AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez
 

 Same place, wrong time [Betsy & Lux]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Anonymous

Invité
Invité


Same place, wrong time [Betsy & Lux] Empty
MessageSujet: Same place, wrong time [Betsy & Lux]   Same place, wrong time [Betsy & Lux] EmptyDim 22 Jan - 2:06

Same place, wrong time
“Elizabeth Braddock & Lux Williams”
Le pouvoir que je possède m’a toujours semblé une malédiction. Voir les gens mourir à l’avance, revivre leurs souvenirs les plus atroces si je me concentre sur leur passé. J’ai la capacité de voir au-delà du présent. D’envoyer mon esprit dans ce qui sera et dans ce qui a été. Malheureusement pour moi, j’ai encore un contrôle partiel de ma mutation. Mes visions me prennent subitement, sans que je leur en donne l’invitation. Je dois les subir sans rouspéter, si je ne veux pas me faire mal. En effet, m’extraire d’une vision en cours est une expérience douloureuse, parfois désastreuse. J’ai donc appris à respecter ce que mon esprit captait dans l’univers et à attendre en retenant mon souffle que cela passe. Si j’ai peur de ma mutation ? Plus maintenant. Lorsque je n’étais qu’une enfant, je craignais certes les choses qui défilaient devant mes yeux. Aujourd’hui, j’apprends à en faire bon usage. Je m’en préoccupe si la vision concerne mes proches et j’ai appris à laisser aller le reste. Puisque s’il y a bien une chose que j’ai compris au fil des années, c’est que je ne peux pas changer le cours des évènements. J’arrive toujours trop tard ou je ne peux pas agir afin d’éviter un malheur. Enlèvement, meurtre, incendie, catastrophe naturelle, toutes ses choses échappent à mon contrôle. Prévenir les autorités ne feraient que m’exposer comme mutante et me faire arrêter, surtout désormais que le Registration Act est en vigueur. Non, je me contente d’agir égoïstement et cela a bien fonctionné jusqu’à maintenant. Enfin, jusqu’à ce que j’aie une vision le concernant, alors que je m’apprêtais à me mettre au lit. Il est déjà tard dans la nuit mais je suis du genre à vivre lorsque le Soleil est couché, donc cela ne me pose aucun problème. Alors que je suis à côté du lit, cette vision de mon ami et collègue chez Icare, notre groupe de voleurs new-yorkais, se superpose à ma vue. J’assiste avec horreur à une attaque contre James. Je fais mon possible pour ne pas laisser la panique m’envahir alors qu’un groupe d’individus dans l’ombre le frappe à coups de pied. Le pauvre mutant tente de se défendre en levant la main, les étincelles de son pouvoir commençant à naître au creux de sa paume. Mais l’un des hommes sort de sa poche un revolver et tire sur James de sang froid. La vision s’arrête là, m’empêchant de voir où la balle à pénétrer et surtout si mon ami s’en sort vivant de l’assaut. Je manque tomber à genoux à la suite de mon extraction de la vision. Mon cœur se débat dans ma poitrine et je me rue vers mon téléphone portable afin de prévenir Aidan, notre patron chez Icare, de ma vision. Une fois le message texte envoyé, j’attends une réponse qui ne vient pas. Je songe alors au pire. Et si tout Icare était visé dans cet apparent règlement de compte. Sans perdre une seconde, je me saisis de ma veste et je mets mes souliers avant de sortir en vitesse dans la nuit. Il fait beaucoup trop frais pour mon habillement, mais je m’en fiche. Je tente alors de contacter James directement. Le fait qu’il ne me réponde pas lui non plus déclenche une nouvelle panique. Et si ma vision était déjà en train de se dérouler ? Cela arrive parfois que j’aie des visions presque simultanées avec le présent. Je me mets à courir dans les rues du Queens. Les bâtiments typiques de Queensbridge que j’ai vue dans ma vision me permettent de m’orienter assez facilement. Toutefois, une fois arrivé là, je ne sais plus où aller. Je ne connais pas cet endroit comme ma poche, malheureusement. Je baisse à nouveau la tête vers mon téléphone. Ni Aidan, ni James ne m’ont répondus. Que dois-je en conclure ? Je choisis de ne pas céder à la panique. Je décide à la place d’appuyer sur l’icône en forme de téléphone pour appeler directement James, en espérant qu’il décroche. Dans le silence de la nuit, une sonnerie familière mais très faible se déclenche presque simultanément à mon action. Je cours en direction du son et je retrouve finalement le téléphone portable de James par terre, sonnant sous mon appel. Je le ramasse et je me relève, observant autour de moi. Des voix m’alertent et je me mets à couvert près d’un bac de poubelle non loin. J’observe le groupe d’individus s’avancer en riant et je pourrais jurer qu’il s’agit du même que dans ma vision. Mais comment le prouver ? Et surtout, comment les arrêter alors que je sais qu’ils possèdent au moins une arme et qu’ils n’ont pas peur de s’en servir ? Je soupire et je tente de me rapprocher un peu plus pour entendre ce qu’ils disent. Mais alors que je sors de ma cachette, un bruit attire mon attention derrière moi. Je ne vois rien à cause du faible éclairage, mais je sais qu’il y a quelqu’un.

