AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez
 

 Ticker-Tape Disgrace [ft Bobbi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Anonymous

Invité
Invité


Ticker-Tape Disgrace [ft Bobbi] Empty
MessageSujet: Ticker-Tape Disgrace [ft Bobbi]   Ticker-Tape Disgrace [ft Bobbi] EmptyJeu 12 Jan - 17:17

Ticker-Tape Disgrace
Warren Worthington III & Barbara Morse
Chaque année, le Super Bowl rassemble plus de 150 millions de spectateurs, que ce soit dans le stade, dans les bars ou les rues devant des écrans géants, ou dans les habitations devant de plus modestes téléviseurs. Près de la moitié de la population se sent concernée par ce que beaucoup d'Américains considèrent comme l'événement de l'année, de quoi faire pâlir le Gouvernement et son Registration Act ou encore ses élections qui ont mauvaise presse. Cette année, la finale voyait s'affronter les Broncos de Denver contre les Giants de New York dans le stade de Houston au Texas. Un match de titans, Victor Cruz, le joueur préféré des New-yorkais a enflammé le terrain et les Giants imposèrent 24 points face aux 10 des Coloradiens.

A l'occasion de la victoire, la ville de New York avec le soutien de la fédération américaine de football décida d'organiser une Ticker-Tape Parade dans la majestueuse avenue de Broadway. Pour le coup, la préfecture n'attendait pas 150 millions de visiteurs, mais bien un gros million. Lors de cette manifestation, les organisateurs et visiteurs s'amusaient à lancer des confettis sur la foule, si bien qu'on pouvait croire à une tempête de neige en plein New York. Des chars circulèrent, toute l'équipe gagnante était présente, les équipes de foot féminine et junior avaient également leur char, les sponsors et associations défilaient aussi. Le service de sécurité était débordé, puisqu'après l'attentat du siège du Parti Collectif, la police redoutait un autre attentat. Evidemment, cette parade n'avait aucun but politique, ce n'était pas comparable à la manifestation pro-RA de décembre, mais les terroristes sont tellement imprévisibles qu'on n'est jamais trop prudent. Quelques agents d'ARES surveillaient la foule à la recherche de comportements hors-normes dans le but de déceler des non recensés. Parce que des recensés il y en avait, beaucoup, beaucoup, beaucoup : sur les écrans GPS du sergent Dudley Smith du NYPD, on pouvait voir grouiller sur la carte les signaux des puces des recensés comme un réseau de fourmis.

Warren avait été placé sur le toit de la station de métro Broadway-City Hall, d'où il pouvait prendre aisément son envol ou jeter des confettis sur la foule sortant de la gare. La police était soucieuse de ses agents, en attendant l'attentat ils pouvaient bien participer un peu. Les chars se succédaient, Warren commençait à s'ennuyer lorsqu'il reçut un appel de Dudley Smith : « Warren, il y a deux rigolos sur le char des fiertés. Une femme noire cheveux roses qui envoie des rayons de lumière bleus et un homme à côté d'elle au faciès suspect, on ne sait pas si c'est un mutant mais ils ont l'air de bien s'amuser entre eux. Il y a trop de monde, on ne peut pas intervenir et on ne veut pas gâcher la parade » Warren écouta attentivement les éléments du sergent et ne put s'empêcher d'avoir des hauts de cœur : certes la femme pouvait être une non recensée, mais il n'y avait rien à dire sur le garçon s'il n'avait pas fait démonstration de ses pouvoirs. Et il fallait bien sûr qu'ils soient sur le char LGBT, les conservateurs anti-mutants n'allaient pas se gêner pour faire des amalgames douteux. « Entendu Dudley, je me dirige sur eux et j'éclaircis cette histoire, Terminé. » Angel prit son envol et passa au dessus du camion du SWAT non loin de là. Lorsque la foule vit l'ange traverser l'océan de confettis et serpentins, des sifflements d'acclamateurs vinrent bercer le tympan de l'agent de l'ARES. A chaque fois ça ne ratait pas, la population était toujours heureuse de regarder un ange passer.

