AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 Dwayne Walker - L'oiseau de malheur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Dwayne Walker
Héros Indépendant

Date d'inscription : 02/07/2017
Messages : 15
Multicomptes : Non
Dollars : 28
Avatar : Jack White

Age : 33 ans
Surnom : Le Ténébreux
Nom de code : Crow
Localisation : New York
Pouvoir : Corbeau - Hypersens de l'ouïe et la vue
Métier : Musicien et Propriétaire d'une boutique de musique
Race : Mutant


MessageSujet: Dwayne Walker - L'oiseau de malheur   Dim 2 Juil - 20:11


Dwayne Walker
ft. Jack White
© crédit
↘ carte d'identité
Je m'appelle Dwayne Walker mais on me surnomme le ténébreux. Même si mon petit nom pour la foule c'est Crow. Je suis un(e) Mutant et je suis Américain, j'ai 33 ans et je suis Musicien et Propriétaire d'une boutique de musique. Je suis Hétérosexuel et actuellement célibataire. Je suis ce qu'on pourrait appeler un(e) Mutant et je bosse avec les héros indépendants.

↘ caractère

TÉNÉBREUX:
Ce surnom ne lui est pas attribué pour rien. Étant la plupart de son temps enfermé dans son atelier, Dwayne détient une certaine aura de mystère. Il peut paraître dur et voir même effrayant. Il a toujours été conscient de l'effet terrorisant qu'il provoque envers le gens. Difficile de faire autrement dû à son physique blafard et son allure millésimé. On pourrait croire qu'il s'en moque, mais c'est tout à fait le contraire. C'est la principale raison de son esprit taciturne et fuyant. Il cache en fait sa sensibilité, sa timidité et son manque de confiance perpétuelle derrière une cuirasse sombre. Non, il est de ceux qui associent sa mutation à malédiction. Rares sont ceux qui parviennent à aller au-delà de la conversation de courtoisie.

VIRTUOSE:
Derrière cette ombre, se cache un véritable Orphé des temps modernes. Respectueux avec chaque instruments qu'il croise, il les maîtrise parfaitement nous offrant le plus beau des spectacles musicaux. Ce sont ses véritables amis leur parlant comme des êtres vivants. Ses clients réguliers n'ont aucun problème à lui confier instruments. Il fait des merveilles leur rendant leur aspect d'antan. En retour, ceux-ci lui permet de s'exprimer autrement qu'avec le langage humain. Ils l'apaisent, le libère le temps d'une composition. Bien sûr, Dwayne vénère les légendes de la musique Blues et Rock considérant ceux de la relève aucunement de calibre prônant d'avantage l'appât du gain à la recherche profonde de partager des sentiments. Alors, on se demande pourquoi ne fait-il pas carrière avec de tel capacités musicales et vocales. Tout est une question de confiance.

IRASCIBLE:
Il est plutôt contradictoire et deux influences opposées s'affrontent en lui. Nous sommes en présence d'un garçon cérébral et réfléchi, mais ayant plusieurs facteurs d'instabilité. Cela se traduit par un caractère cyclothymique, changeant, avec un itinéraire contrasté, sur une toile de fond d'inadaptation et de nervosité intérieure. Une part de lui espère tellement d'être intégrer, apprécier et même aimer. Malheureusement, ses courtes tentatives l'ont conduit à l'échec devant encore plus replier sur lui-même transformant peu à peu son esprit optimiste envers la race humaine à celui d'un misanthrope. Voilà pourquoi il préfère s'isoler: rester calme et ainsi éviter de provoquer encore plus de malveillance envers lui.

BUTÉ:
Difficile de lui faire entendre raison, constamment. Il reste encré dans ses convictions, ses idées, ses goûts et ses valeurs. Il a ce côté traditionaliste. Voir la technologique qui prend plus de place le rend très tendu. Aucun CD ou Ipod dans sa boutique. Que du vinyles et des tourne-disques. Il valorise le travail à la main et bien fait. Cela va pour le respect également. Le respect envers les gens âgés, mais surtout envers les femmes. Le but n'est pas d'avoir le dernier mot. Aucunement. Il se moque de quoi vous en pensez.

ROMANTIQUE:  
Oui, Dwayne a une vieille âme envers la séduction. Malheureusement, il l'a mis rarement en pratique. La nouvelle génération le rend complètement malade en agissant avec aucune courtoisie, de délicatesse et de romantisme les uns envers les autres. Il lui arrive souvent de les observer cherchant à comprendre cette nouvelle manière de courtiser. Ces gars arrivent souvent à capter leur attention avec des stupidités matériel et des mots futiles . Il ne comprend pas comment les femmes arrivent à les trouver intéressant, alors que ceux-ci ne veulent que, la plupart du temps, leur corps pour une nuit. C'est à ce demander si ce n'est pas lui le problème. Sa nature chevaleresque est peut-être révolue. Bien sûr, son aspect physique est un véritable boulet redoublant sa haine envers lui-même. Pourtant, il a du mal à se faire à l'idée de rester seul toute sa vie.

