AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 Redemption - Ft.Illyana Raspoutine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Redemption - Ft.Illyana Raspoutine   Mar 21 Mar - 23:34

Clap. Clop. Sur les trottoirs lisses de New York, des gouttes d'eau larmoyantes s'entrechoquent. Le soleil est bien pale dans le ciel, et le silence mordant les grands boulevards ne procurent aucune étincelle. Peu de passants arpentent déjà les rues illuminées de nombreux faisceaux publicitaires, comme si la ville toute entière avait décidé de se taire. Clic. Clac. Un son désagréable à entendre, qui résonne comme la vis crissant sur le grenat. Dans la cage d'escaliers à peine chauffée d'un grand immeuble new-yorkais, une ombre affalée au sol remue comme une damnée. Et c'est bien ce qu'elle est, une damnée, Laura Kinney. Ses doigts agrippent le sol, s'insèrent dans les légères alcôves dans une agressivité folle. Elle émerge tout juste du sommeil, et des cauchemars qui l'étreignent chaque fois que ses paupières se abandonnent la lumière du soleil, et ce jusqu'au réveil. Crochetant le carrelage comme les griffes s'insèrent dans le corps d'une proie livrée au destin, Laura se détache peu à peu de l'emprise du Malin. La voilà qui ouvre les yeux, embués de douleur tue et de souvenirs qui, avec le temps, se sont accrus. Son odorat est sur-développé, elle pourrait presque distinguer le sang de sa mère sur son corps souillé. Sa mémoire a été entraînée pour être plus performante que celle du commun des mortels, de chacun de ses actes elle se rappelle.


Des pas se font entendre, des claquements de talons plats qui rendent désagréable ce retour brusque à la réalité monotone. L'être humain qui s'est détourné de son espace intime, semble dévaler les marches qui sans elle, le précipiterait dans l'abîme. Un cri. C'est un son d'effroi brusque qui vous couperait toute envie. Il est vrai qu'elle doit faire peine à voir, Laura, X-23. Avec ses cheveux flamboyants en pagaille, ses yeux éperdus d'altérité cruelle, ses mains couvertes de sang séché et ses vêtements à demi déchirés. C'est vrai, aussi, qu'elle est un monstre. Au tout début, on lui inculquait qu'elle représentait la victoire, qu'elle symbolisait la gloire. Au fil des ans elle s'était rendu compte qu'elle était un fléau, ce genre d'être à la frontière de l'humain et du monstre, qui jamais ne pourrait espérer d'exécutoire. Alors d'un air las, elle se recroquevilla davantage sur cette parcelle de sol qui avait eu la générosité de l'accueillir pour la nuit, et jeta à l'inconnu encore effaré un regard chargé d'ennui. Qu'il parte, qu'il s'en aille. Elle en avait déjà assez qu'il la regarde comme du bétail, comme une simple trouvaille. Elle n'était pas née pour égayer sa journée, par plus que pour distraire la morne curiosité de ceux qu'elle croisait durant ses longues et solitaires soirées. Laura sentait encore le poids d'un regard sur sa personne, jetant un regard en biais à l'autre personne avant qu'elle n'abandonne. A quoi bon accorder de l'intérêt à un visage que plus jamais elle ne verrait ? Bien décidée à ignorer la peur remplacée par la pitié et la compassion -émotions qu'elle haïssait plus que son propre nom-, elle entreprit de gratter le sang séché sur son épiderme velouté.


« Mademoiselle ? Vous êtes blessée ? Est-ce que vous souhaitez que je... 