« Montrez-vous ! » Je tonne, en tentant de dissimuler ma peur.

Mon ton est rigide, correspondant à mon humeur inquiète. Je ne vois toujours rien dans l’ombre et je souhaite secrètement qu’il s’agisse de James et que je puisse le sortir de là avant qu’il ne s’attire des ennuis comme dans ma vision.
© Mister Hyde
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité


Same place, wrong time [Betsy & Lux] Empty
MessageSujet: Re: Same place, wrong time [Betsy & Lux]   Same place, wrong time [Betsy & Lux] EmptyDim 22 Jan - 14:18



❝Same place, wrong time.❞
Psylocke & Overwatch
Le souffle coupé, il était entouré par plusieurs hommes, vision saccadée. Elle pouvait ressentir la fatigue de cette proie prise au piège, son cœur s’accélérer et la douleur paralyser ses membres douloureux. Des scènes violentes qui s'enchaînaient rapidement et par flashs violets. La victime était un homme dont elle n'arrivait pas vraiment à discerner les traits, jonché sur le sol gris et sale où son sang, précieux véhicule de vie se répandait autour de sa carcasse morte. Abattu froidement par son agresseur tandis que le mutant avait tenté d'utiliser ses pouvoirs pour se défendre. La scène repassait en boucle et en accéléré jusqu'à que le bruit assourdissant du coup de feu oblige la mutante à se réveiller brutalement. Le souffle coupé et en sueur, Betsy tentait de retrouver son calme après ce rêve qui n'en était pas vraiment un. La précognition était un don capricieux et semblable à une malédiction. Être capable de voir des perspectives futures sans pour autant parvenir à y changer le dénouement. Une capacité qu'elle ne contrôlait pas du tout, ne faisant que quelques rêves prémonitoires à l'occasion. L'heure du réveil affichait bien deux heure du matin tandis qu'elle sortait du lit afin d'enfiler ses chaussures. L'avantage de s'endormir habillée était qu'elle ne perdit pas de temps à se préparer. Cette vision ne s'était pas imposée sans aucunes raisons. Elle se devait d'agir.

La voiture se gara alors dans une ruelle malfamée tandis qu'elle sortait et tentait de se remémorer les indices de sa prémonition. Le Queens était donc le théâtre macabre où allait se dérouler la scène, les sens à l'affût et le katana qui se balançait dans son dos en attendant d'être dégainé. Betsy utilisa alors ses pouvoirs psychiques afin de pister télépathiquement d'éventuelles présences via leurs émanations psys personnelles. Il faisait très sombre et elle se déplaçait dans l'ombre sans faire de bruits. Elle songea un instant à utiliser son katana télékinétique pour éclairer les lieux, mais elle ne voulait pas trahir sa présence. Sa télépathie la mena alors à une jeune femme cachée derrière une grosse poubelle. Psylocke s'apprêtait alors à sonder son esprit, mais elle révéla bêtement sa présence en marchant sur un éclat de verre. « Montrez-vous ! » S'exclama alors l'inconnue qui venait de sortir de sa cachette. Par précaution, elle tira alors son katana et s'avança doucement sous la lumière d'un réverbère fatigué afin de révéler son identité.  « Qu'est-ce que vous faites ici ? » Demanda alors la X-Woman armée qui plissa alors les yeux pour venir arracher les réponses directement dans la tête de la blonde qui s'appelait Lux et qui était elle aussi une mutante. D'ailleurs, elle pouvait sentir que la brune était en train de fouiller dans sa tête et il ne lui fallut que quelques secondes pour obtenir les informations souhaitées. « Vous connaissez celui qui va se faire ... » Betsy n'eut même pas le temps de finir sa phrase tandis qu'un groupe d'homme approchait des deux femmes. Elle tira alors sur le bras de Lux pour l'obligée à se baisser derrière la poubelle. « On a pas vraiment le temps de bavarder ... Ils sont six. Dont un avec la gâchette facile. » Chuchota alors la télépathe qui observait l'homme de sa vision être jeté violemment sur le béton, encerclé par le groupe mal intentionné. « Tu sais te servir de ça ? Je pensais créer une diversion pendant que tu mets cet homme à l'abris. » Autant la tutoyer au vu du contexte tandis qu'elle lui donnait son katana. Ce plan était quelque-peu téméraire et elle aurait préféré agir seule, mais le temps jouait contre elles.