EMPATIQUE:
Il a peut-être une attitude ermite, mais cela ne l'empêche pas d'avoir un coeur. C'est peut-être pour cela qu'il le cache, car il est probablement très sensible. Il a été, à plusieurs reprises, mal traité par la manipulation, les moqueries, le refus et le rejet. Alors, la moindre écorchure est douloureuse et le rend plus vulnérable. Il parle que peu, alors il écoute. Son âme de musicien parvient à capter chaque respiration, chaque bride et variation de voix parvenant à saisir la moindre parcelle d'émotion des gens. On peut rarement lui mentir sur notre état d'âme. Il le sait. Il le sent.
Si vous parvenez à devenir un de ses rares proches, votre joie sera contagieuse, mais sentir votre douleur, votre peine est un véritable calvaire pour lui. Avec son esprit chevaleresque, il se fera un devoir de trouver une solution, ne serait-ce qu'un mot d'encouragement ou carrément d'intervenir à votre place.

Cela peut devenir agressant à la longue, mais avec ses difficultés d'insertion, chaque relation lui sont précieuses. Votre bonheur prône sur le sien.

VAILLANT:
Dwayne est un être passionné. Il a beaucoup d'ardeur dans ce qu'il entreprend ayant du mal à l'arrêter: tant au travail qu'avec ses proches. Il reste souvent jusqu'au petites heures du matin dans son atelier refusant de laisser un travail inachevé sur sa table. On ne cesse de lui répéter que cette attitude va le rendre malade, mais il n'a que cette boutique: la musique comme bouée de sauvetage.

Si vous avez des ennuis et qu'il le découvre, il ne lâchera pas le morceau. Régler votre problème ou il le fera. Tout cela pour un unique but: votre bonheur. Le sien est secondaire.

JALOUX:
Son physique, son manque de confiance et sa timidité ont raison de lui. Il ose rarement s'introduire dans le monde social enviant ceux qui arrivent à le faire. Malheureusement, cette audace arrive parfois au travers du chemin déjà petit de Dwayne prenant tout sans se poser de question. Le nombre de fois qu'il a aperçu une demoiselle qu'il convoitait dans les bras d'un autre, voir un proche quitter une conversation avec lui sans hésiter pour partir avec quelqu'un d'autre. Quelqu'un qui semble d'avantage avoir du plaisir. C'est peut-etre que de la persuasion, mais, pour Dwayne, ce grand effort lui est vain préférant retourner dans l'ombre que de continuer à regarder le monde.

↘ pouvoirs


CORBEAU:
Oiseau de mauvaise augure, symbole spirituel lugubre , le messager du monde des morts, Dwayne à la capacité à se transformer en Grand Corbeau. Il possède plumage noir ébène possédant des reflets iridescents bleutés et violets. Il a également un bec fort et noir légèrement courbé, des griffes acérés, cou massif et des iris bleu gris. Le Grand Corbeau est le plus grand de sa race mesurant plus de 70 centimètres. Cette taille peut varier, d'ailleurs, mais Dwayne n'a jamais osé l'augmenter à une taille humaine, pour l'instant.

Sous forme du volatile, Dwayne se comporte comme tel utilisant tous ces attributs à son avantages: sa capacités à voler, ses griffes, son crie imitant des sons de son environnement, y compris la voix humaine. Son incroyable intelligence et son esprit malin déjà imprégné dans l'être de Dwayne renforce son côté maléfique.

HYPERSENS OUÏE ET VUE:

Formés pour protéger et surveiller son territoire, les sens du corbeau sont très aiguisés. Comme les murs, ils entendent tout et voient tout, surtout la nuit. De la position de Dwayne, son champ d’observation et de captation sonore peut s’étendre jusqu’à 5 kilomètres. Il détecte les sons qui le prévient d’un danger. Il les capte d’un coup, tel un coup de fouet. Il est plus fort que les autres sons avoisinants comme des demandes à l’aide ou des pas ennemis marchant en sa direction. De plus,selon son désir, il parvient à isoler les ondes voulus lui permettant de les positionner dans l’espace et décortiquer leur langage comme une conversation ou des coups de feu provenant d’une banque à quatre coins de rues.Le jour comme la nuit, sa vision est très précise, mais elle l’est davantage dans des positions en hauteur. Tout dépend des obstacles visuels et l’obstruction des ondes. Dwayne aura plus de facilité à trouver et entendre une mouche voler dans une plaine qu’en plein centre-ville de New York. Il ne parvient plus difficilement à cibler le son, l’objectif si plusieurs éléments entre dans son champs. Cela lui prendra plus de temps de repérer une personne qu’avec sa vue dans une foule hostile durant une partie de foot, par exemple. Il devra donc relié tous ses sens et ce concentrer uniquement sur les composantes de la personne recherchée. Il y a également certains dons de d’autres confrères capables de manœuvrer les ondes qui pourraient lui poser problème le menant dans une mauvaise direction ou tout simplement l’empêcher de le positionner dans son environnement.

Ces deux hypersens sont actifs sans nécessairement avoir les attraits du corbeau. Ce sont deux éléments à part. D'ailleurs, il parvient à comprendre le langage des autres membres de sa race volatile. Il les comprend pouvant lui prévenir d'un danger. Cela peut avoir un désavantage ayant du mal a circuler sans sentir la présence d'un confrère ou consoeur à plumes dans les environs.

Tous ces capacités l’entraînent à surveiller ces aller et venues. C’est pour cette raison qu’il a un côté ermite. Dwayne a du mal à rester dans des endroits peuplés ou qui bruyant. Malgré sa concentration et son calme, cela peut lui causé un mal de crâne intense et entendre trop d’informations qui l’empêchent d’avoir la confiance des plusieurs individus.