- Casse-toi. »


Trop bavard. Trop tard. La plupart de ceux que la jeune Kinney croisait dans un tel état d'avilissement prenaient la fuite dès la seconde où leurs esprits leur étaient restitués, mais de sa présence, ce garçon ne semblait s'offusquer. Bien au contraire. C'était extrêmement dérangeant, si dérangeant à vrai dire que sans prévenir, les quatre griffes jaillirent, reluisantes d'un majestueux effet. L'éclat meurtrier brillait, se pavanait à la lueur d'un lustre vacillant. Cela offrait au froncement de sourcil de la rousse un aspect terrifiant. Coude posé contre un genou, griffes pointées vers le plafond, quelques fractions de seconde à peine suffirent à faire courir l'américain un peu trop con, un peu trop bon. Soupir. Ébauche d'un sourire. Tiens, un peu de tristesse dans cette allure ? Il était temps de déguerpir avant qu'apparaissent de multiples autres bavures.


Mollement, Laura se releva. Bon Dieu, à être aussi peu couverte, il faisait bien trop froid. Mais ce n'était rien en comparaison du vide abyssal qui accompagnait son âme. Elle rabattit la capuche d'ébène sur son front, enfonçant ses mains dans ses poches avant de sortir par la petite porte, sans aucune gloire récoltée pour la petite dame. On ne savait guère si Laura aimait les gens, si elle en avait peur ou si elle ressentait une sorte de fascination pour ce qu'elle n'était pas. Ce qui était certain en revanche, était qu'X-23 ne les appréciait pas. Et la veille, X-23 avait de nouveau réclamé les commandes. Laura ne mangeait pas, dormait peu et traînait telle une vagabonde dans chaque recoin de quartier qu'elle entreprenait de ratisser. Alors X-23 qui avait sans doute un peu plus d'orgueil que la gamine à présent femme, s'était légèrement révoltée. Elle, voulait vivre avec dignité, voler et tuer tout ce qui passait sous son nez. Elle voulait anéantir les efforts promulgués par la mutante en quelques coups de griffes maîtrisés. Mais Laura elle, résistait, refusait, se dégradait. Qu'allait-elle bien pouvoir faire de sa nouvelle journée ? Voguer de trottoirs en trottoirs, sans véritable indication sur le chemin à emprunter pour parvenir à son but ultime, ne semblait guère être la meilleure des solutions.


Dans le dédale matinal, la jeune femme attrapa l'un des journaux distribués aux passants qui savaient encore ce à quoi un bout de papier ressemblait. Elle y décrypta quelques titres, feuilletant les nouvelles avec rapidité, jusqu'à tomber sur une information capable d'ajouter une pièce à son puzzle défait. Ses prunelles, couleur de nuit, se pressaient de suivre la voie de lignes formées par des lettres en apparence anodine. Une disparition de plus, un gouvernement qui s'enflammait d'autant plus, la stupeur muette qui fascine. Il était peut-être temps de sortir la tête de l'eau. Était-ce vraiment le bon moment pour tirer son accord de cet ardent concerto ? Laura Kinney pesait le pour et le contre. Contre la vie, il ne s'agissait que d'une course contre la montre. Elle se devait de saisir le bon tempo, ou elle périrait comme beaucoup, impero allegretto. 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Redemption - Ft.Illyana Raspoutine   Jeu 23 Mar - 15:39

À la recherche d'une lionne



Assise sur son siège, dans le palais qui appartenait à Bélasco, Illyana observe le monde des humains depuis les Limbes. Le monde a tellement changé en si peu de temps que la jeune Russe n'arrive plus à le reconnaître. Cependant, elle ne s'est jamais senti à sa place parmi les humains. En effet, Magik a vécu sept ans dans les Limbes aux côtés de sorcières et démons. Même si sur Terre, cela n'a duré qu'une seconde, ça a totalement perturbé l'esprit de la blondie. En tout cas, elle restait calme et sereine face à tout ce changement surtout étant guéri de ce virus qu'était le X1R1 grâce à son frère, Mikhael. Kitty semblait aller bien et difficile de croire qu'elle n'avait pas encore eu l'occasion de la croiser pour la faire revenir à la X-Mansion. Illy était un peu effrayé par cette loi qui avait été voté par le gouvernement qui stipulait que les êtres possédants des pouvoirs, humains optimisés ou bien, Mutant devaient se recenser. Le seul endroit où elle se sentait mieux également, c'était dans la maison familiale de ses parents en Russie. En évitant de rester trop longtemps dans les Limbes et vieillir à une vitesse folle, la blonde faisait des allers-retours entre la Terre et les Limbes.