Betsy posa alors son index sur sa tempe afin de se concentrer, fixant alors le mec armé qui était en train de s'allumer une cigarette. La télépathie lui demandait beaucoup de concentration et cela se terminait le plus souvent avec une atroce migraine pour la mutante. L'homme se figea alors sur place tandis qu'elle prenait possession de son esprit afin de l'obliger à se trémousser comme une danseuse étoile. Une scène qui arracha un sourire moqueur de la part de la protagoniste et l'incompréhension des autres mecs qui observaient le géant de muscles tourner sur lui-même. « Prête ? » Souffla alors Betsy à la blonde tandis que Billy Elliott fonçait droit dans un mur en laissant tomber son arme, sonné. Psylocke sortit alors de sa cachette et siffla en compagnie des cinq hommes complètement perdus. Elle tendit alors la main et projeta une vague d'énergie télékinétique violette qui envoya valser le groupe loin du mutant allongé sur le sol pour que Lux puisse l'aider. Malheureusement les hommes commençaient déjà à se relever et l'un d'eux fonça alors sur Betsy qui portée par sa télékinésie, sauta avec agilité au-dessus de lui dans un saut périlleux afin de le surprendre par derrière et entrer à son tour dans la danse.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité


Same place, wrong time [Betsy & Lux] Empty
MessageSujet: Re: Same place, wrong time [Betsy & Lux]   Same place, wrong time [Betsy & Lux] EmptyDim 22 Jan - 15:44

Same place, wrong time
“Elizabeth Braddock & Lux Williams”
La femme qui se révèle à moi dans la faible lumière d’un réverbère m’est inconnue. Mais ses traits sérieux et son regard rassurant, me poussent étrangement au calme. Elle n’est pas mon ennemie, voilà ce que mon instinct me dicte alors que je l’observe toujours. Elle me demande ce que je fais ici et je fronce les sourcils comme j’ai l’habitude de le faire lorsqu’on me pose des questions surprenantes. Je suis ici pour sauver un ami, mais ce n’est pas vraiment une conduite que l’on exclame à la première personne venue. Pourtant, je sens que je n’ai pas à me préoccuper de ce genre de détail en sa présence, malgré ma méfiance qui perdure. J’ouvre la bouche pour répondre mais je sens alors une intrusion dans ma tête. Je ne saurais comment décrire cette sensation, mais je pourrais jurer qu’il y a une présence dans mon crâne et qu’elle cherche quelque chose. Je recule d’un pas, comme si ça pouvait me sortir de l’incursion. La jeune femme devant moi parle à nouveau et elle me fait comprendre qui est à l’origine de mon mal-être. Je ne sais comment interpréter cela et je n’en ai d’ailleurs pas le temps. Les hommes se rapprochent de nous, peut-être alertés par nos voix et la mutante doit me tirer par le bras pour m’obliger à me mettre à couvert. Toujours sous le choc de sa télépathie, j’ai bien du mal à demeurer simplement en place à côté d’elle. Je ne devrais pas être à ce point choquée, mais si elle connait mes intentions, moi je ne sais toujours rien des siennes. Et le temps est contre nous. Ma vision est sur le point d’avoir lieu selon les actions qui se déroulent sous nos yeux. Je vois enfin James apparaître dans le décor et mon cœur se resserre. Je dois agir pour le sauver, mais comment ? La brune parle à nouveau et cette fois je ne peux retenir une réplique en voyant James se faire pousser au sol.

