for being human, then you're going to be trapped in a never-ending sin-and-repent cycle that you can't escape from.
Lloyd & Elektra
 

 
Le tourment des âmes

 
Il y a son rire qui emplit la pièce. Dément. Il laisse les encagoulés circonspects, peut-être un peu inquiet. Ils font peur à personne ici, Elektra sourit en réponse. Calme, amusée, insolente, elle est de plus en plus certaine que même sans arme elle peut venir à bout de ses débiles. Il devient clair qu’ils ne savent pas à qui ils ont à faire, sinon ils les auraient sédaté, peut-être même déjà tué. Elle les regardait menacer Mortician, fusil sur le front, comme si il allait en être impressionné. Il baratine et c’est d’un ton léger qu’elle intervient « Non on ne l’est pas. » Ils n’ont jamais été amis, ennemis intimes peut-être. Leurs affrontements sont des retrouvailles exaltées. Le silence revint, pesant, poisseux, elle pouvait presque entendre les engrenages rouillés de leurs cerveaux s’activer laborieusement dans une vaine tentative de réflexion. Pendant ce temps il continue de les noyer de paroles, elle échange un regard avec lui, c’est à son tour. Elle se redresse un peu. « Malheureusement, j’ai été une mauvaise fille et quand papa est mort il m’a omis sur le testament. » minauda-t-elle. Le fait est que sa propre mort la privait d’un quelconque droit de succession et que ce n’était pas quelque chose qu’elle avait pour le moment cherché à régulariser. Trop occupée qu’elle était à ne pas mourir encore.

De son regard obsidienne elle les toisait, pas impressionnée, pas même inquiète. « C’est pas notre argent qui vous intéresse, n’est-ce pas ? » L’argent a quelque chose à voir dans cette histoire, mais ils ne les ont certainement pas capturé eux dans l’espoir d’une demande de rançon. Qui paierait pour eux ? Ils étaient deux criminels notoires, connus de certains cercles peu recommandables. « Qu’est-ce que vous voulez de nous ? ». Le dernier type qui était resté en retrait jusque-là pris finalement la parole. « On veut que vous vous combattiez. » Elektra haussa un sourcil « On vous a pas attendu pour ça. » dit-elle alors que commençait à se former dans son esprit leur dessein et son regard à briller d’une lueur dangereuse. « Face à un public. » Des combats de chien. Avec dans le rôle des chiens, eux. Elle remarqua à cet instant les colliers qu’il tenait dans la main. Ils s’étaient réveillés trop tôt, il n’avait pas eu le temps de leur mettre. Elle reconnaissait le système, les colliers leur feraient sauter la tête s’ils n’étaient pas sages. Dans l’autre main, le type tenait un fusil tranquillisant, qu’il redressa vivement, elle eut juste le temps de rouler sur le côté, le projectile se ficha contre le mur. Quand elle redressa la tête, il n’y avait dans son regard que la fureur et la haine. Elle en avait plus que marre que des types considèrent pouvoir disposer d’elle. Le type jura et elle se redressa d’un bond. Elle allait les massacrer.

La cible prioritaire était le type au fusil anesthésiant et  c’est avec une impatience agacée, qu’elle brisa le nez d’un de ses sbires, d’un violent coup de boule. Une giclée de sang tacha son visage et quand le type tomba à genoux de douleur elle en profita pour lui envoyer un coup de pied directement dans la carotide. Sa robe était foutue constata-t-elle au son de déchirure qui répondit aux halètements angoissés de l’homme qui cherchait désespérément sa respiration. Elektra connaissait cent façons de tuer un homme. La priver de ses bras, c’était se priver d’une mort rapide. Un nouveau coup de fusil, elle l’évita de justesse ce qui accru un peu plus sa rage. Il allait devoir recharger, cette constatation lui arracha un sourire cruel. Dans son dos elle essayait de desserrer les nœuds de ses liens sans grand succès, la frustration qui en découlait alimentait sa haine. Ils allaient prendre pour tous ses bourreaux des derniers mois.

Un nouveau coup de fusil et une nouvelle fléchette gâchée. Elektra avait filé à travers la pièce, passant sans y arrêter devant l’escalier vermoulu qui menait probablement à la sortie. L’endroit était trop étroit, s’y engager ferait d’elle une cible facile. En revanche, elle avait avisé un vieux vase, opaque et sale posé sur une étagère encombré de tout un tas de bordel qui allait de vieux jouets à des cartons éventrés lui fit songer que cette cave devait  être celle d’une maison familiale. Au moins à l’origine. D’un coup d’épaule elle secoua le meuble vacilla et entre autre chose le vase s’écrasa à terre. Elle échangea un regard avec Mortician, elle avait besoin d’un peu de temps, à lui de voir s’il était disposé à lui en donner.