Illyana avait envie de se rafraîchir les idées, il y avait tellement de choses qui se passaient qu'elle se devait se respirer un peu. De plus, elle n'aimait pas trop rester dans les Limbes et croire que tout ceci s'était réalisé à cause de sa croyance à croire que le destin ne pouvait être évité. La blonde avait eu peur pour ses proches, un sentiment qu'elle ne voulait pas ressentir ni même y croire. Utilisant son pouvoir de mutation, elle se téléporte alors dans le monde des humains. La blondie se retrouve alors à l'intérieur de la maison de ses parents, un endroit isolé en Russie et vide à cause du manque de présence. Ses parents étaient morts depuis longtemps, Piotr était sans doute aux États-Unis afin d'aider les X-Men en compagnie de Kitty Pryde et Mikhael devait s'occuper de ses propres affaires comme d'habitude. En tout cas, cet endroit était plus calme que les Limbes. Mettant la télévision en marche, Illyana regarde alors des dessins animés pour passer le temps et se rappeler du passé en compagnie de sa famille. Heureusement que personne n'était là sinon ils se diront pourquoi la maîtresse des Limbes regarde des dessins animés pour enfants ? Un sourire s'affiche sur le visage de la blonde rien que d'y penser.

Innocente, torturée, enfance détruite à cause des Limbes et les gens ayant peu confiance en elle. Bizarrement, en y pensant et se regardant à travers un miroir sur un meuble, la blonde pense alors à une personne lui ressemblant étrangement ou plutôt avec quelques points communs avec elle. Illyana se rappelle alors qu'elle avait connu une fille à l'école de Charles Xavier étant sauvage et que tout le monde rejetait à cause de ce qu'elle était. Ceci dit, Illy l'a toujours apprécié même si elle ne le montrait pas directement. Laura Kinney, elle avait disparu de l'école et maintenant, elle était en liberté et sans doute vivant dans la haine de son prochain. Dans son état de sauvagerie, elle n'a sans doute jamais connu quelque chose de spécial. Illyana avait eu la chance d'avoir Kitty à ses côtés alors que Laura n'avait personne. Impossible de la laisser tomber, Illyana n'était pas du genre à jouer les anges étant une sorcière et démone jouant sur les mots de S'Ym à cause du Darkchilde. Illy se téléporte alors aux États-Unis, non loin des Bronx.

La météo n'était pas des plus favorables, il pleuvait et c'était un peu embêtant. Ceci dit, cela changeait un peu de la neige de la Russie et de la chaleur des Limbes. Laura est quelque part dans New York, elle a besoin d'aide et de soutiens, de quelqu'un qui la comprend et lui veut du bien. À vrai dire, ça paraît peu crédible qu'une sorcière légèrement démoniaque vivant dans les Limbes puisse vouloir chercher le bien d'une personne. Ceci dit, Illy a embrassé son destin funèbre, mais elle ne souhaite pas que Laura ne combatte pas le sien pour avoir une meilleure vie. Ceci dit, il allait être un peu difficile de la retrouver surtout lorsqu'il fait nuit et qu'il pleut des cordes. Cependant, la blonde n'allait pas baisser les bras et elle mène son enquête pour retrouver X-23. Des corps, du sang, des griffes, les forces de l'ordre allaient avoir du pain sur la planche pour la retrouver, mais la connaissant, elle devait déjà être loin. Une chose était sûre, c'était que Laura était passée récemment dans ses lieux. Illyana continuait de la chercher et il était hors de question de la perdre. Une idée, les Bronx devaient être sa prochaine destination et pour la rattraper plus rapidement, Illy s'y téléporte.