Ses capacités d’ouïe et de la vue du jeune Dwayne sont manifestées très tôt. Au départ, ses parents croyaient que c’était un don ou l’héritage de son père musicien. Il avait déjà cette capacité à décortiquer les notes et repérer les erreurs. Il arrivait à voir les cordes mal serrées et reconnaître une marque de guitare à de longues distances. Ses sens sont bien maîtrisés aujourd’hui jouant de magnifiques compositions ou sentir d’un danger imminent.  

La douleur de la transformation est moins accablante puisqu'elle se fait en moins de quelques secondes quand celle-ci est volontaire. Il sait comment la déclencher, mais il arrive encore qu’elle se manifeste ou qu’elle disparaisse lors d’un changement drastique d’émotion telles la colère, la peine ou toutes douleurs physiques.

Dans ces cas, il lui est difficile de combattre contre sa transformation. Refusant de se plier à la bête maléfique en lui, la douleur peut lui être pénible, même hostile.
derrière l'écran
Doudou | Marie
Moi c'est Doudou , j'ai une vieille âme et j'habite du coté de Québec. Mon personnage est un inventé et je serai là 5/7. J'ai découvert le forum par une recherche web. Et je le trouve revigorant. Pour finir j'autorise le staff à impliquer aléatoirement mon personnage dans les futures intrigues et évent du forum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Dwayne Walker
Héros Indépendant

Date d'inscription : 02/07/2017
Messages : 15
Multicomptes : Non
Dollars : 28
Avatar : Jack White

Age : 33 ans
Surnom : Le Ténébreux
Nom de code : Crow
Localisation : New York
Pouvoir : Corbeau - Hypersens de l'ouïe et la vue
Métier : Musicien et Propriétaire d'une boutique de musique
Race : Mutant


MessageSujet: Re: Dwayne Walker - L'oiseau de malheur   Dim 2 Juil - 20:16

H I S T O I R E


Michael…

Le meilleur ami de mon père. Le seul qui voulait bien de moi alors que je plongeais littéralement dans le gouffre. Je n’avais plus rien pour m’accrocher. Presque plus rien. J’avais toujours les arts. La littérature et la musique. La première fois que j’ai vu cet homme, il était accompagné d’une guitare. Je l’ai tout de suite respecté partageant ce lien pour les cordes. Ma colère se dissipait me laissant poursuivre mes rêves et mes ambitions.

Une vie des plus rêvés. Un tuteur musicien, une boutique de musique, des guitares en plus finir et des instruments que je découvrais au fil des jours. Cet homme avait la richesse et la patience de me les faire connaître. J’étais entêté à les maîtriser augmentant mes capacités musicales. J’étais émerveillé et lui fasciné par ma rapidité d’apprentissage. Je n’étais pas ce qu’on pouvait appelé un génie, mais j’ai pris le temps de saisir tous les points forts et faibles de chacun des instruments que je maîtrise. Un respect devait se faire avec eux afin qu’ils puissent nous laisser jouer les morceaux les plus doux aux plus dures. J’avais la confiance de Michael qui me montrait, peu à peu, sa boutique et les rudiments de la réparation d’instrument. J’en connaissais déjà avec mon père, mais ces enseignements étaient plus frais dans ma mémoire.

Je n’ai pas oublié mon père. Non, au contraire. Il hantait mes tourments. Je lui écrivais souvent des lettres pour le rassurer. Je m’amusais même a lui envoyer des compositions afin qu’il imagine la sonorité de chacun d’eux. Je savais qu’il était fier de moi. Je le sentais dans ses réponses et cessait de me parler de maman. Malheureusement, c’était difficile pour moi de le sentir aussi loin de moi, alors que j’avais tellement besoin de lui.

Michael était un homme formidable, mais cela ne m’empêchait pas d’avoir des problèmes. Des problèmes sociaux…

L’école….Un calvaire.

Mon père désirait que j’aille à cet institut afin d’apprendre à me maîtriser et me défendre par l’intelligence. Je comprenais son désir, mais j’avais du mal avec les répercussions que cela me donnait. Non, je n’avais pas de difficulté à être calme et attentif aux cours. C’était en sortant des classes que cela devenait plus difficile. Les regards, les murmures, les gens qui me pointaient lorsque je leur faisais dos. Je savais fort bien ce qui se passait. Je n’avais même pas fait un pas dans cette école et déjà j’avais une réputation. Une mauvaise réputation.

Comment un gamin pouvait se sentir ? J’étais mort d’avance, dans ces murs. J’avais le rôle du ténébreux, du bizarroïde ou du tueur en série. De toute façon, je n’avais pas cette envie de connaître qui que ce soit. C’était peut-être un peu prétentieux, mais j’avais une longueur d’avance sur eux en maturité. Je m’empressais de terminer les cours pour vers la boutique. Je sortais rarement de là. Je ne voulais pas participer à aucune activité. Aucun jeu. J’étais toujours l’intrus au fond de la classe ou l’idiot au bout de la table. Si cela m’était impossible d’avoir la paix, je me créais une bulle en jouant une composition ou je passais mon temps à la bibliothèque à la découverte de nouveaux auteurs.