 
(c) black pumpkin

 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité


[Défi] Le tourment des âmes ♦ Elektra & Lloyd Larson [WARNING] Empty
MessageSujet: Re: [Défi] Le tourment des âmes ♦ Elektra & Lloyd Larson [WARNING]   [Défi] Le tourment des âmes ♦ Elektra & Lloyd Larson [WARNING] EmptyMer 7 Déc - 23:13



Elektra & Mortician

"Ce qui procède de l'amour et du tourment, Dieu ne peut l'effacer. Nous sommes condamnés à le supporter et, parfois, à en mourir."



Le flingue appuyé sur son front, Lloyd sentit la tension monter, comme palpable entre les agresseurs et leurs victimes qui n’étaient autre que le plus mauvais choix pour se faire mousser. La parole était à Elektra qui tentait par tous les moyens de leur sous tirer les informations, et pendant ce temps-là, Lloyd s’amusait à tirer la langue et sourire en pleine face de celui qui le tenait en joue. N’avait-il aucune conscience du danger ? Très certainement. Mais après tout, n’avait-il pas eu déjà assez peur de tout ça durant sa première vie ? Cinglé ou tout simplement stupide, l’adrénaline qui l’animait dans ces situations était devenue beaucoup plus excitante, elle le nourrissait et il se sentait tout bonnement capable du pire. Surtout lorsqu’on voulait l’utiliser pour des combats de chiens… plutôt original d’ailleurs.  Ce fut alors dans un Coït cérébral qu’il vit Elektra esquiver une première flèche tranquillisante qui finit sa route dans le mur au niveau de sa poitrine. Il laissa échapper un « Yeah Man ! » approbateur légèrement saupoudré de fierté tout en lançant un regard inquiet de son agresseur qui le ramena très vite à un air un peu plus sérieux : son flingue était écrasé contre son front désormais, il avait probablement dépassé les bornes ?

Dans un brouhaha général il assimila les déplacements de sa comparse du jour pour la voir esquiver à nouveau quelques fléchettes tandis que les agresseurs s’agitaient pour tenter de la remettre à sa place. Ne pouvant suivre toute la scène, et toujours bloqué à terre par l’homme armé, il se pencha tantôt sur la gauche et tantôt sur la droite pour pouvoir mater sans indiscrétion le magnifique postérieur d’Elektra en action. Des hommes affaiblis, des blessures couvertes de sangs, et des bruits assez peu ragoutant de dégouts envahissaient peu à peu la pièce : elle était tout de même douée cette nana.  L’esquisse d’un demi sourire plus tard, il croisa son regard qui se voulait bien plus sérieux que ceux qu’ils échangeaient habituellement dans leur courte intimité nocturne (ou même le matin, c’était même souvent meilleur le matin). Un message en morse télépathique traversa la salle et foudroya son piètre cerveau qui ne compris que bien plus tard qu’il était temps d’agir et qu’elle avait besoin de plus de temps : elle avait un plan ! Mortician laissa échapper :

« Oh… je vois… »


Et une fraction de seconde plus tard, il envoya la pointe de son pied dans les parties intimes de son preneur d’otage. Le pauvre gamin s’était laissé perturber par toute cette cacophonie et n’avait pas vu venir le coup, ce qui le fit tirer dans le mur, à l’endroit exact où se trouvait la tête de Lloyd quelques secondes auparavant avant qu’il ne roule sur le côté. Il se releva ensuite et d’un coup de genoux bien placé dans son visage tandis que l’homme se recroquevillait, il l’assomma et le laissa tomber à terre. D’un pas assuré, lourd et bien déterminé, il s’approcha du reste des hommes armés, bien trop occupés avec Elektra et siffla pour les prévenir de son arrivée imminente. Puis il lança une jambe contre la tempe gauche du premier qui s’écrasa sur son collègue, avant de changer de jambe dans une rotation efficace pour expulser le troisième contre le mur d’en face qui se fissura sous le choc. La bâtisse se mit à trembler légèrement, comme à chaque fois qu’il cognait ou envoyait quelque chose contre les murs. Lloyd rehaussa les épaules et ajouta en crachant son sang sur le sol :

« Et ça, c’est sans les mains les mecs ! »


Il visualisa les armes sur le sol et pu apercevoir Elektra vaquer à ses occupations un peu plus loin, juste avant que le méchant n°2 ne se relève et pointe son flingue sur lui.