« Effectivement, dans ma vision, il est tué. Il n’y a pas de temps à perdre. »

Est-ce que je peux vraiment faire confiance à cette femme sortie de nulle part qui n’a aucune raison apparente de secourir un voleur comme James ? Il faut croire que je n’ai aucun autre allié disponible, je vais donc devoir faire avec pour augmenter au maximum mes chances de réussites. Elle me tend un katana que je saisis sans la moindre hésitation. Je hoche la tête pour lui confirmer que je sais comment m’en servir. Étant spécialiste en armes martiaux, j’ai appris à manipuler une telle arme afin d’endurcir mon corps pour mon sport. Je n’ai encore jamais employé un katana pour blesser quelqu’un, mais cela ne devrait pas être difficile vu la situation critique. La mutante se concentre ensuite et elle semble agir sur l’un des membres du groupe d’hommes, le futur meurtrier de James d’après les traits de son visage. Je ne sais pas comment elle réussit cela, mais elle prend possession de son corps et il devient une petite marionnette dansante. Je fronce les sourcils, ne ressentant aucune pitié pour cet homme. Mais ma mission n’est pas de me venger des actes qu’il n’a pas encore commis mais bel et bien de secourir James. Lorsque mon alliée improvisée me demande si je suis prête, je lui réponds en me levant. Nous sortons de l’ombre afin d’approcher nos adversaires. Comme entendu, je laisse la mutante s’occuper du groupe d’hommes, ses pouvoirs puissants étant visiblement la solution pour tous les repousser. Je garde le katana dans ma main paré, au cas où l’un d’eux échapperait à la brune pour venir vers moi et James. Lorsque la voie est libre, je m’approche de ce dernier qui est toujours couché au sol. Il est amoché, il a déjà été frappé avant notre intervention. Je l’appelle pour l’inciter à ouvrir les yeux et me regarder. Il remue légèrement et cela m’inquiète énormément qu’il ne soit pas plus conscient que cela. Je tente alors de le redresser en déposant le katana au sol pour user de mes deux mains afin de le mettre en position assise. Sauf que ma main gauche qui se glisse dans son dos rencontre un liquide chaud et poisseux. Je me fige, réalisant seulement maintenant la présence de sang autour de son corps. En panique, je le relâche et je me relève, saisissant en vitesse le katana. Comment c’est possible, il n’y a pas eu de coup de feu !? Alors, je réalise la présence d’un couteau dans la main de l’un des hommes affrontant la télépathe. Dans ma surprise, je ne vois pas qu’un autre homme a trouvé le moyen de s’échapper de mon alliée et qu’il se dirige dans ma direction.

De quelle manière l'homme s'en prend à Lux ?:
 

Si le premier dé est "pile":
 

© Mister Hyde
Revenir en haut Aller en bas
Stan Lee


Date d'inscription : 22/10/2015
Messages : 776
Dollars : 5412

Same place, wrong time [Betsy & Lux] Empty
MessageSujet: Re: Same place, wrong time [Betsy & Lux]   Same place, wrong time [Betsy & Lux] EmptyDim 22 Jan - 15:44

Le membre 'Lux Williams' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Pile ou Face' :
Same place, wrong time [Betsy & Lux] Facedes Same place, wrong time [Betsy & Lux] Piledes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mnoii.forumactif.be
Anonymous

Invité
Invité


Same place, wrong time [Betsy & Lux] Empty
MessageSujet: Re: Same place, wrong time [Betsy & Lux]   Same place, wrong time [Betsy & Lux] EmptyDim 22 Jan - 17:45



❝Same place, wrong time.❞
Psylocke & Overwatch
Sa vie ressemblait à une succession de combats, d'affrontements et de guerres qui ne se terminaient jamais. Pourtant elle avait eu le choix d'ignorer cette précognition, mais elle avait opté pour celui qui lui semblait le plus juste d'après elle. Une vision qui l'avait conduite à ce moment même où elle affrontait une groupe d'hommes enragés et haineux envers les mutants. Psylocke avait combattu de nombreux ennemis comme le Roi d'Ombre, mais cela ne voulait pas dire qu'elle pouvait sortir victorieuse face à ces hommes. Elle avait au moins eu l'effet de surprise de son côté en envoyant valser les truands contre le murs de briques. L'un d'eux s'était alors relevé pour foncer sur la mutante qui avait esquivée en lévitant rapidement au-dessus lui. Elle profita alors de ce petit avantage pour lui envoyer un violent coup de pieds dans la nuque afin qu'il aille piquer un petit somme. Occupée à les retenir, elle ne pouvait malheureusement pas voir ce qui se passait du côté de Lux, assaillie de tous les côtés par ces enfoirés. Elle bouillonnait, détestant par dessus tout l'intolérance, le racisme et la violence gratuite. Elle ne tuait que si il n'avait pas d'autres choix et elle savait pertinemment que le monde se porterait bien mieux sans des mecs comme eux pour le polluer. Elle sentit alors une main l'attraper par sa queue de cheval et la tirer avec violence en arrière afin qu'elle s'écroule. Elle poussa d'ailleurs un cris de douleur tandis qu'elle embrassait douloureusement le goudron. « T'aurais dû rester chez toi sale mutos ! » Psylocke se releva rapidement malgré une arcade sourcilière ensanglantée. Elle voyait trouble, mais n'avait pas dit son dernier mot. Celui qui avait ouvert la bouche était armé d'un couteau et secondé par deux de ses potes. Betsy serra alors le poing et un katana d'énergie se forma sur sa main sous les regards surpris de ses bourreaux. Elle fit alors quelques figures et prit une position d'attaque en faisant signe aux hommes d'approcher. Betsy maniait la lame depuis des années, une vraie ninja qui ne faisait qu'un avec cet instrument de la mort. C'était elle ou eux, dans sa tête le choix était vite fait et relativement logique.