Warren ralentit à l'approche du char cible, un char recouvert de fleurs en papier aux couleurs de l'arc-en-ciel que l'école élémentaire du coin avait dû passer des après midi à découper, plier et coller. Quelques néons suivaient le squelette du bolide pour lui donner un aspect futuriste et les intervenants dansaient au son de la musique techno, la majorité déguisée en footballeurs(euses). Angel replia ses ailes et progressa parmi les fêtards jusqu'aux deux sujets qui l'intéressaient. La femme sortait bien des rayons bleus de ses mains dont la dangerosité ne pouvait pas être évaluée. Quant à l'homme, habillé décontracté, un peu négligé, il présentait des ongles anormalement longs qui ressemblaient plus à des griffes : il pouvait être un mutant, ou un optimisé. Warren s'approcha des deux protagonistes en présentant son badge. « Bonjour, ARES, contrôle d'identité madame, je vais vous passer le détecteur » Warren sortit un petit boîtier gros comme un compteur geiger et le passa sur la nuque de la jeune femme, a priori stressée. Elle lançait un regard inquiet à l'homme aux griffes près d'elle qui semblait être son ami, le voyant lentement faire un pas en arrière.

Le détecteur ne trouvait pas la puce. La transpiration commença à perler sur le front de la jeune femme : « Je ne comprends pas, je vous jure que je suis recensée, je m'appelle Chyme Sarron, regardez ma nuque ». Angel lui répondit, en activant le micro qu'il portait pour appeler Dudley : « Je dois vérifier auprès de la base de données, Dudley peux-tu rechercher Chyme Sarron ». Dudley acquiesça et lui dit qu'il lui faudrait quelques secondes. Le stress de Chyme n'était pas redescendu, elle avait entendu tellement de choses (vraies ou fausses) à propos du traitement des non recensés, et cette manifestation au parti collectif lui avait fait froid dans le dos. Elle regarda son ami, lui aussi méfiant, prêt à détaler, « Fox s'il te plait, ne me laisse pas »

Angel jeta à un coup d'oeil au Fox en question qui restait muet. C'est vrai qu'il avait l'air suspect, mais Warren n'allait pas tirer de conclusions trop hâtives comme le sergent Smith. Quoiqu'il en soit, Angel devrait le contrôler également puis emmener Chyme à Dudley car si elle avait une puce, elle n'était plus ou pas détectable, il faudrait donc en changer. Quant à l'hypothèse selon laquelle elle n'était pas recensée, Warren préférait ne pas y penser, et espérait qu'il ne devrait pas user de ses poings.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité


Ticker-Tape Disgrace [ft Bobbi] Empty
MessageSujet: Re: Ticker-Tape Disgrace [ft Bobbi]   Ticker-Tape Disgrace [ft Bobbi] EmptyJeu 12 Jan - 17:20

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Stan Lee


Date d'inscription : 22/10/2015
Messages : 776
Dollars : 5412

Ticker-Tape Disgrace [ft Bobbi] Empty
MessageSujet: Re: Ticker-Tape Disgrace [ft Bobbi]   Ticker-Tape Disgrace [ft Bobbi] EmptyJeu 12 Jan - 17:20

Le membre 'Warren Worthington III' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Pile ou Face' :
Ticker-Tape Disgrace [ft Bobbi] Piledes

--------------------------------

#2 'Pile ou Face' :
Ticker-Tape Disgrace [ft Bobbi] Facedes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mnoii.forumactif.be
Anonymous

Invité
Invité


Ticker-Tape Disgrace [ft Bobbi] Empty
MessageSujet: Re: Ticker-Tape Disgrace [ft Bobbi]   Ticker-Tape Disgrace [ft Bobbi] EmptySam 14 Jan - 14:35

Ticker-Tape Disgrace. starring ANGEL&MOCKINGBIRD;
A great hero teaches an entire city that dancing is the greatest thing there is.

I am not some starry-eyed waif here to succumb to your... your pelvic sorcery.