« Ne bouge plus ! » Hurla-t-il avant de faire un signe de la tête pour signifier au n°3 de s’occuper d’Elektra. « A genoux crevure ! »

Lloyd s’exécuta dans une nonchalance légendaire, et un sourire plus que déconcertant. Il ajouta à son tour, tandis qu’il gisait au milieu de la pièce.

« Ça va, une paire de couilles, un nez tordu, et un mec dans le mur… vous pensez vraiment que vous faites le poids, sérieux ? Et encore vous êtes chanceux »

L’homme pratiquement émasculé se releva difficilement et arriva par l’arrière en appuyant le canon de son flingue sur le crâne. Sans tourner la tête, il ajouta :

« Tiens t’es encore là toi ? »


N°1 et 2 le tenaient en joue, N°3 était parti rendre visite à Elektra, tandis que N°4 était étalé par terre contre le mur, probablement assommé par le choc qu’il venait de subir. Lloyd analysait la situation… il ignorait également le but d’Elektra et combien de temps il allait devoir faire le clown avant de pouvoir en égorger un… c’était tentant, très tentant même.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité


[Défi] Le tourment des âmes ♦ Elektra & Lloyd Larson [WARNING] Empty
MessageSujet: Re: [Défi] Le tourment des âmes ♦ Elektra & Lloyd Larson [WARNING]   [Défi] Le tourment des âmes ♦ Elektra & Lloyd Larson [WARNING] EmptyLun 19 Déc - 17:18


 
All the seven deadly sins are man's true nature. To be greedy. To be hateful. To have lust. Of course, you have to control them, but if you're made to feel guilty for being human, then you're going to be trapped in a never-ending sin-and-repent cycle that you can't escape from.
Lloyd & Elektra
 

 
Le tourment des âmes

 
Un de moins, songea Elektra tandis qu’elle usait ses liens contre un éclat de vase. Mortician s’était montré particulièrement efficace dans sa diversion, elle ne pouvait que le reconnaître et s’en amuser un peu tandis qu’un type revenait à la charge contre elle. Son arme braquée devant lui, Elektra prête à bondir à nouveau, d’un côté ou de l’autre, elle ne se lassait jamais de ce jeu.  Son sourire et son regard mettaient mal à l’aise son assaillant, il comprit juste un peu trop tard qu’il n’était plus le prédateur. Une dernière pression sur les liens endommagés par ses soins et elle était libre. La rugosité des cordes et ses gesticulations avaient laissé ses poignets meurtris mais elle s’en foutait. D’un geste ample du bras, aussi élégante qu’une ballerine, elle trancha la gorge de l’imbécile. Son sang l’éclaboussa, un peu sur le visage, plus sur son bustier puis un coup de feu parti vers nulle part. Elle lui arracha l’arme des mains déjà désintéressé du cadavre en sursis qui s’avachit, cherchant maladroitement à contenir le sang  qui se déversait de sa jugulaire. Non sans une certaine nonchalance elle tira sur celui qui tenait Mortician en joue, directement dans la tête il tomba raide mort. Le dernier eu le temps de se mettre à couvert. Il était toujours armé, toujours une menace, mais une menace qui devait pour le moment relativiser ses choix de carrière bien planqué derrière un établi.

Guettant l’extrémité d’un canon, elle laissa tomber l’éclat meurtrier dans les mains de son compagnon d’infortune, non sans une certaine hésitation. Le laisser comme ça étant tentant et son sourire taquin ne laissait aucun doute sur cette pensée. « Active-toi. » lui lança-t-elle sans pour autant paraître pressée. Dans sa robe de soirée ensanglantée, échevelée, concentrée sur l’endroit où il avait disparu, surveillant les ombres, elle ressemblait à une héroïne de Tarantino. Une quête de vengeance qui ne se résoudrait que dans un bain de sang. Un nouveau coup de feu, elle avait visé l’arme qui dépassait. Elle avait envie de jouer, c’était le dernier encore en état de combattre et elle voulait faire durer le plaisir. L’arme avait atterrit par-delà son abri, son sourire s’étira, un rire léger. « Il va falloir que tu sortes de là. » Elektra chantonnait presque, savourant son ascendant. Elle baissa le regard vers Mortician, il n’y avait pas vraiment de règles dans le jeu qu’ils pratiquaient, pas officiellement en tout cas. Cependant, il lui paraissait évident que le dernier était pour lui, alors elle laissa tomber l’arme à son attention une fois qu’il se fut dépêtrer de ses liens. Et puis au-delà de ça, elle devait avouer avoir très envie de le voir en action, elle l’avait senti la reluquer, ce n’était qu’un juste retour des choses. Elle aussi voulait profiter du spectacle.