Comment les gens peuvent ignorer tous ces êtres qui ont écrit sur le monde ? Des histoires magnifiques ce cachent derrières ces couvertures et qui n’attendent qu’être lu. La bibliothécaire me reconnaissait et était toujours étonné de me voir sortir des œuvres littéraires. Jamais de bandes dessinés. Mes notes s’en ressentaient, mais ce n’était pas ma priorité. Je voulais comprendre le monde. Connaître les différentes pensées des écrivains d’ici, d’ailleurs au travers des époques. Des inspirations pour mes futures compositions…

« Excuses-moi, tu pourrais m’aider ? »

Je ne bougeais plus. On m’avait parlé, après 3 ans de silence ? Était-ce vraiment le cas ? Je ne pouvais pas croire qu’une personne assez folle m’adressait la parole. Je gardais mon regard sur mon livre de Shakespeare et je tournais la page.

« Youhouuu ! C’est à toi que je parle. Tu pourrais me donner le livre en haut ? Tu es assez grand pour me le donner. »

Je baissais les yeux, aussitôt. C’était une fille. Une fille qui me regardait dans les yeux et qui me souriait. Elle devait être sans doute nouvelle. Elle ne connaissait pas les ragots sur moi.

« Alors, tu me le donnes, s’il-te-plaît ? »

J’avais la gorge tellement sèche. Je n’avais pas parlé depuis 3 ans et elle me prenait par surprise. Je ne savais pas quoi faire. J’étais complètement déstabilisé par son audace, sa gentillesse et…sa beauté.

Oui, c’était une belle fille. Une belle femme. J’en avais croisé plusieurs, mais aucune qui a eu le cran de venir à ma rencontre.

Je pris le livre et je lui tendais faisant attention de ne pas la toucher. Elle était surprise de mon attitude distant. Dès qu’elle le prit, je m’effaçais en prenant le chemin inverse.

« Hey ! Attend ! Pourquoi tu cours comme cela ? Je te fais peur ? »

J’étais piégé. Elle était devant moi. Elle me bloquait comme un mur. J’essayais de la contourner. Elle me bloquait de nouveau.

« Tu ne veux pas me connaître. »

« Pourquoi ? »

« Parce que…c’est une erreur de m’adresser la parole. »

« Tu te fous de moi ? »

« NON ! JE SUIS SÉRIEUX ! »

Je l’avais effrayée. J’étais devenu colérique d’un coup faisant briller mes yeux devenues gris vifs sans m'en apercevoir. Je n’avais pas le don de la discussion. Je n’avais pas de don pour une relation, tout simplement.

« Tu comprends, maintenant. Laisses-moi… »

Elle m’avait saisie. Elle m’avait marqué. Je songeais à elle, durant des nuits. La seule dans tout l’école qui m’avait parlé et j’avais fait en sorte que ce soit la dernière. Je l’avais aperçu quelques fois, au loin. Une fois, elle semblait vouloir me voir, mais une main forte la retenue. Et voilà. Elle venait d’être au courant de ce vécu que les autres m’adressent. C’était fini…

Enfin, je l’avais cru…

Durant première journée d’été, j’avais osé m’afficher avec ma guitare dans la cour. Je m’étais installé avec mes compositions et je jouais. Je devenais musicien à leurs yeux. Je devenais quelqu’un et elle m’avait vu.

Alors que je terminais mon dernier accord :

« Wow ! C’est très jolie ! Tu es doué !»

Elle était là, assise à côté de moi. Bien des regards se sont braqués sur nous. Comment cette fille pouvait être si près du Clébard ? Clébard, c’était mon surnom. Un animal vorace mangeur de chair...
Je sursautais presque sur place. Je me demandais ce que je devais faire. Fuir, comme je l’ai toujours fait ou…tenté ma chance et entretenir une conversation ?

Ma bouche tournait dans tous les sens ne sachant pas quoi dire.

« Euh…Je…Euh…Bien…Merci ! »

Je me levais aussitôt prenant mes affaires.

« Qu’est-ce que tu fais ? Tu fuis encore ? Tu comptes faire cela à chaque fois qu’une fille te parles ? »

J’étais sous le choc. Me parler sur ce ton par une inconnue. Un clébard lui aurait sauté au visage, mais…je n’étais pas cet homme. Pas aujourd’hui. Je décidais de m’asseoir.

C’était un bon début. Un très bon début…

Je venais d’entreprendre ma première conversation consentante avec une fille. J’avais du mal dans les premiers temps. C’était elle qui menait le bal parlant de tout et de rien. Je ne faisais que l’écouter. Je la regardais attentivement découvrant chacun de ses traits sur son visage. C’était fascinant de voir une femme de près. Comme toujours, j’enregistrais. J’apprenais à la connaître. Je ne voulais pas perdre un moment de cette conversation.

« Assez parler de moi, Dwayne. J’aimerais savoir un truc. Est-ce que c’est vrai que tu as déjà tué un gars d’une main en lui défonçant le crâne sur un mur ? »

Je ne savais pas pourquoi, j’ignorais comment, mais j’ai éclaté de rire. C’était toute une sensation étrange. Mon ventre qui se contractait. Ma voix qui était totalement différente. Ma gorge qui se tordait. J’ignorais un tel effet. Cela faisait longtemps…

« Tu sais rire ? Bon sang ! C’est la première fois que je vois tes dents, Dwayne ! »

Ce n’était pas la dernière fois, non plus. Notre conversation s’est étalée pendant les dernières semaines de cours avant les vacances. Notre relation s’améliorait de plus en plus Elle m’aidait avec mes cours et moi je lui donnais des cours de littérature et de guitare. On passait nos journées ensemble à la bibliothèque, dans la cour, même qu’elle venait à la boutique.J’avais enfin quelqu’un. J’avais une amie.

