AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez
 

 in a sticky situation ✤ feat. Maya.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Anonymous

Invité
Invité


in a sticky situation ✤ feat. Maya. Empty
MessageSujet: in a sticky situation ✤ feat. Maya.   in a sticky situation ✤ feat. Maya. EmptyJeu 15 Déc - 4:08



Maya&Sagein a sticky situation.

« UPTOWN FUNK YOU UP! » criais-je à tue-tête dans le labo, alors que je m’amusais à faire un peu de ménage dans mes échantillons. Il n’y avait rien de mieux qu’un peu de musique pour égayer une journée éprouvante. Tout ce qui pourrait maintenant aider, c’était l’arrivée de l’heure fatidique, 17h, pour que je sorte d’ici et puisse encore me promener un peu à Manhattan avant de repartir pour la maison. J’avais une envie folle de manger chinois, et le meilleur resto se trouvait dans le midtown, l’endroit touristique par excellence. Il me fallait donc conduire jusque là-bas, me trouver une place de stationnement, tâche très ardue à cette heure-ci, et marcher jusqu’au resto. J’irais probablement faire un tour ensuite, question de prendre l’air.

Esprit fixé sur les plans de soirée en solo, je ne baissais la musique que lorsque mon cellulaire se mit à sonner, m’indiquant que le temps était enfin venu de tout fermer et partir. Je ne me fis pas prier pour plier bagages et prendre l’ascenseur pour me retrouver bientôt dans le hall d’entrée. J’entendis un 'bonne fin de journée et à demain' de la part de la femme à l’accueil. Je lui retournais la même courtoisie avant d’embarquer dans ma voiture en direction de Central Park. Là, non loin, se trouvait un restaurant chinois du type buffet que j’adorais. Par chance, il y avait une petite place où me stationner à une vingtaine de minutes de là. Enfin ! Je me garais sans trop de difficultés et, telle une sauvage, je me précipitais à l’intérieur du restaurant. Heureusement, la soirée semblait tranquille car il n’y avait pas beaucoup de clients. Ah, tant mieux ! Je pouvais manger sans que personne ne zyeute mes plats.

Plus d’une heure passa, quand je terminais de déguster mon dessert. J’étais bien remplie, et maintenant, il me fallait un peu d’exercice pour ne pas que mon repas ne tombe comme une pierre dans l’estomac. Je payais donc mon dû avant de sortir et commencer ma marche. Tout au long de la rue, je regardais les magasins, les devantures pleines de chaussures ou encore de jouets, à faire une petite liste de ce que je voudrais bien acheter. Cependant, ce moment de paix fut vite interrompu par la présence d’un petit groupe de trois hommes. Au début, je ne m’enquis aucunement de leur existence, continuant mon achalandage. Ce fut lorsque j’atteignis l’intersection principale donnant accès à Central Park que je ressentis des émotions très fortes et violentes venant du trio derrière moi. Cela commençait à m’inquiéter. Je pris la décision de continuer vers le parc, espérant les semer en marchant un peu plus vite. Rien de mon plan ne fonctionna, car ils se trouvaient toujours non loin. Se dégageait d’eux maintenant une fébrilité qui me terrifiait. Je n’avais pas tellement l’audace ni la force de me battre, et faire demi-tour était hors de question, puisque je croiserais leur route. Il me fallait profiter du fait que la nuit tombait et que la noirceur engouffrait le parc. Habillée de noir, je n’eus aucun mal à me cacher derrière un amas d’arbres. Il y avait tout de même un petit problème : bien qu’ils ne me trouveraient pas avec facilité, je n’y voyais rien non plus et ma respiration se faisait de plus en plus saccadée. « Merde ! » murmurais-je aigrie par mon manque de précaution. Au même moment, un des trois hommes se jeta sur moi, m’ayant aperçu et entendu. Je criais, espérant que quelqu’un me retrouverais.