Cette bonne odeur de Pecan Pie, ce bon vieux jukebox passant inlassablement des tubes ringards, cette banquette moelleuse et abimée par le temps, cette serveuse aimable et souriante, Marilyn, elle aussi abimée par le temps... ❝ Ça faisait un moment qu'on vous avez pas vu ici ma belle! ❞, me lançait-elle avant de me servir un café. J'esquissais un sourire empli de nostalgie. Cet endroit m'avait tant manqué. Elle ne me connaissait pas, nous n'avions jamais échangé plus que des banalités et pourtant, je percevais une telle sincérité dans son regard. Elle était heureuse de me revoir et je lui renvoyais la pareille. Dans sa grande clémence, Fury m'avait autorisé à sortir, à quitter ma cage dorée pour arpenter les rues de ma cité préférée. Après ma petite escapade masquée à Time Square, il savait que j'étais prête à affronter le monde extérieur. Il savait surtout que j'avais besoin de m'évader, de voir autre chose que des scientifiques et une salle d'entrainement. J'avais besoin de me ressourcer, de reprendre confiance en moi, de me retrouver tout simplement. Il était primordiale pour moi d'être à nouveau Bobbi, pas Mockingbird, pas un cobaye du SHIELD, juste Bobbi. Je pris donc le temps de savourer cette tarte, mon dessert préféré. C'était ici que l'on trouvait la meilleure dans toute la ville. Je savourais également cet instant dans cet endroit que j'affectionnais tout particulièrement et dont je n'avais partagé l'existence avec personne. J'étais dans ma tanière secrète, reculée de tout, loin de tous ces problèmes qui avaient fait de ma vie un véritable casse tête chinois. On ne me regardait pas comme un fantôme revenu d'outre tombe ou comme une optimisée à étudier. J'étais juste une femme... comme les autres et, mon Dieu, que cela faisait un bien fou!

Mais comme on le dit souvent, les bonnes choses ont une fin et malheureusement pour moi, ce dicton allait se vérifier. Laissant un billet, ainsi qu'on bon pourboire, sur la table, je quittais le dinner pour repartir dans ma cage, sans nul intention de faire à nouveau des vagues. Cheveux attachés, casquette, lunettes de soleil et jogging du dimanche, j'avais fait en sorte d'être passe partout pour ne pas me faire remarquer. J'étais désormais une hors la loi et en dehors de ma zone de confort, je devais constamment être sur mes gardes. Le public connaissait mon alter ego masqué et n'avait aucune idée du visage qui se cachait en dessous, il devait en rester ainsi. Pas d'écart de conduite donc, pas de folies qui pourraient mettre en péril ma couverture. J'allais rentrer sagement au bercail quand soudain, j'aperçus en vitrine, sur une multitude d'écrans télé, les images de la parade du Super Bowl. Tous ces confettis, ces gens réunis dans la joie et la bonne humeur autour d'une même passion... je ne pus y résister. Je m'étais dis "allez, juste un petit tour incognito, quelques minutes et je repars, ni vue ni connue". J'aurais tellement du me douter que ça ne se passerait pas ainsi. Mais, poussée par une certaine naïveté ou un désir inconscient de prendre des risques, je m'insérais dans la foule. Sous cette pluie de confettis, au milieu de ces sourires, de ces accolades et de ces marques de solidarité, j'en oubliais presque le clivage actuel. Je me laissais donc porté par l'euphorie du moment et profitais de cet instant de répit, de cette bulle spatio-temporelle où le RA et ses sbires ne semblaient pas exister.

Et puis soudain, il arriva... Majestueux, intriguant, splendide. C'était la première fois que je le voyais en vrai et il était aussi impressionnant que je l'avais imaginé. La foule était en extase devant lui, devant ces ailes d'ange, et je dois avouer que j'étais comme eux. Mais une fois l'émerveillement passé, la dure réalité me rappelait à l'ordre. En tant qu'agent du SHIELD, je savais que cet Angel faisait parti d'Arès, cette bande de traitres qui traquaient les nôtres sans vergogne. Je les méprisais autant que le Registration Act. Je me décidais donc à suivre la trajectoire du mutant pour m'assurer qu'il ne s'emparerait pas d'un pauvre innocent qui n'avait rien demander à personne. Car même si j'étais contre le RA, même si je ne tolérais pas le système de puces, jamais ô grand jamais je ne m'interposerai entre Arès et les criminels. Très vite je me retrouvais devant un char où Angel semblait interroger deux jeunes troubles fête. Les pauvres, ils ressemblaient à deux petits chats égarés, la peur se lisait dans leur regard. Mon coeur se serra, le Parti Collectif avait réussi à instaurer sa politique de la peur, revenant ainsi à des techniques primitives et douteuses. C'était eux qui poussaient les mutants, les optimisés, les hors normes, à se soulever. C'était eux qui instillaient cette haine dans l'esprit des plus jeunes pour en faire des criminels en puissance. Et je soupçonnais le Parti Collectif de le faire sciemment pour convaincre l'opinion publique et nous déclarer la guerre en toute quiétude... Je sentais alors la colère monter en moi mais je devais absolument la contrôler, je ne devais pas laisser mes émotions dominer mes actes, je savais que cela n'apporterait rien de bon...