Un coup de feu fit alors sursauter la mutante qui venait de trancher la jugulaire du mec armé du couteau. Elle vit ensuite Lux être touchée au flanc par la balle qui aurait dû être selon sa vision — destinée à l'homme qu'elles étaient venu secourir. « Non ! » Cria alors Betsy. Le cœur battant, la mutante serra alors les dents tandis que son katana prenait désormais la forme d'un fouet. Betsy envoya un premier coup sur les deux hommes face à elle pour les sonner et le jeta ensuite sur le salaud armé en l'attrapant par le cou afin de le tirer vers elle. Celui-ci s'écroula alors sur le sol, suffoquant tandis qu'elle le traînait vers elle et l'étranglait jusqu'à que mort s'en suive. Les deux derniers agresseurs se relevèrent et se jetèrent alors sur Betsy qui tomba douloureusement sur le bitume. Relevée de force par les cheveux, l'un tenait l'anglaise et l'autre frappait avec violence son estomac.  « T'aimes ça ?! »   Elle cracha alors du sang dans la gueule du bourreau et se ramassa ensuite une violente gifle. Pendant qu'elle était passé à tabac, elle trouva la force de faire voler le couteau abandonné plus tôt, volant jusqu'au mec qui la frappait pour terminer sa route dans le dos du type qui s'écroula. Mort. Malheureusement cela lui coûta ses dernières forces et elle tomba au sol sous les coups du dernier mec debout enragé ... Elle était à son tour étranglée, sentant dangereusement les doigts de son agresseur la serrer dans une étreinte brutale qui avait le goût de rouille. Elle espérait au moins que Lux et son ami s'en sortent. Elle sombra alors doucement dans un état de semi-inconscience. Elle sentait ses dernières force la quitter et l'abandonner, pensant alors une dernière fois à l'ange blond qui n'était plus là pour la guérir.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité


Same place, wrong time [Betsy & Lux] Empty
MessageSujet: Re: Same place, wrong time [Betsy & Lux]   Same place, wrong time [Betsy & Lux] EmptyDim 22 Jan - 20:31