La blonde devait se reposer un peu, après tout, elle avait un peu de temps devant elle. Le lendemain matin, Illyana reprit alors ses recherches, mais pense alors qu'elle l'avait raté ou s'était trompé sur sa destination. Après tout, ce n'était qu'une hypothèse parmi tant d'autres et rien ne garantissait qu'elle allait passer dans le Bronx. Marchant tranquillement, elle interroge alors telle ou telle personne sur une fille rousse avec un air pas content et un peu sauvage dans son comportement. À vrai dire, Illyana a toujours été quelqu'un de direct dans ses propos. En marchant dans une rue un peu vide, la blonde aperçut Laura, difficile de ne pas la reconnaître et elle semblait absorber dans un journal. Marchant en sa direction, la mutante ne fait alors qu'un mouvement brusque ni montrant une quelconque initiative hostile à l'égard de la rousse. Se retrouvant à trois mètres de X-23, la blonde prend alors la parole.

« Laura Kinney, je suis Illyana Raspoutine, je ne sais pas si tu te souviens de moi, mais moi, je me souviens de toi. Toi et moi, on se ressemble un peu et je suis là pour t'aider. Cependant, tu n'as rien à craindre, je ne viens pas t'enfermer ni te ramener à l'école. J'veux juste apprendre à te connaître et connaître ton destin. »

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Redemption - Ft.Illyana Raspoutine   Lun 10 Avr - 0:27

Un souffle dans l'air, une intuition malvenue. Comme l'animal méfiant et inconstant, la rousse lève son visage ombrageux pour faire face à l'irrésolu. Le monde et son altérité restent un flou continuel, dans lequel il est impossible pour elle de se projeter corps et âme, et ce sans doute jusqu'à l'éternel. Son visage ne laisse paraître que la défiance que les rayons du soleil, à peine ajourés sur sa silhouette, léchaient sombrement. Ses prunelles aux reflets d'ambre dur fixaient la jeune inconnue qui attendait sa réponse bêtement. Inconnue ? Peut-être avait-elle sa propre solution dans l'équation, mais la recherche dans les méandres de sa mémoire troublée serait trop ardue. Laura laissa place à X-23, et il n'y avait cette fois aucune garantie que l'échantillon 23 ne laisse à nouveau la place à l'ingénue. Ingénue dont les mains tachées de sang réduisirent le journal à néant. Lentement, consciencieusement, l'animal recula d'un pas. Elle avait certes entendu les paroles de la jeune femme, qui sans doute se voulaient rassurantes, et inoffensives de surcroît. Mais Rice avait trop souvent prononcé ces mêmes mots avant que Laura ne succombe à la douleur. Elle aussi avait dit « tu n'as rien à craindre », avant d'extraire les griffes et de les plonger dans l'adamantium, laissant le pauvre échantillon qu'elle était hurler de fureur durant des heures. La rousse avait sa part de malchance, avec son lot de mauvaises augures et de malchances incontestées. Mais en aucun cas elle ne répétait les mêmes erreurs. Hors de question pour elle de passer sa vie à dilapider celles des autres, dont les noms continuaient d'hésiter à s'inscrire d'eux-même sur le papier. Autant ne pas tenter la chance. Il était certain qu'elle n'avait jamais su, seule, tenir la danse.


« J'ai pas besoin d'aide. Va trouver une autre brebis galeuse ailleurs. »

Aussi sèche que ses paroles, la silhouette longiligne fait volte-face et décide de se remettre en chasse. Elle n'oublie pas cependant la présence importune qui ne cesse de la harceler de son souffle derrière elle. Elle sent son regard appuyer contre sa nuque protégée par les multiples boucles rousses qui l'encerclent comme des ailes. Alors elle continue à marcher, à fuir ces autres qui sont parfois comme elle, et qui diffèrent pourtant tellement. D'un grand boulevard la jeune femme s'engouffre dans les petites ruelles qu'elle connaît si bien, et qui la laissent les arpenter sans faux-semblants. De ce côté, les crimes et immondicité. De l'autre, les vols et leurs victime dépouillées et insultées. Et cette présence, cet autre, cet être qui ne veut pas la lâcher. Derrière elle, qui gâche le peu de tranquillité que Laura a tenté de gagner des jours durant.