Vaguement elle se demanda s’il y avait plus de types en faut. Ça lui paraissait peu probable, ils seraient descendus voir ce qui se tramait, Elektra n’aurait pas été contre un peu plus d’exercice, elle avait de la haine à revendre et de l’énergie à dépenser, presque déçue que leurs ravisseurs soient de tels amateurs,  un peu curieuse aussi de savoir qui se planquait derrière ce trafic, qui tirait les ficelles. Parce qu’elle avait très envie de lui rendre une visite particulière.

Elle s’adossa contre le mur les bras croisés, spectatrice, spéculatrice. Appréciant la vue mais impatiente de passer à la suite. Quelle qu’elle soit. Découvrir cet endroit peut-être. C’était tout de même incroyablement truculent que de tous les tueurs qui sévissaient elle se retrouva avec lui. Leur relation pour le moins amorale était inconnue de tous, à peine assumée, elle était la folie qui les submergeait, deux magnifiques dégénérés, deux terribles fous, réunis pour le pire. Elle était l’image débauchée de ce qu’elle avait pu être, elle passa sa main sur son visage, effacer le sang ou l’étaler comme une peinture de guerre, elle n’était elle-même pas bien certaine. Un sourire vague sur ses lèvres encore à demi maquillées, le regard acéré cerné des restes de khôl. Cette vie ne lui laissait aucun répit. Elle n'en réclame pas non plus.
 
(c) black pumpkin

 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité


[Défi] Le tourment des âmes ♦ Elektra & Lloyd Larson [WARNING] Empty
MessageSujet: Re: [Défi] Le tourment des âmes ♦ Elektra & Lloyd Larson [WARNING]   [Défi] Le tourment des âmes ♦ Elektra & Lloyd Larson [WARNING] EmptyLun 26 Déc - 12:20



Elektra & Mortician

"Ce qui procède de l'amour et du tourment, Dieu ne peut l'effacer. Nous sommes condamnés à le supporter et, parfois, à en mourir."



Agenouillé sur le sol poussiéreux du théâtre de leur art, Mortician avait laissé sa dame faire la plus grande partie du ménage. Le sourire en coin dessiné sur ses lèvres ensanglantées contrastait avec la sensualité qui émanait de sa comparse alors qu'elle exprimait toute la poésie de son corps le temps d'une valse meurtrière.  Inutile de la suivre des yeux, ils se comprenaient particulièrement dans cette situation: comme faits l'un pour l'autre lorsqu'il s'agissait de tuer, et l'un dans l'autre pour s'aimer, ils se complétaient parfaitement mais ne voulaient le voir. Ainsi il lança un dernier regard perçant, a demi malin, plongeant dans les yeux de son agresseur pour ses derniers instants alors que la balle de la princesse de cette soirée traversa son crâne du front jusqu'au fond de son crâne. Un silence délicieux qui s'installa de toute sa lourdeur pour enivrer l'esprit parfaitement lucide de Lloyd qui allait pouvoir s'adonner à son merveilleux passe temps: la punition.

Relevant l'un de ses genoux, et appuyant la semelle de sa lourde botte sur le sol, il baissa ses bras désormais libérés de tous les liens éphémères que ses agresseurs avaient noués autour de ses poignets, et en tournant la tête en direction d'Elektra, lui lança un baiser volant conjugué au clin d'œil vicieux qu'il offrait aux complices de ses jeux sordides. Un cadeau goutu qui l'attendait, laissé là par sa compagne du jour comme une confession sur l'oreiller, mais en plus excitant. Le plus intriguant dans l'histoire était certainement le fait qu'il n'avait froncé un seul cil depuis le début de cette aventure: fidèle à lui même, il gardait le contrôle de la situation parce que de toute façon il connaissait le fin mot de l'histoire. Le sang jusque là agité par Elektra d'un bout à l'autre de la pièce l'avait attiré comme le requin qu'il était: assoiffé, pervers mais aussi fin gourmet de violence, ajustant le ton de son plaisir pour en faire la plus douce des mélodies.