©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité


in a sticky situation ✤ feat. Maya. Empty
MessageSujet: Re: in a sticky situation ✤ feat. Maya.   in a sticky situation ✤ feat. Maya. EmptyJeu 29 Déc - 16:08

A Sticky Situation

Il y avait des choses qu'on apprenait à faire lorsqu'on était sourd. On ne pouvait pas se fier à notre ouïe pour traverser le monde, il fallait développer nos propres moyens de se repérer dans l'entièreté de la création. On comptait sur le nez, on comptait sur les yeux. Maya avait longtemps compté sur le dessin, parce qu'elle savait recréer les choses. Son imagination l'avait sûrement sauvée de tout ça. Elle était une visuelle. Elle savait repérer les tons, les expressions, les teintes, que ce soit dans les plus grandes œuvres d'art ou dans la vie de tout les jours. C'était cette imagination visuelle qui lui permettait d'être un super-héroïne. Elle voyait les gens, lisaient en eux comme dans un livre ouvert et alors elle les connaissait. Elle devenait ce qu'ils étaient. Le moindre mouvement d'un homme en dit plus sur lui que le plus long des discours. C'est comme ça qu'elle repérait les dangereux. Contrairement à ce que l'on pouvait croire, oui on pouvait physiquement repérer les hommes à ne pas fréquenter. Les gens disaient souvent que les apparences étaient trompeuses. C'était faux. Les apparences ne sont trompeuses que si l'on en regarde que la surface. Maya avait appris à les lire depuis bien longtemps et elle aimait à penser qu'elle ne se trompait presque jamais. Presque, parce qu'elle n'était pas parfaite après tout.

C'est comme ça qu'elle repéra les trois hommes qui poursuivaient une jeune femme près de Central Park. Elle était postée là pour reprendre son souffle après un combat contre certains yakuzas locaux, un groupe qu'elle avait commencé à traquer depuis son retour à New York quelques mois plus tôt. Le fil de son sabre avait eu raison d'eux mais pas sans qu'elle en prenne quelques dommages. Heureusement, l'intégralité de la tenue de Ronin était en kevlar, mais ça n'enlevait pas la sensation de choc que l'on ressentait lorsque l'on se prenant un coup ou une balle. Elle était sûre d'être bonne pour plusieurs larges hématomes. Elle avait repéré la jeune femme du coin de l’œil, qui semblait inquiète et accélérait le pas. Typique de la femme qui se sent en danger et il y avait de quoi. Les trois types qui la suivaient sentaient les agresseurs de loin. Peut-être pas qu'ils étaient juste saoul, mais ça n'était pas une excuse pour être des crétins.

Maya ignora la douleur des coups qu'elle avait déjà ramassé pour se glisser jusqu'au sol. Elle ne perdit pas les types des yeux, elle savait qu'elle ne pourrait pas les retrouver par le son. Elle les fila dans le parc où la jeune femme s'était réfugiée, une bien mauvaise idée de sa part si Maya pouvait donner son avis. Central Parc n'était pas réputé pour être l'endroit où l'on pouvait se sentir en sécurité, au contraire. L'endroit n'était pas bien éclairé partout à moins de le connaître comme sa poche, on finissait par ne plus savoir en sortir. Heureusement Maya le connaissait bien, et les verres sur son masque l'aidaient à voir dans la pénombre. Elle savait que, sourde, l'obscurité était sa faiblesse, alors elle avait pris ses précautions pour ne pas se faire avoir. Elle fonça vers l'un des types pour l'assommer le plus silencieusement par derrière. Un autre se retourna mais l'autre continua de chercher la fille. Maya se jeta sur le type et le mit à terre, mais elle perdu un instant le dernier homme du regard mais finit par le retrouver, il avait réussi à retrouver et attraper sa victime.

Maya s'avança vers lui, sans dire le moindre mot pour le moment. Elle savait que l'homme la repérerait. Elle portait certes un costume noir, mais les bords en étaient dorés et elle était massive, faite pour donner l'impression qu'un homme le portait. Un homme de moins d'un mètre soixante, certes, mais un homme large et musclé. Le type finit par la repérer, elle le vit à ses yeux qui s'agrandirent. Elle alla chercher son sabre dans son dos pour le dégainer lentement. « Lâchez cette jeune femme si vous voulez qu'aucun mal ne vous sois fait. » La voix qui sortait du masque était déforme, aussi neutre de genre que le costume qu'elle portait. « Je ne le dirais qu'une fois avant de commencer à vous le faire payer. » Elle ne comptait pas le tuer, il n'avait rien fait. Mais il n'apprendrait pas si on ne lui faisait pas comprendre qu'il devait apprendre. Alors elle était prête à le blesser si c'était ce qu'il lui fallait pour qu'il laisse la pauvre femme tranquille.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité


in a sticky situation ✤ feat. Maya. Empty
MessageSujet: Re: in a sticky situation ✤ feat. Maya.   in a sticky situation ✤ feat. Maya. EmptyDim 1 Jan - 5:09



Maya&Sagein a sticky situation.