Grâce à mon ouïe sur-développée, j'écoutais avec attention le dialogue entre le mutant et ces deux jeunes. Chyme assurait être recensée mais le comportement de son ami Fox suggérait qu'il n'en était pas de même pour lui. Et puis soudain, sans prévenir, la peau de ce dernier devint rouge et deux ergots osseux sortirent de ses bras, créant un mouvement de panique autour du char. Dans le regard du jeune mutant, je crus percevoir une lueur furtive de surprise et d'angoisse, comme s'il n'avait pas contrôlé ce changement. En une fraction de secondes, il sauta du char pour se frayer un chemin dans la foule. Mon instinct me dictait de lui venir en aide, car face à toute la sécurité déployée pour cet évènement, il ne s'en sortirait jamais seul. Contrairement au Parti Collectif, contrairement à Arès, je me devais de lui laisser le bénéfice du doute. Innocent jusqu'à preuve du contraire non? Je me lançais donc à sa poursuite et le vis repousser les forces de l'ordre sans aucune attention, à première vue, de nuire à qui que ce soit. Et pourtant avec ces deux choses qui lui sortaient des avants-bras, il aurait pu en faire des dégâts, croyez moi. Mais il semblait seulement vouloir fuir. Le mouvement de foule et le chaos qu'il avait provoqué permirent au jeune mutant de se faufiler dans une ruelle étroite. J'accélérais alors ma vitesse de course, me livrant à quelques acrobaties pour ne pas être freinée. Tout allait très vite mais je le rattrapais tout aussi rapidement. Les secondes nous étaient comptées et je décidais d'agir sans le concerter. Je l'attrapais alors par l'arrière de sa veste et bondis de plusieurs mètres pour passer à travers la fenêtre d'un immeuble et ainsi gagner un bref moment de répit. Nous nous retrouvions alors au beau milieu d'un salon où un vieux couple regardait son feuilleton préféré. Pas effrayés pour un sou, ils se contentèrent de tourner la tête vers nous. Visiblement, New York les avait forgés contre ce genre d'irruption. ❝ Désolée pour le dérangement. ❞, me contentais-je de leur dire.

Le mutant à la peau rouge me repoussa rapidement et me sonda de la tête aux pieds. ❝ Je ne suis pas d'Arès, je suis comme toi, une hors la loi. ❞ lui dis-je alors pour le rassurer. Mais son regard était empli de méfiance, il ne savait pas, et ce à juste titre, s'il devait me croire ou non. Comment l'en blâmer? Beaucoup des nôtres avaient décidé de nous trahir comme cet Angel. Je poursuivais donc, ❝ Nous n'avons pas beaucoup de temps, sois tu me laisses t'aider, sois tu les affrontes seul. ❞. Certainement apaisé par ces mots, le mutant reprit une apparence humaine. ❝ Pourquoi ils ne nous laissent pas simplement être libres? ❞, me demanda t-il la voix pleine d'incompréhension et de peine. ❝ On en discutera plus tard, ce n'est ni le moment ni l'endroit. ❞, lui répondis-je simplement. Je sentais que ce mutant était à la croisée des chemins. Il pouvait soit devenir un mutant respectable, se battant pour le bien et la justice, soit un mutant plein de haine, se battant pour la vengeance et le pouvoir. Voilà de quoi était capable ce satané Parti Collectif! Transformer le meilleur en pire. Alors, si aujourd'hui je pouvais éviter à ce jeune mutant de perdre sa liberté et de basculer dans les ténèbres, je le ferai.

 
code by lizzou × gifs by tumblr

 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité


Ticker-Tape Disgrace [ft Bobbi] Empty
MessageSujet: Re: Ticker-Tape Disgrace [ft Bobbi]   Ticker-Tape Disgrace [ft Bobbi] EmptyDim 15 Jan - 22:30