Bien sûr, cela ne plaisait pas à tous. Ces amis se sont vite aperçus de notre réciprocité. Je les voyais la confronter dans son choix de me fréquenter. Je craignais qu’elle cède. Il m’est arrivé plusieurs de la voir partir dans le sens contraire avec ses amis, mais dès que je songeais au pire, je sentais son bras autour du mien. Je ne cessais pas de la regarder :

« Dwayne, le cour est de l’autre côté. »

« Ohhh, je…Désolé. »

Je souriais. Je souriais dans les corridors devant tous ces élèves ahuries de mon état. Je pensais constamment à elle : dans ma tête, dans mes chansons, dans ma poésie et mes dessins. Je la voyais partout. Je crois que c’est ce qui se passe quand on est amoureux. Tant de livres m’ont appris les symptômes et je les ressentais de plus en plus. Je ne pouvais plus garder cela pour moi.

Je la reconduisais à sa classe, lorsque je m’arrêtais, un moment.

« Dwayne, ça ne va pas ? »

« Euh…Oui,…enfin…Je…Tu sais…Bientôt…C’est la fin de l’année..et…tu sais…On s’entend bien et…le bal..Alors… »

« Oui, je veux bien aller au bal avec toi, Dwayne. »

J’étais instable. Je ne tenais plus en place. J’aurais pu m’évanouir. Sur le coup, sans avertissement. Mes jambes ont fléchis. Elle ne cessait pas de rire en me voyant faire le pitre sans le vouloir.

Le temps que je me suis préparé à cette soirée ? Je l’ignore. J’avais vérifié des dizaines de fois mon habit, le parfum, ma coiffure et mon sourire. Je lui avais acheté une belle broche. J’étais impatient de la voir dans sa robe.

[/color]Une beauté sortie d’une toile. Un oiseau aurait pu faire un nid dans ma bouche tellement j’étais subjugué. Je souriais comme un enfant. Elle souriait comme une déesse. Ma nervosité m’empêchait de bien faire mon rôle de cavalier.

J’étais encore devant la porte d’entrer du Bal tenant ma broche avec une telle force qu’elle pouvait se faner d’un moment à l’autre.

Alors que je m’approchais d’elle, une silhouette me coupait la route. C’était lui. Cet ami tant méfiant à mon égard. Il était en habit. Un habit plus propre que le mien avec un bouquet plus volumineux que le mien. Il se dirigeait tout droit vers elle.

Par contre, la réaction de ma cavalière n’était pas des plus joyeuse.

« Qu’est-ce que tu fais ici ?! »

« Salut, ma chérie ! »

J’étais écœuré. Je ne voulais pas regarder cela. C’était drôle ce que les symptômes de l’amour peuvent faire quand on observe celle que l’on aime embrasser un autre. Je regardais mon bouquet qui devenait de plus en plus inutile. Tout comme moi…

Elle n’avait pas apprécié. Sa main le gifla d’un coup :

« Qu’est-ce qui te prend ? C’est fini et tu le sais ! »

Durant tout ce temps, elle était avec lui… ? Je n’avais jamais ressenti cela auparavant, mais les auteurs n’ont décrient qu’une infime partie de la douleur qu’on peut ressentir. J’étais fou de rage et tellement triste à la fois. Elle s’était foutue de moi, comme tous les autres. Pourtant, mon cœur continuait de croire. J’observais la scène. Ce gars commençait à jouer sur ma tension. Il l’a brassait sans gêne.

« Non ! Tu ne vas pas me laisser et aller au bal avec le Clébard ! »

« Lâches-moi ! J’ai le droit de faire ce que je veux ! »

« Non ! Pas sans moi ! »

« Arrêtes ! Tu me fais mal ! »

C’était la même chose. Les mêmes sentiments. La même scène. Je voyais ma mère au travers de cette fille. Je voyais le criminel au travers de ce naze. Je pompais. Je pompais littéralement. Mes narines grossissaient par ma respiration accélérée. Ma poitrine augmentait. Mes poings se formaient. Je n’avais pas pu répliqué étant enfant, mais cette fois-ci, je pouvais empêcher un homme faire du mal à une femme.

Cela n’avait pris que quelques secondes et j’avais cet homme entre mes pattes. Et je l'ai griffé ! Je l'ai griffé de toutes mes forces. Toute ma rage. Toute ma colère s’est vidée sur le corps de ce type. Je croassais ! Je le piquais avec mon bec ! Une foule se formait autour de nous, mais je continuais de la venger. De me venger !

Jusqu’à ce je m'écroule au sol, épuisé et un immense mal de crâne. J’étais ailleurs durant ces quelques minutes et je revenais à moi. J’étais à genoux, essoufflé. Je m’essuyais la bouche et je remarquais mes mains recouvertes de sang. Mon veston propre était ensanglanté. Et là, devant j’avais un corps inerte entouré d’une équipe médicale. Je remarquais ensuite tous ces visages qui me fixaient avec une telle frayeur. J’avais massacré un garçon à main nue par une forte colère.