Dans cette situation, alors qu’on se retrouve face au danger, il y a celles qui se défendent et puis il y a celles qui figent. Je suis parmi ces dernières, car, à ce moment, je ressentis une vague d’agressivité et d’animosité venant de l’agresseur. Il était sur moi, son corps bien trop près du mien, et mon cœur se mit à battre rapidement. Comment pourrais-je m’en sortir ? La panique avait atteint son comble et je crus m’évanouir, mais étrangement, je me mis à capter les émotions de quelqu’un d’autre. Je me sentis gagner en force, comme de l’assurance que je puisais … mais qui pouvais bien se promener dans le parc avec une telle force mentale ? Aucune idée. Qu’importe, je me mis à donner des coups de pieds, à bouger, à vouloir me dégager de sa poigne. L’homme parut surpris du changement de comportement, mais ne me laissa pas m’échapper. Je criais encore plus fort, mais il n’en fit rien. Ce ne fut qu’à un certain moment, lorsque son regard quitta mon corps et se fixa sur les alentours, que je remarquais ses yeux qui s’agrandissaient. J’entendis alors un bruit étrange, avant de percevoir une voix s’adressant à l’homme. Lâchez cette jeune femme si vous voulez qu'aucun mal ne vous sois fait. Je ne notais aucun ton spécifique, mais je compris à ce moment-là la source de cette grande force et assurance que j’avais ressenti. Un justicier. Un justicier qui menaçait mon agresseur, et celui-ci sembla visiblement troublé. Toutefois, il ne recula pas d’un poil. Je ne le dirais qu'une fois avant de commencer à vous le faire payer. Doucement mais sûrement, il se leva, levant les mains et montrant qu’il ne voulait pas de problème. Je me levais presque aussitôt. C’est là que je pus apercevoir pour la première fois celui à qui je devais ma vie. Son costume majoritairement noir ne laissa pas distinguer de caractéristiques physiques, et sa voix, déformée, n’aida pas plus. Mais peu m’importait qui se cachait sous le costume. J’étais hors de danger à cause de lui.

Je m’adressais ensuite à mon agresseur. « Salaud, tu f’rais mieux de dégager tout de suite. J’crois pas que le sabre, c’est de la déco. Cours avant que tu dises adios à tes bijoux de famille. » Il me regarda, toujours aussi surpris, puis jeta un coup d’œil à l’inconnu. Troublé et sachant quand jeter le drapeau blanc, il s’enfuit sans demander de reste. Bah voilà, il avait au moins compris ça. Satisfaite de la tournure des choses, je me mis à m’essuyer. Je remarquais alors que j’avais perdu ma passe ainsi que mon petit sac. Je cherchais près de l’arbre et je trouvais le tout non loin avant de rebrousser chemin vers mon sauveur et tendre ma main. « Je vous en doit une. Merci de m’avoir sorti d’une situation plutôt épineuse. » Étant aussi près de l’individu, je percevais plus facilement ses émotions, et, étrangement, me mis à sentir certaines douleurs. Je ne saurais vous l’expliquer, mais il y avait quelque chose qui clochait avec mon sauveur. Allais-je lui en parler tout de suite ? Pas question, je ne savais rien du tout, même pas le sexe … ou l’espèce (qui sait, de nos jours) de la personne dans le costume.
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité


in a sticky situation ✤ feat. Maya. Empty
MessageSujet: Re: in a sticky situation ✤ feat. Maya.   in a sticky situation ✤ feat. Maya. EmptyMer 11 Jan - 11:47