Same place, wrong time
“Elizabeth Braddock & Lux Williams”
La dénotation n’atteint mes oreilles qu’après avoir sentie ma peau exploser sous la douleur de la balle tirée dans mon flanc. Je hurle ma souffrance et ma surprise avant de me retrouver pliée en deux, tombant à genoux près de James. Je le regarde alors que mon corps est prit de tremblements suite au choc. Je ne peux retenir une larme qui mouille ma joue alors que j’ai peur de perdre mon ami. Je me fiche à ce moment là de ma propre vie, c’est James qui importe. J’ignore l’importance de ses blessures et s’il est seulement possible de le sauver. Pourtant, en courant jusqu’ici et en m’alliant avec cette mutante, je pensais arriver à arranger les choses. À briser la malédiction. Mais il faut croire que les visions que je perçois ne peuvent véritablement jamais être changées. Pourtant, j’avais espoir cette fois, je le voulais plus que tout. Une autre larme tombe alors que ma souffrance se répand dans chacun de mes muscles. Je grimace lorsque j’appuie un peu plus fort ma main gauche contre mon flanc, tenant toujours de la droite le katana qu’on m’a donné. Je sens mon sang s’échapper entre mes doigts et cela me fait rager. Le cri de la brune me ramène à la réalité du combat. Je tourne la tête dans sa direction, la voyant en très mauvaise position. Elle réussit à tuer l’un de ses assaillants, mais pour se faire étrangler par un second. Le dernier debout il semblerait. Je cligne des yeux, réalisant que s’il s’agit du dernier, cela signifie qu’elle a réduit au silence mon tireur. Elle m’a aidée, elle m’a sauvée même. Je sens l’adrénaline envahir mon corps meurtrie et le pousser à se relever. Mes pas incertains et tremblants deviennent une course effrénée afin de la secourir des mains de l’ennemi. Le katana vole et tranche le corps de l’homme qui hurle sa mort, tombant au sol avec sa proie. Je me laisse atterrir sur les genoux, afin de limiter la pression à mon flanc et j’use de ma main droite pour retirer les mains crispées de l’homme autour du cou de mon alliée. Il est certes décédé, mais ses doigts la retenaient toujours. Perdant l’équilibre, je tombe un instant sur elle avant de me forcer à me relever, sentant le sang qui s’expulse de manière plus importante de ma plaie. Mon cœur bat vigoureusement en réponse à cette perte et je dois reprendre mon souffle une fois assise à côté d’elle. Sauf que James ne quitte pas ma tête. Je tente de me remettre sur pieds pour retourner vers lui, mais je réalise brutalement que mes jambes ne veulent plus me porter, comme si l’adrénaline s’était finalement éteinte. J’observe la télépathe et je suis également inquiète à son sujet. Cet homme ne l’a pas ménagé.
 
« Est-ce que ça va ? » Je lui demande stupidement, ma voix haletante. « Mon ami est blessé. On l’a semble-t-il poignardé avant notre intervention. Je ne comprends pas, ce n’est pas ainsi que se déroulait la vision. »
 
Il est vrai que mes visions ne montrent pas tout et que je n’ai pas vue ce qui arrivait avant. Si ça se trouve, cette blessure par arme blanche à toujours été présente. Je rage un peu plus alors que je tente de me relever à nouveau, ne résultant qu’en une nouvelle chute douloureuse. Je me sens encore assez forte pour réussir cet objectif. Voilà pourquoi je tente encore une fois. Je me mets finalement à marcher à quatre pattes sur l’asphalte froid et rugueux, fixant le corps de James inerte à quelques mètres de là. Je dois le rejoindre, je dois l’aider. Il faut appeler une ambulance. Appeler Aidan et les autres gens d’Icare. Il ne peut pas mourir.
© Mister Hyde
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité


Same place, wrong time [Betsy & Lux] Empty
MessageSujet: Re: Same place, wrong time [Betsy & Lux]   Same place, wrong time [Betsy & Lux] EmptyLun 23 Jan - 17:08



❝Same place, wrong time.❞
Psylocke & Overwatch
L'étreinte se resserrait dangereusement autour de son cou, la vue troublée et la respiration coupée au fur et à mesure qu'il serrait son cou. Trop faible pour utiliser ses pouvoirs, elle puisait dans ses dernières forces en tentant de frapper son agresseur, mais en vain. Cela ne pouvait pas être la fin. Elle avait d'autres aventures à vivre, des amis et une famille qu'elle voulait revoir. Sentant alors ses dernières forces la quitter, elle fût éclaboussée par le sang de son bourreau qui tombait à son tour dans un cri de douleur. Betsy ne comprit pas de suite ce qui venait de se passer jusqu'à que Lux retire les mains sales du truand de son cou rouge et endolorie. Elle toussa, reprenant alors sa respiration, les poumons et la gorge embrasée. Elle tourna alors la tête pour fixer avec colère le corps tranché qui jonchait à côté d'elle,  la blonde l'ayant pas raté. « Est-ce que ça va ? » Psylocke reprit alors doucement ses esprits, hochant la tête tandis qu'elle roulait sur le côté pour se coucher sur le flanc pour se relever douloureusement. « Mon ami est blessé. On l’a semble-t-il poignardé avant notre intervention. Je ne comprends pas, ce n’est pas ainsi que se déroulait la vision. » Plongée de nouveau dans la réalité, la mutante comprenait totalement la frustration de Lux. Elles étaient pourtant arrivées à temps, mais le dénouement se révélait tout aussi catastrophique que la précognition qu'elles avaient partagées. Le bitume était tâché par le sang de leurs ennemis, mais aussi du leur. Des membres coupés, des cadavres, ce n'était pas joli à regarder. Elizabeth se traîna alors jusqu’à l'ami de Lux qui était inconscient et lui aussi dans un sale état. « Il faut appeler une ambulance. » Souffla alors Betsy qui se leva avec mal pour faire les poches des cadavres à la recherche d'un téléphone portable. Elle ne savait pas comment les deux femmes allaient pouvoir expliquer ce carnage aux secouristes.