À mains nues...Non, j'avais des griffes. J'avais un bec...

Elle était là, en larme, enlacé dans les bras d’une amie. Je me levais aussitôt et je voulais m’approcher d’elle…

« Il voulait te… »

« Ne t’approches pas de moi !!! Tu es fou ! Regardes ce que tu as fais !!! Tu l’as défiguré !!! Tu l’as défiguré !!! Tu n’es qu’un monstre, Dwayne ! Je ne veux plus jamais te voir !!! Jamais ! »

Je ne pouvais plus faire un pas. Mes mains étaient nouées dans mon dos. C’était des autorités. Ils ont osés appelés les autorités, alors que je venais de lui sauver la vie. Je la regardais avec tant de tristesse. Je pleurais..Je m’époumonais en hurlant son nom. Je me débattais. Elle ne s’est jamais retournée. Jamais…

Et j'ai été en prison, puisque le gamin est devenue paralysé suite à ses blessures. Je n'ai pas eu le moyen de me défendre, de m'expliquer pour alléger ma peine. Non, on laisse ce genre de privilège pour l'espèce humaine. Les autres, les monstres, vont directement au trou. Comme des corbeaux, nous sommes l'espèce nuisibles ne prenant pas de gants blancs pour nous le rappeler.

Les batteries de test que j'ai subis entre ses murs, les traitements, les convocations, questions...

Tout cela dans le but de créer une liste. La Registration Act . Ils ont eu le culot de nous classer. Ne nous codifier comme si on était des objets sans âmes. J'ai passé les plus pires moments de ma courte existence dans cette boite de métal à me demander si j'allais pas y rester. On ne savait pas ce qui pouvait nous faire. À leur yeux, j'étais un criminel, un monstre, un mutant, un être qui tâchait la race humaine.

On retournait littéralement en arrière avec cette mentalité. Je croyais que la race humaine évoluait et non le contraire.

J'ai payé ma dette à la société et j'ai repris la boutique à Michael tentant de me consacrer à nouveau à la musique pour oublier. Oublier ce que je pouvais, mais cela me rendait fou de rage de savoir qu'il possède mon nom dans ce registre et savoir qu'il pouvait me retracer et me narguer encore et encore...

Heureusement, cela n'a pas prit de temps avant que cette liste s'évapore. Je ne dis pas que cela a été la meilleure façon de régler la situation, mais enfin je peux me dire que je serais tranquille. Je n'ai plus à craindre quoi que ce soit à chaque coin de rue. Je sais qu'il en existe encore, des téméraires qui souhaitent notre extinction, mais je n'ai pas l'intention de me laisser faire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Dwayne Walker
Héros Indépendant

Date d'inscription : 02/07/2017
Messages : 15
Multicomptes : Non
Dollars : 28
Avatar : Jack White

Age : 33 ans
Surnom : Le Ténébreux
Nom de code : Crow
Localisation : New York
Pouvoir : Corbeau - Hypersens de l'ouïe et la vue
Métier : Musicien et Propriétaire d'une boutique de musique
Race : Mutant


MessageSujet: Re: Dwayne Walker - L'oiseau de malheur   Dim 2 Juil - 20:16

LES PETITS PAPIERS


Avatar :
│Jack White Dwayne Walker

Code:
<tkn>│Célébrité</tkn> Jack White

Affiliation :
Héros indépendant

Code:
<pvr>│Dwayne Walker</pvr>


Nom de code :
│Crow Dwayne Walker

Code:
<tkn>│Crow</tkn> Dwayne Walker

Pouvoir(s) :
│Corbeau Dwayne Walker
│Hypersens Ouïe et Vue Dwayne Walker

Code:
<pvr>│Corbeau</pvr> Dwayne Walker

Code:
<pvr>│Hypersens Ouïe et Vue</pvr> Dwayne Walker
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Marian Ryder
Confrérie - STAFF

Date d'inscription : 02/06/2017
Messages : 183
Multicomptes : bae eun byul
Dollars : 321
Avatar : ellen page

Age : vingt-neuf ans
Surnom : mari
Nom de code : kinky
Localisation : sous-sols new yorkais
Pouvoir : réminiscence + mémoire eidétique
Métier : ancienne x-woman, écrivain anonyme
Race : mutante


MessageSujet: Re: Dwayne Walker - L'oiseau de malheur   Dim 2 Juil - 20:41

bienvenue petit être j'ai hâte d'en lire plus sur ce personnage prometteur ! n'hésite pas à contacter un membre du staff si tu as besoin de quoi que ce soit ♥️

_________________
i will not let him to hurt you.
There was darkness. There is light. There are men and women. There's food. There are restaurants. Disease. There's work. Traffic. The days as we know them, the world as we imagine the world.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Dwayne Walker
Héros Indépendant

Date d'inscription : 02/07/2017
Messages : 15
Multicomptes : Non
Dollars : 28
Avatar : Jack White

Age : 33 ans
Surnom : Le Ténébreux
Nom de code : Crow
Localisation : New York
Pouvoir : Corbeau - Hypersens de l'ouïe et la vue
Métier : Musicien et Propriétaire d'une boutique de musique
Race : Mutant


MessageSujet: Re: Dwayne Walker - L'oiseau de malheur   Dim 2 Juil - 20:45

Merci, ma chère, de cet accueil.