Ticker-Tape Disgrace
Warren Worthington III & Barbara Morse
Angel n'eut pas à attendre les quelques secondes que son acolyte Dudley Smith lui avait demandées pour que l'ordre publique ne se trouble. Chyme avait supplié Fox pour qu'il ne parte pas, ce qu'il ne tarda pas à faire quand même. Sympa l'ami ! Fox devint rouge et des excroissances sortirent de ses bras, le dévoilant comme un mutant/optimisé/inhumain, comme vous voulez, mais surtout comme un fugitif. Fuir lors d'un simple contrôle d'identité était une preuve accablante que peu d'avocats pouvaient défendre en justice. Fox n'était pas recensé, Angel devait le traquer. Cependant il devait aussi attendre la réponse de Dudley Smith concernant Chyme Sarron car peut-être faudrait-il l'arrêter elle aussi. C'était un dilemme professionnel que le l'agent de l'ARES devait résoudre au plus vite, parce que Fox commençait déjà à s'éloigner, dégageant les passants les uns après les autres. Après quelques secondes de réflexion, il se dit que Chyme s'était facilement pliée au contrôle, donc on pouvait supposer que la prochaine fois qu'elle serait appréhendée elle en ferait de même. Elle n'avait pas attaqué Warren, suggérant qu'elle n'avait pas de pouvoir offensif. De plus, son ami avait fui, mais elle ne l'avait pas fait, alors qu'elle aurait pu profiter de l'attention qui était portée sur Fox pour prendre la poudre d'escampette dans la direction opposée. Ou alors était-elle choquée par l'attitude de son camarade l'abandonnant à la police, ou encore intimidée par la prestance de l'ange.

Angel compta sur l'honnêteté de Chyme et décida de prendre son envol pour pourchasser Fox. Au moment où Angel décolla, il sentit un poids sur sa jambe droite : Chyme s'y était accrochée et désormais elle était avec lui à cinq mètres au dessus du sol. « Laissez le tranquille » qu'elle lui beuglait ! Quel misérable spectacle auquel toute la foule pouvait assister. Warren se demandait bien où il pourrait mettre la moule accrochée au rocher qu'il était sans pour autant passer pour un monstre en la lâchant sur la foule. C'est là que Dudley Smith se remit à parler : « Warren, il va falloir intercepter le petit rouge, même s'il vient vers nous, il ne faut pas qu'il fasse du mal aux gens. Pour Chyme Sarron, elle est dans notre base de données, ce qui veut dire que la puce qu'elle a dans la nuque est défectueuse ou alors c'est une puce pirate comme dans les journaux. Ou alors elle l'a virée. » Angel galérait avec Chyme qui le déportait franchement sur la droite. « Dans tous les cas il faut que je te la ramène » « T'as tout compris Warren, ne la laisse pas filer » Warren pouffa et lui répondit « Ca ne risque pas d'arriver »

Warren était pratiquement arrivé à la hauteur de Fox et était prêt à piquer, sauf que Chyme l'empêchait de mener à bien sa manœuvre. Il fallait la laisser quelque part où elle ne pourrait pas s'enfuir en attendant la police. Angel jeta son dévolu sur la structure gonflable remplie d'hélium à l'effigie de Bob l'Eponge qui lévitait quelques trente mètres devant lui. En tombant, le choc serait amorti, la sécurisant dans sa chute et la structure l'enfermant dans une prison de plastique. Il y avait peu de gens en dessous, que des intervenants vêtus à la mode de Bob. Avant de secouer violemment le pied pour lui faire lâcher prise au dessus du personnage de cartoon, Warren se demanda pourquoi y avait-il un Bob l'Eponge géant à une ticker-tape parade pour célébrer la victoire des Giants de New York au Super Bowl, les deux thèmes n'avaient rien à voir l'un avec l'autre. La solution la plus probable eut été qu'un spectacle musical sur le thème de Bob était actuellement joué à Broadway et que certains chars, en mettant l'ambiance dans la parade, faisaient la promotion du musical. Bref, Warren entendit Chyme hurler lorsqu'elle lâcha prise et tout le monde put entendre un gros clac quand elle atterrit sur le gonflable qui, sous le poids de sa visiteuse, rejoignit progressivement le sol. Warren la vit s'agiter pour se délivrer de Bob, sans succès, et jeta un œil à la foule qui avait ses smartphones rivés sur les deux protagonistes.

#1 'Pile ou Face' ::
 

« La fille est à toi Dudley, je me charge du gars » Le sergent Smith acquiesça et déclara envoyer quelques agents de la Riot-Police pour venir cueillir l'infortunée. Où était donc passé Fox ? Angel décida de prendre de l'altitude pour discerner un comportement anormal de la foule, et c'est là qu'il vit avec sa vision d'aigle un individu faire un bon surhumain de plusieurs mètres dans une ruelle. Peut-être était-ce notre fugitif ou peut-être quelqu'un d'autre, qu'importe, c'était la seule piste dont l'ange disposait pour continuer sa mission. Volant jusqu'à l'immeuble, il se laissa tomber jusqu'à l'étage où avait pénétré la silhouette.