Le coup de fil passé, Betsy s'approcha alors de Lux pour regarder sa plaie. « La balle a traversée, mais il faut quand même aller à l'hôpital. » Elle retira alors sa veste pour l'appuyer sur la blessure de la blonde afin de stopper l'hémorragie et s'approcha ensuite de son ami pour prendre son pouls et appuyer sur sa plaie. « Je m'appelle Betsy. » Ajouta alors la brune tandis que les sirènes des ambulances étaient portées par l'écho au loin. « Je pense pouvoir berner les secouristes, mais va falloir se mettre d'accord sur une version une fois à l'hôpital. Ils vont sûrement prévenir les flics à cause de la blessure par balle et je pense pas être capable de manipuler tout un hosto. Donc je propose donc qu'on évite de dire que nous sommes mutants. J'ai pas vraiment envie de voir débarquer l'ARES. » Qui avait envie ? Betsy ne voulait pas se faire recenser et pucer de force. Elle songea même à prévenir Warren, mais elle ne souhaitait pas lui attirer des ennuis. Sa tête lui faisait mal, le visage tuméfié et ensanglanté par les coups qu'elle avait reçue. Elle pouvait voir l'inquiétude de la mutante pour son ami, lui soufflant alors quelques mots dans l'espoir de la réconforter. « Ça va aller. Ton ami est un battant et toi aussi. » Un sourire doux très vite interrompu par l'arrivée de l'ambulance. Betsy prit alors une grande inspiration et posa ses doigts sur ses deux tempes pour se concentrer. Avec les coups qu'elle avait prit, c'était douloureux et sa tête lui faisait extrêmement mal. Elle manipula alors la perceptions des secouristes afin de leur dissimuler la scène de crime. Ils se concentrèrent alors sur Lux et son ami tandis qu'elle se décalait pour les laisser faire leur travail en refusant d'être auscultée.



© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité


Same place, wrong time [Betsy & Lux] Empty
MessageSujet: Re: Same place, wrong time [Betsy & Lux]   Same place, wrong time [Betsy & Lux] EmptyMar 24 Jan - 1:43

Same place, wrong time
“Elizabeth Braddock & Lux Williams”
Lorsqu’enfin j’atteins le corps de James, non sans difficulté et douleur, je me pose à côté de lui et j’applique des doigts tremblant sur sa joue afin qu’il sente un contact rassurant. Je retiens des larmes, je ne veux pas passer mon temps à pleurer. J’ai mal au corps et à l’âme, parce que je crains qu’il ne survive pas. La mutante s’approche de nous et je tourne un regard fatigué dans sa direction. Elle a vraiment été d’un secours inestimable. Je ne sais comment la remercier. Sans elle, je serais probablement morte en même temps de James, à vouloir m’interposer contre des hommes aussi mauvais. Je ne prononce aucun mot, me contentant de la regarder alors qu’elle déclare la nécessité d’une ambulance. J’hésite à adhérer immédiatement. Notre position est fâcheuse et je ne sais pas ce que nous pouvons inventer pour nous éviter des ennuis. Je songe à Solus. Le médecin clandestin qui travaille pour notre cause, pour Icare. Si je débarquais chez lui avec James, il pourrait certainement nous soigner. Mais étrangement, je ne dis rien de cela. Je demeure calmement assise à caresser machinalement la joue de mon ami, dans l’attente qu’on vienne nous aider. Je suis heureuse d’avoir une alliée à mes côtés dans ce moment difficile. J’écoute avec distraction sa conversation téléphonique avec le service ambulancier. Je ne réagis que lorsque je sens la brune s’approcher pour examiner ma plaie, retirant ma main gauche la couvrant. Je grimace lorsqu’elle applique une pression à l’aide de sa veste. J’ai pour réflexe de l’aider à appuyer, fermant les yeux pour me permettre de combattre la douleur à mon flanc. Au moins la balle est sortie. La télépathe frôle James et j’ouvre les yeux pour observer ses gestes. Elle prend son pouls. Il est toujours vivant, mais à peine. Sa vie ne tient qu’à un fil. Sauf qu’il n’est pas mort. Et je compte bien faire en sorte qu’il en demeure loin. Elle se présente et je souris malgré les circonstances. Je viens de réaliser que je ne connaissais pas son nom avant maintenant. C’est pour dire comment les choses ont dégénérées rapidement.