Désormais les deux pieds bien ancrés au sol, il se saisit de l'arme abandonnée par Elektra et  avança avec une impressionnante assurance vers sa nouvelle cible qui s'était terrée derrière une pile de caisses de bois sur laquelle il cogna la paume de sa main. L'énergie qui s'était alors accumulée dans son corps depuis la frustration d'avoir été capturé délivra son plus beau message: la destruction. Les ondes de chocs infimes qui se dégageaient de ses membres avaient littéralement désintégré le dernier obstacle qui les séparaient l'un de l'autre puis s'abaissant au niveau de l'animal visiblement peu confiant  et apeuré il ajouta:

" Le petit oiseau va sortir..."

De sa main droite il l'attrapa par le cou et le balança contre le mur avant de le rejoindre et le plaquer contre la pierre qui accompagna la danse du doux son de ses craquelures. Un cris de douleur plus tard, il ne fut pris d'aucune hésitation et pointa le flingue sur son front. Quelques secondes plus tard, au rythme de sa respiration animée par l'exquise excitation qui traversait son esprit, il lança l'arme en arrière et  de sa main gauche il cogna sa cage thoracique délivrant toute son énergie afin de permettre à sa main de pénétrer au plus profond de son corps.  Son regard perçant croisa le vide qui se dégageait désormais des yeux de sa victime, tout comme il se vidait de son sang, baignant les chaussures de Mortician de l'excès de confiance qui l'avait pour sur mis dans cette situation.  Fier d'avoir pu délivrer l'âme de l'individu désormais vidé de tout péché, il esquissa un dernier sourire vicieux quelque peu animé d'excitation, l'étoile dans ses yeux témoignant du plaisir qu'il éprouvait à la punition. Lâchant le cou de sa victime, désormais tenant par la simple présence du poing de Mortician dans sa poitrine, il enfonça sa main de plus belle dans un grognement exquis avant de retirer son bras violemment, arrachant au passage la moitié de ses organes qui s'étalèrent sur le sol comme un amas de viande avariée.

Le corps de la victime chutant dans la flaque de son propre sang, suivant précisément la trainée rouge qui descendait vers le sol, un rire mesquin retentit dans la pénombre. Il se tenait en face du corps sans vie et quelque peu amoché de sa cible, et tout en se retournant pour faire face à Elektra il ajouta:

"Regarde, j'ai un petit cadeau pour toi"


Tendant son bras ensanglanté jusqu'au coude, il tenait dans sa main un cœur. Un véritable cœur humain qu'il venait d'arracher pour l'offrir à sa douce avec laquelle il aimait partager ce genre de moments: leur amour était quelque peu divergent, mais il était sincère.  Les cliquetis des gouttes de sang qui rejoignaient le reste de la dépouille sur le sol apportait cette touche de poésie qui parvenait habituellement à calme les ardeurs de Lloyd.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité


[Défi] Le tourment des âmes ♦ Elektra & Lloyd Larson [WARNING] Empty
MessageSujet: Re: [Défi] Le tourment des âmes ♦ Elektra & Lloyd Larson [WARNING]   [Défi] Le tourment des âmes ♦ Elektra & Lloyd Larson [WARNING] EmptyDim 15 Jan - 18:26


 
All the seven deadly sins are man's true nature. To be greedy. To be hateful. To have lust. Of course, you have to control them, but if you're made to feel guilty for being human, then you're going to be trapped in a never-ending sin-and-repent cycle that you can't escape from.
Lloyd & Elektra
 

 
Le tourment des âmes

 
Elle souriait lorsqu’il se redressa. C’était à son tour d’observer. Adossée contre le mur, les bras croisés, ensanglantée dans ses guenilles de soirées, il serait plus juste de dire qu’elle attendait avec une impatience amusée, un peu vengeresse aussi, le début de la fin de leurs incroyablement stupides ravisseurs. Elektra pouvait presque sentir la tension dans ses muscles, l’énergie qui s’en dégageait et qui désintégra l’abri de fortune et le dernier espoir de la petite frappe. Une énergie non naturelle, une puissance synthétique qui n’en n’était pas moins tangible. Plus tangible encore, sa bestialité qui envahissait l’espace, sa complaisance quand son bras perfore la cage thoracique, presque contagieuse malgré l’horreur du geste. Elektra n’en était pas dégoûtée, elle avait vu pire, elle avait fait pire, il y avait là quelque chose d’irrésistiblement drôle, « Impressionnant » s’amusa t-elle. Elle sourit tandis qu’il lui tendait l’organe palpitant encore dans le vide. « C’est presque adorable, fait attention tu vas finir par te ramollir » Elle se détacha du mur pour s’avancer tranquillement vers lui, les bras ballants, sans perdre son sourire. « Je n’ai malheureusement rien pour le transporter » elle prit un air déçu, artificielle et posa une main sur son bras, évitant la zone trop ensanglanté pour le lui faire baisser. Ce n’était pas le moment de jouer, même si la perspective en étant tentante. Ils n’avaient toujours aucune idée d’où ils se trouvaient. « Pas de temps pour le flirt Mortician, il faut qu’on se tire d’ici. »