Rentrant par la fenêtre, il surprit un couple d'octogénaires dans leur fauteuil entrain de regarder à la télévision... La Ticker-Tape Parade qui avait lieu au bout de la rue. No comment sur les personnes âgées, leurs états de santé respectifs ne leur permettaient peut-être pas de se rendre à la manifestation. Le vieillard perdit patience et se leva, pointant sa canne vers Warren : « Mais c'est pas possible, notre appartement n'est pas un moulin ! « « ARES du Gouvernement, excusez mon intrusion, je recherche un fugitif potentiellement dangereux pour la communauté, je l'ai vu rentrer chez vous, où est-il ? » Le salon était vide, où était-il passé ? Etait-il caché ? Quelqu'un l'avait-il aidé à s'éclipser ?

#2 'Pile ou Face' ::
 

#3 'Pile ou Face' ::
 
Revenir en haut Aller en bas
Stan Lee


Date d'inscription : 22/10/2015
Messages : 776
Dollars : 5412

Ticker-Tape Disgrace [ft Bobbi] Empty
MessageSujet: Re: Ticker-Tape Disgrace [ft Bobbi]   Ticker-Tape Disgrace [ft Bobbi] EmptyDim 15 Jan - 22:30

Le membre 'Warren Worthington III' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Pile ou Face' :
Ticker-Tape Disgrace [ft Bobbi] Facedes

--------------------------------

#2 'Pile ou Face' :
Ticker-Tape Disgrace [ft Bobbi] Piledes

--------------------------------

#3 'Pile ou Face' :
Ticker-Tape Disgrace [ft Bobbi] Piledes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mnoii.forumactif.be
Anonymous

Invité
Invité


Ticker-Tape Disgrace [ft Bobbi] Empty
MessageSujet: Re: Ticker-Tape Disgrace [ft Bobbi]   Ticker-Tape Disgrace [ft Bobbi] EmptyMer 18 Jan - 10:55

Ticker-Tape Disgrace. starring ANGEL&MOCKINGBIRD;
A great hero teaches an entire city that dancing is the greatest thing there is.

I am not some starry-eyed waif here to succumb to your... your pelvic sorcery.

❝  On en discutera plus tard, ce n'est ni le moment ni l'endroit. ❞ Et je savais pertinemment que j'avais raison, l'ange d'Arès n'allait pas à tarder à nous rejoindre. Il fallait donc que je trouve au plus vite un terrain de jeu qui ne lui serait pas propice. Petit un, éviter les toits. Petit deux, éviter les grands espaces. Petit trois, trouver un lieu exigu où j'aurais l'avantage. Une seule idée me vint en tête, mon plan était tracé. Passant furtivement la tête par la fenêtre je vis les deux grandes ailes prendre notre direction. Ni une ni deux, j'emmenais le mutant avec moi dans le couloir. L'escalier? Trop lent! L’ascenseur? Trop lent! Le vide ordures? Parfait! Assez large pour que nous passions chacun notre tour, il s'agissait là de la méthode la plus rapide pour descendre. Nous nous glissions donc tous les deux dedans pour une chute de quelques mètres, ralentie par les parois et amortie par un mont de sac poubelles. Pour le glamour, on repassera... l'odeur était nauséabonde mais ce n'était rien en comparaison de ce qui nous attendait, si je parvenais à mener à bien le plan. Et puis, pas le temps de s'arrêter à ce genre de détails. Le temps nous était compté. Ce n'était pas que je voulais nécessairement fuir ou éviter l'affrontement avec cet ange. Je savais être capable de tenir face à lui, sinon je ne ferai pas ce métier. Mais je ne voulais pas mettre en péril la vie ou la liberté de mon protégé du jour. Je n'étais pas là pour monter sur le ring mais bel et bien pour le mettre en lieu sûr et m'assurer qu'Arès ne mettrait pas la main sur un énième mutant. Si je pouvais en sauver ne serait-ce qu'un seul, alors je déploierai toute mon énergie pour y parvenir et c'était exactement ce que j'étais entrain de faire.