« Je m’appelle Lux. Merci infiniment pour ton aide. Je t’en dois une. »

Les sirènes des ambulances chantent au loin et je regarde autour de moi un instant, ne sachant toujours pas comment nous allons nous sortir de ce carnage que nous avons causé. La meilleure option est de plaider la légitime défense, mais encore, le fait que nous ayons des armes en main détruit notre version. Je soupire. Elle fait écho à mes pensées, en précisant qu’elle peut berner les secouristes. Elle a raison que la police va s’en mêler puisque les médecins déclarent toujours les blessures par balle aux autorités. Je hoche la tête pour lui dire que j’approuve sa demande d’avoir une version identique des faits.

« Le problème c’est vraiment la blessure par balle. Si tu pouvais berner aussi le médecin traitant pour qu’il ne la déclare pas ou ne la vois tout simplement pas comme telle et me soigne autrement, ça éviterait aux policiers de nous interroger. Ça n’empêche pas le fait que mon sang à moi et celui de James est par terre autour de nous. Je peux nous arranger une fausse identification. J’ai des contacts. Pour ARES, entièrement d’accord. Je ne veux pas de ces rapaces près de nous. »

Ma tête réfléchis à cent à l’heure. Je dois considérer tous les scénarios pour éviter qu’on nous accuse d’un quelconque crime ou qu’on nous associe aux mutants. S’il y a une chose que je refuse en ce moment, c’est de mettre Betsy dans le pétrin par ma faute. Si j’avais été davantage concentrée, j’aurais pu remarquer cet homme et l’arrêter avant qu’il ne me blesse. J’ai probablement rendu les choses pires encore. Les paroles rassurantes qu’elle ajoute ensuite font naître et perdurer un sourire, juste quelques secondes de plus avant de se faner sous le poids de la situation. Les ambulanciers arrivent et sous l’effet du pouvoir de la brune, ne semblent pas voir les cadavres derrière. Je leur indique en priorité James à soigner, retardant la vue de ma blessure à moi. Ce n’est qu’une fois dans l’ambulance qu’on m’examine proprement. Je suis nerveuse en observant la réaction de l’homme soignant. Mais il garde son expression concentré et vient compresser ma plaie plus efficacement avec un pansement. Je suis soulagé de voir que la nature de la blessure ne l’alerte pas, signe que le pouvoir de Betsy le berne bien. Je demeure tranquille durant le trajet vers l’hôpital, acceptant une dose minime d’antidouleur. Une fois arrivée, j’insiste pour demeurer avec la jeune femme, pendant qu’on amène James pour être examiné rapidement par le médecin urgentiste. Nous ne sommes pas très loin, assises sur une civière. Je ne vois pas vraiment ce qu’ils lui font, mais je sais à leurs actions posées et calmes que tout va bien désormais. Mes épaules se libèrent d’un poids. Une infirmière s’approche et je décline ses soins. Comme Betsy me l’a précisé, elle ne peut pas manipuler tout le monde. Au bout de quelques minutes, c’est au médecin de James ne s’approcher pour s’occuper de moi. Je le bombarde de questions et il doit m’apaiser d’une main sur l’épaule pour que je cesse de parler.

« Votre ami va s’en sortir. Il a perdu beaucoup de sang, mais sa blessure n’était pas mortelle. Il va nécessiter une opération mineure toutefois pour suturer correctement la plaie, mais il est stable. Il a eu beaucoup de chance. »

Je soupire de soulagement et il s’approche pour soulever le pansement à mon flanc. Instinctivement, j’attrape la main de Betsy. J’ai peur qu’il prévienne la police malgré tous nos efforts.
© Mister Hyde
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


Same place, wrong time [Betsy & Lux] Empty
MessageSujet: Re: Same place, wrong time [Betsy & Lux]   Same place, wrong time [Betsy & Lux] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Same place, wrong time [Betsy & Lux]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» All Time Low
» 07. It's Coffee Time !
» In my Time. Dick Cheney.
» Our time is running out [ Silk ].
» IT'S TIME TO BE BAD~ ft. syssoï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel, No one is innocent ::  :: Archives RP-