Question: serait-il possible d'avoir une boutique en tant que propriétaire?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Samuel Wilson
Secret Avenger - STAFF

Date d'inscription : 27/01/2016
Messages : 691
Multicomptes : Pas encore
Dollars : 1528
Avatar : Anthony Mackie

Age : 38 ans
Surnom : Sam
Nom de code : Falcon
Localisation : New-York
Pouvoir : Il est équipé d'un exo-squelette doté d'aile assez résistantes pour lui permettre de voler.
Métier : Ex Travailleur social et Avengers
Race : Humain / Hors Norme









MessageSujet: Re: Dwayne Walker - L'oiseau de malheur   Dim 2 Juil - 20:49

Bienvenue par ici

Pour répondre à ta question : Bien sûr qu'il est tout à fait possible de possédé une boutique

Si tu as encore la moindre question, n'hésite pas

_________________


The guilt is an old friend.
La culpabilité n'est pas rationnelle. C'est un poids qui vous écrase, qu'on le mérite ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Felicia Hardy
Indépendant - STAFF

Date d'inscription : 22/10/2015
Messages : 3833
Multicomptes : Poor & Gaby & Ptr Fl
Dollars : 20324
Avatar : Felicity Jones

Age : 29 ans
Surnom : Fély
Nom de code : La Chatte Noire - Black Cat
Localisation : New York
Pouvoir : Changement des probabilités vers le négatif - Agilité Accrue - Vitesse Accrue
Métier : Détective Privée - Aventurière - Cambrioleuse
Race : Mutant


MessageSujet: Re: Dwayne Walker - L'oiseau de malheur   Dim 2 Juil - 22:03

Bienvenue dans le coin :)
Tu sais où est ma boite MP si jamais tu as besoin de quoique ce soit

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Matthew Murdock
Héros indépendant - STAFF

Date d'inscription : 03/06/2017
Messages : 228
Multicomptes : Aucun
Dollars : 957
Avatar : Charlie Cox

Age : 30 ans
Surnom : Matt
Nom de code : Daredevil
Localisation : Hell's Kitchen
Pouvoir : Sens décuplés (odorat, ouïe, toucher, goût), sens radar, agilité, force, rapidité, endurance, acrobatie
Métier : Avocat, w/ Foggy ♥
Race : Humain


#Victime:
 


MessageSujet: Re: Dwayne Walker - L'oiseau de malheur   Dim 2 Juil - 23:04

Bienvenue par ici !

_________________
THE DEVIL OF HELL'S KITCHEN
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Hela Lokidottir
Vilain Indépendant

Date d'inscription : 20/06/2017
Messages : 56
Multicomptes : Aucun
Dollars : 192
Avatar : Adelaide Kane

Age : 2000ans environs - 26ans en apparence
Surnom : Déesse de la mort - Reine d'Helheim
Nom de code : Hel
Localisation : Helheim dans son palais de glace - Midgard dans le centre ville de New York - Dans un bar de Heavy Metal entant que serveuse
Pouvoir : Force, vitesse et agilité surhumaine - maîtrise des couteaux et de la lance - éclairs de magie - toucher de mort et de vie
Métier : Reine d'Helheim - Serveuse dans un bar de Heavy Metal
Race : Jotun


MessageSujet: Re: Dwayne Walker - L'oiseau de malheur   Lun 3 Juil - 22:19

Bienvenue sur le forum !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Khloé I. Sadovski
Héros indépendant - FONDATEUR

Date d'inscription : 04/06/2017
Messages : 234
Multicomptes : Choices.
Dollars : 508
Avatar : Yekaterina Petrovna Zamolodchikova, mais ta mère l'appelle Katyaaaaaaaaaaaaaaaaaa.
J&#39;ai quelque chose sur le visage...?
Age : On ne demande pas ça à une jeune demoiselle qui cherche à cacher ses quarante-cinq ans..
Nom de code : Miss C.U.N.T.
Localisation : New-York City, Oh Honey.
Pouvoir : Élasticité et transformation corporelle
Métier : Humoriste aussi nerveuse qu'une prostituée dans une église.
Race : Mutant.


Boom.



DAREDEVIL... MINE. From my heart with knaki sausage.



PRYAM.
MATT.
2/2 RP.

MessageSujet: Re: Dwayne Walker - L'oiseau de malheur   Lun 3 Juil - 22:46

Bienveeeeeeeeenue!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Samuel Wilson
Secret Avenger - STAFF

Date d'inscription : 27/01/2016
Messages : 691
Multicomptes : Pas encore
Dollars : 1528
Avatar : Anthony Mackie

Age : 38 ans
Surnom : Sam
Nom de code : Falcon
Localisation : New-York
Pouvoir : Il est équipé d'un exo-squelette doté d'aile assez résistantes pour lui permettre de voler.
Métier : Ex Travailleur social et Avengers
Race : Humain / Hors Norme









MessageSujet: Re: Dwayne Walker - L'oiseau de malheur   Mar 4 Juil - 23:00

A que bonjour salut

C'est moi qui m'occupe de ta fiche et comme tu peux le voir, cela ne sera pas une validation directe pour toi    NE T'INQUIETE PAS, rien de grave, j'veux juste quelques petites précisions par rapport à Dwaynou Pour mieux le cerner

