AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez
 

 Back From The Dead [Feat. Hawkeye]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Anonymous

Invité
Invité


Back From The Dead [Feat. Hawkeye] Empty
MessageSujet: Back From The Dead [Feat. Hawkeye]   Back From The Dead [Feat. Hawkeye] EmptyDim 8 Jan - 21:53

BACK FROM THE DEAD STARRING HAWKEYE&MOCKINGBIRD;
A great hero teaches an entire city that dancing is the greatest thing there is.

Back From The Dead - Hawkeye & Mockingbird

Revenir d'entre les morts, un miracle ou une bénédiction à première vue... pour moi, il n'en est rien. Je ne suis ni la première ni la dernière dont le coeur s'est arrêté avant de battre à nouveau. La seule différence est que le mien n'aurait jamais du repartir... mais Fury en avait décidé autrement. En ordonnant que l'on m'injecte le sérum Super Soldat combiné à la Formule Infinité, il m'avait sauvé la vie. Il avait joué à Dieu et cela ne pouvait être sans conséquence. Le réveil avait été plutôt doux, comme si je m'étais réveillée après une bonne nuit de sommeil. Pleine d'énergie et plus opérationnelle que jamais, je n'avais pas mesuré l'impacte que cette expérience aurait sur moi, car avouons le, j'étais devenue un vulgaire cobaye. Cette injection était une grande première et en cela, j'en veux à Fury. Certes le résultat avait fonctionné à merveille mais rien ni personne n'aurait pu le prévoir. Il avait donc tout bonnement joué à pile ou face avec ma vie. Et si j'étais revenue différente? Et si cette injection avait fait de moi un monstre de cruauté? Ça n'aurait pas été la première fois que la science dérape pour produire une abomination. Je ne parviens toujours pas à lui pardonner d'avoir pris un tel risque mais au vue de la réussite de l'expérience, je ne lui en montre rien.

Les premiers jours avaient été assez déboussolant. J'allais bien physiquement mais je découvrais au fur et à mesure les nouvelles capacités qui m'avaient été octroyé. Comparée au célèbre Captain America, on me fit passer toute une batterie de tests pour voir à quel point je lui étais similaire. Comme un gentil rat de laboratoire, je jouais le jeu, curieuse de voir les résultats et, sous les yeux fiers et admiratifs de Fury, je devenais officiellement une optimisée. Grâce à tous ces tests, je sais aujourd'hui que je suis capable de soulever jusqu'à 500 kilos de charge, que je peux courir à plus de 48km/h, que mon temps de réaction est devenu dix fois inférieur à celui d'un humain lambda et que je peux sauter à six mètres de hauteur sans élan. Imaginez donc toutes les acrobaties dont je  suis capable en combinant mes nouvelles aptitudes à ma maitrise de gymnaste. Je sais également que mes sens sont décuplés, que mes os et mes muscles sont beaucoup plus denses, ce qui me permet d'encaisser des coups et des blessures qui tueraient un humain normal. Je peux également me battre durant des heures sans jamais fatiguer et guérir à une vitesse phénoménale. Si je me réjouis de ne plus jamais être malade, j'avoue avoir un pincement au coeur à l'idée de ne plus jamais pouvoir prendre de cuite. A la fin de cette série de tests, tout semblait donc parfait, j'étais une réplique de Captain America au féminin, certains s'amusant même à me surnommer Miss America, ce qui avait le don de m'agacer. Mais une grande différence existait entre Steve Rogers et moi, mes facultés cognitives. Si lui en était parfaitement maître, pour moi, c'est là que ça déconnait. C'est là que les problèmes commencèrent.

Physiquement, j'étais dans une forme olympique, mais mentalement quelque chose clochait. Pertes de mémoire temporaires, trous noirs, émotions exacerbées, pertes de contrôle, troubles du langage, je n'étais plus la même qu'avant. Des symptômes insidieux qui parasitèrent rapidement mon quotidien. Mais ce fut lorsque que je me réveillais aux côtés d'agents inconscients et blessés, sans aucun souvenir de ce qu'il s'était passé, que je décidais de garder ma guérison secrète. Je ne voulais pas revenir auprès de mes proches sans être sûre que j'étais... moi. Je ne voulais pas leur faire prendre le moindre risque. D'un commun accord, Fury et moi décidions alors de me mettre sous constante surveillance mais aussi de m'interdire toute sortie à l'extérieur. J'acceptais aussi de voir un des psychologues du SHIELD afin qu'il m'aide à contrôler et annihiler ces effets secondaires. A force de travail et de persévérance, je parvins à les réguler et même à en faire disparaitre certains. J'étais comme un nouveau né apprenant à marcher, je devais apprendre à gérer cette nouvelle part de moi. Il n'y eut plus d'incidents majeurs par la suite mais ma confiance en avait pris un coup. L'euphorie du début laissait place à l'amer sentiment d'être prisonnière d'une cage dorée dont je ne sortirais plus jamais. Malgré les améliorations, je ne me sentais pas capable de sortir, j'avais peur de ce que pouvais faire, de ce que je pouvais être.