Elle tourna la tête pour observer l’étroit escalier en bois, de la porte qui se trouvait à son sommet, filtrait un peu de lumière. Il n’y avait probablement personne d’autre sans quoi ils seraient déjà descendu, elle se détacha de son allié pour s’engager, non sans avoir ramassé au passage une des armes qui traînait. Sa progression fut silencieuse, pas un grincement, pas même le son de ses pieds nus sur le bois branlant. Aucun bruit non plus derrière la porte, qu’elle ouvrit tout de même avec précaution. Ce qui devait autrement avoir été une vaste et confortable maison familiale, de type coloniale de toute évidence, était aujourd’hui délabré. Le couloir dans lequel ils débouchèrent était long et les portraits aux murs étaient salis, les toiles déchirés. Il y avait bon nombre de portes, mais les traces d’un passage répété étaient visible vers une seule. Plus large que les autres, elle jeta un coup d’œil à Lloyd pour s’assurer qu’il n’était pas contre un peu d’exploration.

Le silence de la maison n’était perturbé que par leur progression et le vent qui s’engouffrait à travers des fenêtres brisées contre lesquelles on avait cloué des planches. Le lieu était sinistre mais Elektra s’en moquait. Elle poussa la double porte et savait déjà quel genre de pièce se trouvait derrière, ou aurait dû se trouver derrière. Un grand salon, une salle de réception au plancher lustré, avec peut-être un piano. A la place, elle fit face à une cage, immense, aussi haute que le haut plafond, assez large et plusieurs caméra pour l’heure éteintes, braquées devant. « Ils avaient donc vraiment l’intention de nous regarder nous battre. » dit-elle pas vraiment choquée, mais un peu agacée par l’impudence et l’idiotie de ses types.

Il y avait même une régie et un ordinateur, elle se pencha sur l’écran, le coude posé sur le bordélique bureau, la tête dans la main, une attitude un peu flegmatique, son expression était pourtant sérieuse, les sourcils un peu froncé, alors qu’elle constatait le contenu de la page web affiché.  Un sombre décompte y était affiché au centre ainsi que les mots : next fight. Elle apprit donc qu’ils étaient censés combattre dans un peu moins de trois heures. Au dessus étaient proposé les précédents combats. Ils étaient donc parvenus à choper quelques gogos. « Tu veux regarder ? » demande t-elle et sans attendre la réponse sélectionna la première vidéo. Elle ne connaissait pas les combattants mais nota qu’ils portaient des costumes flashy absolument ridicules, tout droit sorti d’un animé douteux. Elle se demanda vaguement quels auraient été les leurs. « Je propose qu’on crame cet endroit. » proposa t-elle distraitement sans quitter le violent combat devant elle. La vidéo durait une trentaine de minutes, elle l’avança, c’était un bain de rage, de désespoir et de sang. « Pathétique.... on aurait proposé un bien meilleur show. » elle n’était pas choquée, ni même alarmée par ce qu’elle voyait, elle n’en avait en vérité pas grand-chose à faire. Ils étaient morts. Cet endroit allait partir en fumée. Fin de leur business.
 
(c) black pumpkin

 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


[Défi] Le tourment des âmes ♦ Elektra & Lloyd Larson [WARNING] Empty
MessageSujet: Re: [Défi] Le tourment des âmes ♦ Elektra & Lloyd Larson [WARNING]   [Défi] Le tourment des âmes ♦ Elektra & Lloyd Larson [WARNING] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Défi] Le tourment des âmes ♦ Elektra & Lloyd Larson [WARNING]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Demande de kit
» Présentation d'Emma Lloyd Webber [Validée]
» Lys & Lloyd ஜ Feel the love
» Julius Lloyd Wright, votre nouveau cauchemard.
» « On va jouer à un jeu... » | Declan & Anya [WARNING]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel, No one is innocent ::  :: Archives RP-