Une fois au sous-sol, j'observais les lieux afin de trouver l'issue la plus rapide. Fox semblait effrayé et il y avait de quoi. Si Arès mettait la main sur lui alors il serait obligé de se recenser, de renoncer à son droit le plus fondamentale... s'il n'y avait pas pire derrière. Avec eux, on peut toujours craindre le pire et je ne les trouvais vraiment pas net. Sans compter toutes les rumeurs que l'on pouvait entendre. Délier le vrai du faux était compliqué, impossible, mais dans tous les cas, laisser un non recensé entre les mains d'Arès ne me plaisait pas, point. Très vite, j'aperçus une grille en hauteur qui donnait sur la rue. Sans perdre une seule seconde, je l'arrachais. Fox me lançait alors un regard surpris et épaté à la fois. ❝ J'ai mangé beaucoup d'épinards. ❞, dis-je pour détendre un peu l'atmosphère et lui faire comprendre que j'avais la situation en mains, du moins pour l'instant. Nous nous faufilions donc par cet espace étriqué et nous nous retrouvions à nouveau dans une ruelle. Cette fois, nous étions derrière l'immeuble mais déjà, les soldats d'Arès commençaient à quadriller la zone. Rapide les vermines! Cachés derrière un container à ordures, décidément, c'était le thème du jour, je cherchais des yeux ma précieuse porte de sortie. Comme un phare dans la nuit, elle m’apparut, elle était là, à seulement quelques mètres de nous. Mais bien sûr, trois agents d'Arès lui tournaient autour. Est-ce qu'un jour j'aurais un peu de chance? Qu'à cela ne tienne, ces trois avortons, je n'en ferai qu'une bouchée. ❝ Restes là. ❞, ordonnais-je à mon partenaire d'infortune. Je me ruais alors sur les trois hommes, pas le temps de faire dans la dentelle. Petit coup de bol pour une fois, la chance avait finalement tourné, aucun d'eux n'était hors norme. En seulement quelques secondes, je les mettais K.O sans qu'un seul d'entre eux n'ait le temps d'appeler du renfort.

Vite pas de temps à perdre, je faisais signe à Fox de me rejoindre tandis que je soulevais la plaque d'égouts. L'idéale aurait été que je puisse cacher les corps inconscients de mes adversaires pour ne pas laisser d'indice à notre poursuivant. Mais malheureusement, je devais jouer au petit Poucet aujourd'hui. Prendre le temps d'effacer nos traces nous aurait fait prendre un trop gros risque. Je me résignais donc à les laisser là avant de m'enfoncer dans le plus grand cloaque de New York. Je refermais tout de même la plaque histoire de gagner un peu de temps puis nous nous enfoncions, au pas de course, dans ce labyrinthe d'eau croupie et de puanteur.  

 
code by lizzou × gifs by tumblr

 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité


Ticker-Tape Disgrace [ft Bobbi] Empty
MessageSujet: Re: Ticker-Tape Disgrace [ft Bobbi]   Ticker-Tape Disgrace [ft Bobbi] EmptyDim 29 Jan - 16:40

Ticker-Tape Disgrace
Warren Worthington III & Barbara Morse
Lorsque Warren déclara qu’il faisait partie de l’ARES, le vieillard cessa tout énervement. Sentant un rapport de force qu’il ne pouvait pas faire pencher en sa faveur, il se calma instantanément et pointa de sa canne la pièce adjacente. Sa femme s’empressa de compléter : « Ils étaient deux, un homme et une femme blonde, ils sont allés vers le vide ordures, j’en suis certaine ! » Warren esquissa un sourire et hocha la tête en guise de remerciement, il n’avait pas le temps de s’éterniser en remerciements. S’élançant vers le vide ordures, il ne vit personne en bas de la longue colonne, ce qui suggérait que les fugitifs avaient été beaucoup plus rapides qu’escompté. Warren cogna de rage dans la structure métallique puante et prévint Dudley : « Notre fugitif est aidé par une blonde, ils se sont échappés par le vide-ordures du bâtimentn je suis bloqué, je ne passe pas. » Effectivement, la meilleure option pour semer Warren c’était de passer par des endroits étroits, car avec ses 4 mètres d’envergure, Angel ne pouvait pas se faufiler dans un conduit comme celui-là. « D’après la carte ils ont dû atterrir dans la cour de derrière, j’ai trois agents dans cette zone, ils vont les intercepter. Va à leur rencontre puis reviens à la parade, on a besoin d’occuper la foule. Terminé »