C'est X-23 qui se retourne dans l'impasse. Violemment, elle dévisage celle qui lui fait face. De long cheveux blonds, un regard charbonneux qui se veut doux, toujours plus doux à son encontre. Ce n'était pas vraiment ce à quoi le criminel animal avait pu s'attendre pour une première rencontre. Mais elle se rappelait les paroles de la demoiselle, qu'elle n'avait su écouter de prime abord que d'une oreille à l'attention partielle. Illyana Raspoutine. L'école des mutants. Voilà des mots plus que flagrants. D'inconnue la blonde passe au statut de connaissance. Connaissance dont les souvenirs la portent à l'assistance. Elle ne semble guère vouloir rebrousser chemin, elle doit avoir décidé de lancer les dés avec le Malin. Elle ne sait que penser contre les assauts de sa mémoire, c'est bien une multitude de chemins épars qui vient la tirer de ses déboires.

« X-23, tu n'as rien à craindre. Tu n'as rien à craindre. Tu n'as rien à craindre. Rien...à...craindre... »

Émergeant des profondeurs ténébreuses, Laura sent l'odeur, si reconnaissable à son parfum rouillé, du sang. Ce dernier perle entre ses doigts, réchauffe ses dextres endoloris et incite au mouvement agaçant. Erreur. Terrible erreur. Le moindre halètement, la moindre esquisse d'un geste anodin arrache une grimace de souffrance inexorable sur le visage de l'échantillon 23. Le supplice n'est pas terminé. Dans le laboratoire trop lumineux dans lequel elle s'avère être la prisonnière, le visage de Rice, sournoisement souriant, se découpe au-dessus d'elle.

« Je vais te rendre plus forte. Tu n'as rien à craindre... »

Un cri. Un de ceux qui vous arrachent les plus désagréables frissons, un de ceux qui pourraient vous fendre l'âme et vous faire succomber à la folie la plus inexorable. Les yeux embués de larmes du clone féminin fixent les mains ensanglantées qui lui appartiennent. Des griffes. Tachées de rouge, vermeilles à point. Les siennes. Rice vient d'extraire la dernière, de toutes ses forces. Et de toutes ses forces, Laura souffre. Ses sens palpitent, forment un tourbillon audacieux dans sa tête, avant qu'elle ne tombe dans l'inconscience. Le noir le plus complet, le plus parfait : le néant.

Un sifflement familier, un air plus menaçant qu'à l'accoutumée. X-23 vient de faire chanter ses griffes, qui se déploient contre ses cuisses fermement campées. Elle n'a pas demandé de l'aide, il est trop tard pour les beaux espoirs. Aujourd'hui ne fait pas exception à la règle, elle repartirait seule ce soir. Elle remuerait sa rage en solitaire, et affronterait le cri des passants jusqu'à les faire taire. Et au fond d'elle, elle aurait aimé... Elle aurait souhaité... Quelque chose de différent. Quelque chose de plaisant. Un souvenir bref de la nutritionniste Kinney, qui depuis son trépas n'assistait plus aux tracas innombrables de son enfant. La beauté argentée des armes insérées dans l'épiderme doré se reflète mortellement dans ces orbes torturées. Elle paraît faire un effort pour ne pas se jeter sur la blonde et l'éventrer. Durement, sincèrement, elle se raccroche à son peu d'humanité. Laura, retiens X-23.

« Tu devrais dégager, Illyana. Tu sais bien comment ça va se terminer. T'as pas oublié l'élève que j'ai failli tuer ? »
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Redemption - Ft.Illyana Raspoutine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Redemption - Ft.Illyana Raspoutine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Redemption RPG
» [Résultat] NXT - 28/06/11
» These songs of freedom ►► 22/03/12 à 22.13
» Rasputin
» [UploadHero] Rédemption [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel, No one is innocent ::  :: Archives RP-