AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez
 

 Comme la peste, elle revient toujours quand on s'y attend le moins... ❊ Simon Williams

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Katherine A. Pryde


Date d'inscription : 23/01/2017
Messages : 91
Multicomptes : Anna Decker
Dollars : 289
Avatar : Daisy Ridley
Comme la peste, elle revient toujours quand on s'y attend le moins... ❊ Simon Williams Giphy
Age : 24 ans
Surnom : Kitty / Professeur K
Nom de code : Shadowcat
Localisation : L'Institut Xavier
Pouvoir : Intangibilité
Métier : Professeur à l'Institut Xavier
Race : Mutante
Comme la peste, elle revient toujours quand on s'y attend le moins... ❊ Simon Williams 5340374-kittypryde-starlord_selfie

Comme la peste, elle revient toujours quand on s'y attend le moins... ❊ Simon Williams Tumblr_inline_obv5jwQh9r1scq4k2_250

Comme la peste, elle revient toujours quand on s'y attend le moins... ❊ Simon Williams Empty
MessageSujet: Comme la peste, elle revient toujours quand on s'y attend le moins... ❊ Simon Williams   Comme la peste, elle revient toujours quand on s'y attend le moins... ❊ Simon Williams EmptyJeu 23 Mar - 21:01


Simon Williams ❧ Katherine A. Pryde
Katherine était assise sur son lit, admirant d’un air rêveur les anciennes griffes de Wolverine qu’elle utilisait aujourd’hui sur sa tenue de combat. Le mutant avait été un véritable mentor pour la jeune femme, un héro même. Il ne lui avait pas vraiment apprit à gérer ses pouvoirs mais il l’avait rendue plus forte, physiquement comme moralement. Sans lui, elle ne serait pas ici aujourd’hui, sûrement morte même. Et il l’avait beaucoup encouragé dans les moments difficiles. Il n’était pourtant pas un exemple de gentillesse ou de compassion mais ce genre de chose ne s’explique pas.

Finalement, c’est grâce à des gens comme lui que la mutante était professeur aujourd’hui. Aider les autres, les encourager, ne pas les laisser seuls dans l’adversité, surtout maintenant. Ce rôle lui tenait beaucoup à cœur au sein de l’institut même si, au fond, elle voulait faire plus. Pas nécessairement en se battant mais en aidant d’autres mutants, en les encourageant à accepter leurs choix et en protégeant leur liberté. Cette histoire de RA ne lui plaisait pas, elle savait que c’était dangereux, oppressant. Elle avait vu trop de choses.

Avec un soupir, elle quitta délicatement son lit pour ne pas réveiller Lockheed puis rangea les griffes avec son uniforme. C’était sa journée de repos mais Kitty ne comptait pas la passer les bras croisés. Ses copies étaient corrigées et elle ne se sentait pas d’humeur à s’entraîner seule aujourd’hui… Il lui fallait autre chose, une activité plus constructive, utile. C’est alors qu’elle se souvint d’une rencontre récente : un jeune homme sur les docks, un autre mutant. Ils ne s’étaient que brièvement croisé mais il ne lui en avait pas fallut davantage pour comprendre.

L’homme avait un pouvoir, un grand pouvoir. Malheureusement, il ne le contrôlait pas encore, en avait peur. Un sentiment qu’elle connaissait même si ce n’était pas à la même échelle. Le pouvoir de la jeune femme n’était en effet pas dangereux alors que celui de l’étranger semblait l’être… Elle n’en avait eu qu’un très petit aperçu mais c’était bien assez. Assez pour vouloir l’aider, chose qu’il n’avait pas souhaité puisqu’il s’était enfui immédiatement, laissant Kitty frustrée et sceptique.

Une personne à sauver, un mutant dans la nature, isolé et visiblement peu confiant. Il fallait qu’elle tente de l’aider, même s’il refusait de passer par la case institut. Voilà, ça c’était un but intéressant, une bonne idée. Requinquée, la jeune femme enfila des vêtements plus présentables puis elle se dirigea vers les docks. Comment retrouver l’homme ? En vu de ses habits, il travaillait là bas. Puis il ne serait jamais arrivé aussi rapidement si ça n’avait pas été le cas. De toute façon, il fallait bien qu’elle commence quelque part et le lieu de leur rencontre restait le plus logique.

Il faisait beau ce jour là, et ARES n’était pas dans les parages cette fois. Visiblement, elle n’avait donc qu’un seul mutant à sauver et c’était de lui-même. Pleine de bonne volonté et d’entrain, la mutante se faufila dans les docks comme une anguille, consciente qu’une présence extérieure n’était jamais vraiment la bienvenue. Usant de son pouvoir avec grâce et facilité, elle passait d’un lieu à l’autre, se cachait dans des conteneurs ou des véhicules. Par chance, le visage du jeune homme était encore très clair dans son esprit. Il faut dire qu’il était loin d’être le plus laid des environs…

Bien deux heures après son arrivée, elle aperçu enfin sa cible. Il n’était pas seul et resta d’ailleurs entouré un moment. Comment gérait-il ces moments là ? À quel point maîtrisait-il son pouvoir ? La jeune femme profita de la situation pour l’observer un peu, commençant déjà une analyse très professionnelle de la situation. Physiquement, le mutant était fort. Ce pouvait être utile pour son apprentissage même s’il fallait essentiellement travaillé son esprit. Si Xavier la voyait là, il serait sûrement peu fier… Ce n’était pas tout à fait sa méthode… Mais c’est l’intention qui compte non ?

Finalement, le mutant se retrouva enfin isolé, offrant à Kitty une belle occasion de se montrer. Lui faire peur ? C’était peut-être une bonne idée pour le pousser à user de son pouvoir… Grâce au sien, elle était pratiquement intouchable. Mais comment faire peur à une montagne de muscle pareille ? Un bruit fort ? Se faire passer pour ARES ? Quoi qu’il était peut-être recensé ? Il avait aidé à un mutant à fuir mais il pouvait être une sorte d’infiltré ? Non, il fallait trouver mieux, plus digne de l’institut… Pas facile quand on est peu délicate, héritage qu’elle devait d’ailleurs à Wolverine. Il allait falloir improviser !

    « Vous n’avez pas à craindre ce qui se cache en vous. »

Dit-elle finalement. Elle était derrière lui, bien visible et prête à devenir intangible au cas où. Pas très fin mais toujours plus distingué que son plan initial. Comment allait-il réagir ? Impossible à savoir mais il ne semblait pas particulièrement rustre en vue de ses observation. Espérons qu’il ne soit pas prompt à passer à l’attaque… Quoi que Kitty n’était jamais contre un bon combat ! Mais c’était peu probable s’il avait vraiment peur de son pouvoir… Advienne que pourra !

©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Comme la peste, elle revient toujours quand on s'y attend le moins... ❊ Simon Williams
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (mission) Une fête à s'empoisonner la vie. [Terminé]
» Toujours étre la ou on l'attend le moins. (Libreville)
» «Quand une personne entre dans votre cœur, elle y reste pour toujours.» [Demon Murray]
» ALEX ◄ La vie c'est comme un Kinder, quand tu l'ouvres tu as toujours des surprises.
» Mon verre s'est brisé comme un éclat de rire.[Alfred]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel, No one is innocent ::  :: Archives RP-