Une seule chose aurait pu me réveiller, me donner l'électrochoc dont j'avais besoin pour revenir enfin. Et ce jour là, cette chose se produisit. Alors que je m'entrainais, avec la chaine d'informations en fond sonore, comme j'en avais pris l'habitude de faire, j'entendis un nom qui attira immédiatement mon attention. Ce n'était pas la première fois que je l'entendais aux infos mais cette fois là, il était en grand danger. Clint... Ni une ni deux, mon sang ne fit qu'un tour, ma place était là bas, à ses côtés, pour le protéger. C'est alors que plusieurs agents arrivèrent dans ma salle d'entrainement. Fury avait compris que je ne pourrais m'empêcher d'intervenir pour aider Clint et avait donc ordonné que l'on m'empêche de sortir. Je pense qu'il avait confiance en mes capacités, là n'était pas le problème, mais il savait pertinemment qu'au moment même où j'interviendrai sous les projecteurs, je deviendrai une hors la loi, traquée comme un vulgaire animal... sans oublier également que le SHIELD aurait à répondre de ses actes si le public apprenait qu'il avait secrètement créé une optimisée. Bref, tout un tas de bonnes raisons pour que je reste planquée là, loin des caméras. Mais... Clint bon sang! Je ne pouvais pas rester là sans rien faire, mon coeur ne me le permettait pas. Un combat bien déséquilibré s'engagea alors et en seulement quelques secondes je me débarrassais des agents qui me barraient la route. Je me précipitais alors dans ma chambre pour enfiler rapidement une tenue de combat, je tombais alors nez à nez avec Fury. Avec son satané sourire en coin, il me montra du coin de l'oeil mon lit sur lequel était posé un costume et un masque. Il savait qu'il ne pourrait pas me retenir et avait donc prévu l'option justicière masquée. J'esquissais à mon tour un sourire.

Incognito, je roulais à toute vitesse sur ma moto pour rejoindre Barton au coeur de Manhattan. Je n'étais qu'à quelques kilomètres de lui, le temps était compté...

 
code by lizzou × gifs by tumblr

 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité


Back From The Dead [Feat. Hawkeye] Empty
MessageSujet: Re: Back From The Dead [Feat. Hawkeye]   Back From The Dead [Feat. Hawkeye] EmptyLun 6 Fév - 21:01



BACK FROM THE DEAD
Clint ξ Bobbi

Les choses s’annonçaient mal. Très mal. Mais je suppose que ça me pendait indéniablement au nez. A mesure que les jours passaient, les agents d’ARES étaient mieux entraînés, mieux organiser. Continuer d’intervenir dans New York comme si de rien n’était n’avait probablement pas été la meilleure de mes idée. Pas la pire non plus, mais eh, je suis sur que je vais y arriver.

Dans tout les cas, il faudrait que je finisse par apprendre définitivement que les banques étaient un endroit qui n’attirent que les ennuis. En tout cas, à moi. Pour tout avouer, je ne me souvenais pas être jamais sortis d’une banque avec moins d’ennuis que je n’en avais en y entrant... Si j’étais un peu malin, je tâcherais de les éviter à l’avenir.

Mais couper la route à un criminel en fuite n’avait de toute évidence pas été du gout de la police locale, mes détracteurs diront sans doute que c’est la preuve que je suis incapable d’apprendre de mes erreurs passés. Je dirais plutôt que c’est une sorte de gout du défi teinté d’une pointe d’optimisme. Les flics n’avaient pas été long avant d’appeler ARES au secours. Et ARES n’avait lui même pas perdu de temps avant qu’un de leur agent ne débarque sur place.

La fait que je fasse de mon mieux pour fuir sans blesser outre mesure mes poursuivant avait clairement jouer en ma défaveur. Mais sans doute pas autant que le fait que le dit agent d’ARES soit télépathe. Et certains avaient beau faire des blagues sur ce qu’il pourrait ou non avoir dans ma tête, y avoir l’un de mes poursuivant allait être un sérieux problème.

J’avais d’abord ressentis un désir quasi irrépressible de me rendre mais, une chance pour moi, je n’étais pas exactement un novice quand on parlait d’intrusion mentale. Pour tout avouer, savoir que j’avais affaire à un télépathe m’avait surtout motiver à me sortir de là le plus vite possible.

J’avais donc réussis à prendre la fuite, mais jamais à semer mes poursuivant. J’en étais au point de courir à l’aveuglette sans prendre de réelle décision, les yeux rivés sur le sol. Si je ne savais pas ou j’allais, eu non plus. Mais ça ne pouvait pas durer non plus. Tôt ou tard, ils finiraient par me rattraper.

Je décidais de tenter le tout pour le tout. Je répugnais à l’idée d’impliquer des civils dans cette guérilla, mais une foule suffisante me permettrait sans doute de passer sous le radar de l’autre stalker. Je relevais la tête et m’élançais vers Times Square. Nous étions dans la ville qui ne dors jamais. S’il devait y avoir un endroit assez bonder pour me permettre de m’échapper, ce serait celui-là.

Il ne me fallut pas longtemps pour voir venir les répercussions de ma décision. Des barrages naturels avaient eu tôt fait de se créer entre moi et ma toute nouvelle destination. Quant à savoir s’ils avaient juste vraiment envie de m’attraper ou si l’agent d’ARES était inquiet à l’idée de me perdre dans la foule et désirait m’arrêter avant que j’y plonge, aucune idée.

Je n’étais plus qu’à quelques rues de ma possible fuite quand j’aperçus tout un groupe de policier. Je tentais de bifurquer mais une silhouette, que je reconnu comme étant celle de l’agent qui avait été envoyé sur mon cas, se détacha des ombres, me coupant la route. Je jurais. J’aurais pu forcer le passage de son coté, mais je voyais déjà le reflet rouges et bleu annonciateur des voiture de police. Il me faudrait un putain de miracle pour me sortir de là.

« Eh mec, t’as pas un peu la sensation d’avoir triché ? »
Revenir en haut Aller en bas
 
Back From The Dead [Feat. Hawkeye]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Dead or Alive [DVDRiP]
» I knew the pathway like the back of my hand . Le 24/12 à 14h
» DOA : Dead or Alive /!\
» HAWKEYE ; danger, high voltage.
» Just the same //feat Matt'//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel, No one is innocent ::  :: Archives RP-