A Sticky Situation

Maya n’a rien contre les mecs en soit, il fallait l’avouer. Souvent, quand on leur reprochait leur comportement de connard, les hommes avaient tendance à faire leur innocent, à assurer qu’ils n’étaient pas comme ça, qu’elle exagérait et qu’elle était juste une féministe de merde. Maya avait tendance à leur apprendre que féministe n’était pas une insulte, parce que ce n’était pas insultant de demander l’égalité entre individus. Elle n’était même pas féministe d’ailleurs, elle ne considérait pas se battre assez pour la cause féminine pour vraiment mériter le titre. Non, elle se contentait de dire aux gens qu’ils étaient des connards quand ils étaient des connards, et c’était pas sa faute si beaucoup d’hommes étaient en effet des connards. Tous n’étaient pas comme ça, elle en avait bien conscience, mais quand ils l’étaient il allait mettre les points sur les i et les faire arrêter. C’était ce qu’elle comptait bien faire avec ceux qui s’en étaient pris à cette jeune femme. Parce que non, madame ne passe pas dans cette rue spécifiquement pour que vous alliez vous faire plaisir à l’agresser. Mais visiblement, elle n’en avait pas totalement besoin parce que la jeune femme qu’elle vient de sauver se met à parler à son agresseur. Elle ne fait pas face à Maya, celle-ci n’arrive donc pas à lire totalement sur ses lèvres. « Salaud… dégager tout de suite… sabre… cours… bijoux de famille. » Elle ne comprend pas plus que cela, mais c’est suffisant pour comprendre que la victime ne se laisse pas faire et menace l’agresseur, qui ne perd pas de temps pour s’enfuir à la double menace du sabre et des mots.

La jeune femme disparaît un instant, Maya remarque le sac qu’elle tient dans ses mains. Elle jette un regard rapide vers les deux autres agresseurs, mais ceux-ci sont soit encore inconscients, soit déjà partis, parce qu’elle ne voit personne debout dans le parc à part celle qu’elle vient de sauver. Une main se tend dans sa direction, et elle lit sur les lèvres de la jeune femme les remerciement qu’elle lui fait. Elle sourit un peu même si celle-ci ne peut pas le voir, les remerciement lui sont rares. Souvent, elle se contente de tabasser des yakuzas ou du cartel mexicain avant qu’ils ne commencent à faire énormément de victimes, et personne n’est là pour la remercier. Au contraire même, parfois elle se fait descendre dans la presse parce qu’elle ose tuer. Bah, les gens ont peur du travail bien fait. Ils ne se rendent pas compte d’à quel point les laisser courir, c’est du travail bâclé.

Elle hésite à prendre la main de la jeune femme, elle a tendance à se méfier. Les victimes cachent parfois des choses, et il faut savoir être sur ses gardes avec ceux qu’on sauve. Mais elle décide de lui faire confiance, ce n’est qu’une poignée de main et Maya connaît de nombreuses prises à faire pour le cas où la jeune femme s’en prendrait à elle, même si la moitié sont hors de propos vu les blessures qu’elle a actuellement. Elle ne lit rien de bien méchant en elle cependant, alors elle lui prend la main pour la serrer quelque peut, ce qui lui fait étirer un peu un coin blessé de sa personne et lâcher un petit bruit de douleur, rien de bien fort espère-t-elle, mais quand on entend pas les autres on ne s’entend pas soi-même non plus et elle ne pouvait savoir à quelle volume elle vient de le lâcher. Elle fait cependant comme si de rien était, en rangeant son sabre dans son dos. « Vous avez eu de la chance. Je ne vais pas vous faire l’affront de vous dire de faire attention. Je sais que ça ne suffit pas et que n’importe quelle femme qui rentre aussi tard sait qu’elle doit faire attention. » Oh, oui, elle le savait bien, elle avait déjà vécu l’expérience. Elle n’avait pas vraiment eu besoin d’une intervention super-héroïque cependant, ceux qui avaient tenté l’avaient regretté. Elle connaissait les styles de combat d’au moins une dizaine de super-héros après tout. « Vous devriez acheter une bombe de poivre, ce n’est pas un petit investissement dans ce quartier, ni dans la ville de façon générale d’ailleurs. » Elle désigna le sac de la jeune femme. « Il ne vous manque rien ? »
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité


in a sticky situation ✤ feat. Maya. Empty
MessageSujet: Re: in a sticky situation ✤ feat. Maya.   in a sticky situation ✤ feat. Maya. EmptyLun 16 Jan - 4:05



Maya&Sagein a sticky situation.