La dernière phrase du lieutenant avait suscité une forte interrogation chez Warren, que pouvait-il vouloir dire par « occuper la foule » ? La parade n’était-elle pas à elle seule un divertissement ? Angel n’arrivait pas à imaginer ce qui avait bien pu se passer. Warren sortit par une fenêtre et prit son envol jusqu’à la cour de derrière dans laquelle si tout allait bien il découvrirait les trois agents de Dudley molestant les deux fuyards… Mais tout n’allait pas bien. Au lieu d’avoir deux individus à terre et trois agents victorieux, Angel dévisagea trois agents à terre vraisemblablement sonnés. Après un rapide soupir énervé, Warren atterrit près des agents et prit le pouls du premier « Monsieur, vous m’entendez ? Monsieur ? Monsieur ! » Ce ne fut pas cet agent qui répondit mais un autre à terre qui gémissait. Warren laissa le premier qui avait un pouls régulier malgré son inconscience et secoua l’autre, en vain. Le troisième, le visage enfoncé dans le sol, baignait dans une flaque grandissante de sang. En voyant ce triste tableau, Angel se rendit compte que celle qui aidait le fugitif n’avait pas fait preuve de violence dévastatrice, elle s’était juste contentée, avec Fox, de mettre KO les agents et de fuir. On avait affaire à des gens qui avaient un minimum d’éthique et qui ne sortaient pas maladivement des armes tueuses en toute circonstance.

« Dudley, tes agents sont tous les trois à terre, il faut envoyer une équipe médicale » Warren entendit Dudley râler dans son oreillette, en même temps les trois agents qui s’étaient confrontés aux fugitifs n’avaient aucun pouvoir, ce qui ne facilitait pas l’arrestation ! Sans témoignage des policiers, Warren ne pouvait pas deviner où étaient passés Fox et Bobbi. Dans une poubelle (pour rester dans le thème) ? Courant dans la rue d’à côté ? Cachés dans le salon de coiffure à deux pas ? Angel était bloqué, il fallait admettre qu’il avait été semé. Warren parcourut encore une fois les environs avant de s’envoler direction la parade à nouveau. Quand il arriva sur Broadway, il vit un écran de fumée surplombant la structure gonflable à l’effigie de Bob l’éponge. Chyme Sarron avait dû prendre peur après sa chute et avait essayé de faire des trous dans la structure qui la tenait prisonnière, mais ses rafales de lumière avaient déclenché un feu. Warren espérait qu’elle était encore vivante, sinon il s’en voudrait pour un bon moment. Il avait compris ce que Dudley voulait qu’il fasse, il fallait qu’il attire l’attention de la population pour éviter que tout le monde ne découvre le corps abîmé de la jeune femme. La police était entrain de mettre en place un périmètre de sécurité, les pompiers ne cessaient d’asperger Bob et la parade continuait de plus belle. Les chars qui arrivaient bientôt à destination lançaient encore des confettis, les gens chantaient encore la victoire de Giants, alors que quelques centaines de mètres derrière eux, une femme avait peut-être perdu la vie.

Warren fit plusieurs tours au dessus de la foule, détachant les regards de l’accident. L’ange tournoyant dans les airs serait-il symbole de bon augure ?

Dé 6 possibilités:
 

Chyme est-elle vivante ?:
 
Revenir en haut Aller en bas
Stan Lee


Date d'inscription : 22/10/2015
Messages : 776
Dollars : 5412

Ticker-Tape Disgrace [ft Bobbi] Empty
MessageSujet: Re: Ticker-Tape Disgrace [ft Bobbi]   Ticker-Tape Disgrace [ft Bobbi] EmptyDim 29 Jan - 16:40

Le membre 'Warren Worthington III' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 '6 Possibilités' :
Ticker-Tape Disgrace [ft Bobbi] 3des

--------------------------------

#2 'Pile ou Face' :
Ticker-Tape Disgrace [ft Bobbi] Piledes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mnoii.forumactif.be


Contenu sponsorisé


Ticker-Tape Disgrace [ft Bobbi] Empty
MessageSujet: Re: Ticker-Tape Disgrace [ft Bobbi]   Ticker-Tape Disgrace [ft Bobbi] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Ticker-Tape Disgrace [ft Bobbi]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» J'm'en tape (Ft. Curt, Hank, Leo, Léa, Kym, Aed )
» Troisième étape [Hitsaki et Tamina]
» Topsport Vlaanderen - Mercator
» Challenge Volat Ciclista a Mallorca (2.1) => Karsten Kroon (BMC Racing Team) MAJ
» Première étape d'une longue série [Marcus Vicinius & Rigborg]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel, No one is innocent ::  :: Archives RP-