Il n'y a que deux petits trucs qui me turlupinent (mot inutilisé depuis 1569 ) :

En premier : pourquoi les parents de Dwayne ont confiés le garçon à Michael ? J'ai un peu de mal à en voir la raison quand je lis ta biographie. C'est pas une petite décision    Alors c'est peut-être moi qui suit belou mais du coup, j'me pose la question xD

Et enfin ( ce fut rapide hein ?), ses pouvoirs. J'ai rien à dire dessus dans la forme. Ils sont cool tout ça (je les aime ) Tu parles dans la description de la réaction des parents face à ça mais tu n'en parles pas dans la biographie. Je suppose que c'est voulu au vu de la direction que prend ton récit   Mais comment Dwayne a-t-il réagit à ça en premier lieu ? Ça doit être quelque chose d'assez énorme dans la vie d'un enfant ou d'un ado Puis comme il s'en sert pour protéger la belle, j'me dis qu'il a du quand même bien l'assimilé

Voilà, c'est juste ces deux petits points qui m'interrogeaient un peu Si tu as la moindre questions, n'hésite surtout pas à me MP

_________________


The guilt is an old friend.
La culpabilité n'est pas rationnelle. C'est un poids qui vous écrase, qu'on le mérite ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Dwayne Walker
Héros Indépendant

Date d'inscription : 02/07/2017
Messages : 15
Multicomptes : Non
Dollars : 28
Avatar : Jack White

Age : 33 ans
Surnom : Le Ténébreux
Nom de code : Crow
Localisation : New York
Pouvoir : Corbeau - Hypersens de l'ouïe et la vue
Métier : Musicien et Propriétaire d'une boutique de musique
Race : Mutant


MessageSujet: Re: Dwayne Walker - L'oiseau de malheur   Mer 5 Juil - 5:36

Bonsoir,

Premier: À vrai dire, présenté ainsi, cela peut sembler flou. C'est que j'ai un texte rattaché à son enfance dans mes dossiers, mais c'est vraiment énorme. J'ai pensé ne dire que le minimum ne voulant pas se concentrer uniquement là-dessus.

En résumé: Il y a eu intrusion à domicile chez lui étant gamin (5 ans) et ceux-ci s'en ont pris à sa mère mortellement. Voilà la principale raison de sa haine envers ceux qui maltraite les femmes.

Malheureusement, cette intrusion est dû au mauvaise relation de son père. Donc, malgré que son père à agit en légitime défense envers ces gars, il doit quand même purgé une peine. Voilà pourquoi Dwayne est confié à un ami de son père.

Deuxième: Encore une fois, j'ai laissé cela flou. Ce sont les dons de l'ouïe et la vue qui sont apparue étant gamin. Il a eu des doutes à certains moments dans son adolescence, mais l'élément déclencheur cruciale du corbeau est cette soirée du bal. C'est pourquoi il est saisie de la répercussion de sa colère. Donc, ces parents n'en étaient aucunement au courant.

Bref, si je dois ajuster ses deux points, je n'ai aucun problème d'ajouter le texte nécessaire.

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Samuel Wilson
Secret Avenger - STAFF

Date d'inscription : 27/01/2016
Messages : 691
Multicomptes : Pas encore
Dollars : 1528
Avatar : Anthony Mackie

Age : 38 ans
Surnom : Sam
Nom de code : Falcon
Localisation : New-York
Pouvoir : Il est équipé d'un exo-squelette doté d'aile assez résistantes pour lui permettre de voler.
Métier : Ex Travailleur social et Avengers
Race : Humain / Hors Norme









MessageSujet: Re: Dwayne Walker - L'oiseau de malheur   Mer 5 Juil - 18:10

Bienvenue Dwayne
Tu es validé !
Félicitation  ! Tu es maintenant validé en tant que Mutant de classe 3 et appartenant aux indépendants.
Tu peux désormais accéder au forum dans son ensemble et donc aller poster ta fiche de Liens, ta fiche de RP, ainsi que ta fiche de Communication.

Et, encore une fois, bienvenue à toi sur mnoii et bon RP. ♥️
Le staff


Ce que nous avons pensé de ton personnage

Cette fois-ci, c'est la bonne J'ai beaucoup aimé découvrir Dwayne à travers ton récit. Ton écriture est fluide et c'est agréable à lire   Les petites précisions que tu m'as donnés m'ont convaincus et je comprends un peu mieux le point de vue que tu as pris pour l'écriture de ta fiche :han:
Dans tous les cas, je te souhaite encore la bienvenue parmi nous et j'espère que Dwayne se plaira parmi les habitants de New-York

_________________


The guilt is an old friend.
La culpabilité n'est pas rationnelle. C'est un poids qui vous écrase, qu'on le mérite ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Dwayne Walker - L'oiseau de malheur   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dwayne Walker - L'oiseau de malheur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Carnet de Dwayne E. Walker
» Oiseau de malheur
» [UC]Parce que c'est comme ça ~ Oiseau de Malheur
» Dwayne Walker - My Music in the Dark -
» Partitions de Dwayne E. Walker

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel, No one is innocent ::  :: Le fichage :: Fiches validées-