Être la femme en détresse qui crie comme une poule sans tête, ce n’est pas mon genre. Par contre, vu mon manque de force physique, il n’est pas difficile de m’imaginer dans une situation épineuse. L’agression qui s’est déroulé ne faisait que démontrer cette carence, et j’avais encore un goût bien amer en travers de la gorge. La méditation, c’était pas mal pour m’aider avec mon don, mais il fallait que je cherche des cours d’auto-défense, question que je puisse riposter. J’étais toutefois redevable à mon mystérieux sauveur, personne habillée d’une telle manière dont je ne pouvais rien distinguer, à part ses émotions. En effet, je sentis l’inconnu hésitant, comme s’il doutait de ma bonne foi. Étonnée, je ne changeais cependant pas de position, main toujours tendue, un petit sourire sur les lèvres. J’attendis patiemment qu’il vienne me serrer la main et lorsqu’il le fit, je l’entendis émettre un petit bruit de douleur. Ce que j’avais perçu un peu plus tôt n’était donc pas faux ? En tout cas, cela ne fit que m’inquiéter plus pour mon sauveur.

Toujours d’une voix indistinguible, l’inconnu s’adressa à moi. Vous avez eu de la chance. Je ne vais pas vous faire l’affront de vous dire de faire attention. Je sais que ça ne suffit pas et que n’importe quelle femme qui rentre aussi tard sait qu’elle doit faire attention. Oui, j’avais eu beaucoup de chance. Ma mésaventure pourrait avoir terminer, qui sait, à l’hôpital, ou pire encore, morte. On entend parler de tant de choses, ces jours-ci. Le monde a pété un câble, les gens se tuent sans aucune raison, c’est horrible. Heureusement qu’on avait toujours des héros, quoiqu’on ne sait plus tellement à qui faire confiance. « Malheureusement, je n’ai été assez vigilante et j’ai failli payé le prix. Un conseil n’est jamais de trop, alors merci beaucoup, encore une fois. »

Le fait que mon sauver ne me fasse pas un grand sermon sur le fait d’être toujours sur mes gardes me fit comprendre que je n’étais probablement pas la seule tête en l’air. Il y en avait probablement pire que moi. Ironique, n’est-ce pas, que cette phrase soit toujours notre première pensée. Ah, j’ai posé ce geste, mais quelqu’un a très certainement fait pire que moi. Quelle horreur, de devoir se comparer aux autres. Sage, tu divagues! me sermonnais-je intérieurement. C’était ce qui arrivait souvent, lorsque je me retrouvais dans des situations stressantes. Mon esprit s’égara souvent dans des détails. Un tic nerveux que je gardais depuis mon enfance et qui semblait encré. Vous devriez acheter une bombe de poivre, ce n’est pas un petit investissement dans ce quartier, ni dans la ville de façon générale d’ailleurs. » Ça, et un peu d’activité physique, ne seraient pas de refus. Je pris note de cet objet indispensable, me disant que j’irais l’acheter demain, après le boulot. Mais où pourrais-je trouver une bombe de poivre ? Un supermarché, une pharmacie … ? Aucune idée, je m’informerais de ça une fois à la maison. L’inconnu me sortit une fois de plus de mes pensées en me demandant s’il ne me manquait rien dans mon sac, le pointant du doigt. « Non, rien du tout, heureusement. Je ne traîne jamais avec beaucoup d’argent, mais mon cellulaire, mes cartes d’identité et ma passe pour le boulot est juste ici. Alors rien ne manque à l’appel ! » lui dis-je tout en montrant la splendide (et comprenez bien le cynisme dans ma voix) photo de moi sur un fond blanc et avec l’insigne du laboratoire juste en dessous. « Si j’avais perdu ça, je serais foutue demain ! » Effectivement, sans ma passe, j’aurais passé par plusieurs formalités avant de pouvoir commencer ma journée de travail.
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


in a sticky situation ✤ feat. Maya. Empty
MessageSujet: Re: in a sticky situation ✤ feat. Maya.   in a sticky situation ✤ feat. Maya. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
in a sticky situation ✤ feat. Maya.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cacao, le pigeon copain de Maya
» La situation en Bolivie tourne à la crise régionale.
» Just the same //feat Matt'//
» Kang Chang Min feat. Yong Jun Hyung
» Fiche du personnage Maya Mitara

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel, No one is innocent ::  :: Archives RP-