AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez
 

 What's shakin bacon ? (Michael & Søren)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Anonymous

Invité
Invité


What's shakin bacon ? (Michael & Søren) Empty
MessageSujet: What's shakin bacon ? (Michael & Søren)   What's shakin bacon ? (Michael & Søren) EmptyMar 13 Déc - 20:20


What's shakin bacon ?
Mike ξ Søren

Les sourcils froncés, la mine soucieuse, Michael laissait son regard parcourir les lignes de son journal sans même vraiment les voir. Et pourtant, il savait parfaitement ce qu’elles disaient, pour les avoir lu avec attention de nombreuses fois. Mais son esprit ne semblait pas vouloir se mettre au repos depuis que ces phénomènes paranormaux avaient commencés à frapper la ville.

Les Avengers étaient éparpillés aux quatre vents, le gouvernement faisait la chasse aux plus-qu’humains non recensés et se battait pour endiguer une épidémie mortelle. Il lui semblait que tout le monde était parfaitement occupé à jouer avec tout un tas de choses qui n’avaient pas vraiment d’importance, pas comparé à ce qu’il se jouait ici.

Quand était au juste la dernière fois que des trucs aussi étrange s’étaient produit en ville ? Le mage ne s’en souvenait même plus, mais il était certain d’une chose : chaque fois que des choses bizarres s’étaient produites, une catastrophe sans précédent avait suivie. Et si personne ne daignait s’intéresser à l’affaire, lui le ferait. Après tout, il n’avait pas renoncé à l’idée de faire le bien autour de lui. Ses convictions s’étaient même retrouvées renforcées depuis son passage éclair en enfer.

Le nécromancien poussa un soupir las alors qu’il froissait le papier entre ses mains. Il tournait en rond depuis des jours maintenant. Mais, systématiquement, il arrivait après la guerre. Quand quelque chose se produisait, il n’était jamais dans le coin. Il commençait à croire que jamais il ne pourrait observer le phénomène de ses propres yeux. Et à ce stade, c’était exactement ce qu’il cherchait : expérimenter la chose. Oh, ce n’était certainement pas à cause d’un plaisir tordu mal placé, mais surtout dans le but de pouvoir ressentir de possibles vibrations magiques. Si tout ça était l’oeuvre d’un ou plusieurs sorciers, il en aurait alors le cœur net.

Grommelant, il passa sa main libre dans sa barbe alors qu’il jetais la boulette de papier dans la première poubelle qu’il croisa. Continuant de marmonner tout bas, l’homme repris le chemin de son domicile. Il avait définitivement la sensation de manquer quelque chose, une information tellement capitale qu’elle lui permettrait à elle seule de résoudre le puzzle. Et cette sensation n’était pas vraiment pour lui plaire. Abattu et convaincu qu’il ne ferait plus aucun progrès aujourd’hui, il laissa ses pas le guider naturellement jusqu’à la porte de chez lui mais fus interrompu en chemin par un voisin. Le jeune homme avait l’aspect de quelqu’un de fort peu fréquentable, mais comme c’était parfois le cas, ces apparences camouflaient une personne tout à fait charmante. Forçant un sourire poli sur ses lèvres, il le salua donc et répondis à ses questions avant de prendre congé.

C’est les pieds traînant qu’il gravit les escaliers qui le séparaient de son appartement miteux, fourrant sa main dans sa poche pour en extraire sa clef. Avant de tomber en arrêt devant sa porte. Porte qui se trouvait entrebâillée. Quelqu’un était entré chez lui en son absence. Et il venait tout juste de discuter avec le seul voisin à avoir les clef de chez lui...

Mike pesta dans sa barbe avant de pousser délicatement la porte, combattant l’envie de se ruer à l’intérieur pour vérifier que ses grimoires et composants magiques étaient toujours bien à leurs place. C’est d’ailleurs la première chose qu’il fit une fois à l’intérieur : se glisser jusque dans la pièce ou il rangeait son matériel. Il soupira de soulagement en notant que la serrure était intouchée, toujours verrouillée.

Alors quoi ? Un cambriolage classique ? L’appartement n’avait pourtant pas l’air sans dessus dessous. L’ancien agent du SHIELD nota cependant que certains objets avaient été déplacés. De plus en plus curieux sur la nature des événements qui s’étaient produits ici, quoi qu’un peu inquiet sur la nature de ses visiteurs surprise, le mage poursuivit sa progression.

C’est une fois qu’il pénétra au salon qu’il repéra l’inconnu, assis tranquillement sur son vieux sofa défoncé comme s’il avait toutes les raisons du monde d’être là, grignotant tranquillement une pomme qu’il avait probablement prélevée du panier de fruit qui trônait dans la cuisine.

Plus curieux qu’en colère, quoi que sur ses gardes, le sorciers fit un pas dans la pièce, attirant tout de suite l’attention de l’étranger sur lui. C’est prêt à incanter que le barbu rejoins l’autre, beaucoup plus jeune que lui, une formule d’entrave au bords des lèvres.

« Hey mon pote, je crois que tu t’es gouré d’apart. »

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité


What's shakin bacon ? (Michael & Søren) Empty
MessageSujet: Re: What's shakin bacon ? (Michael & Søren)   What's shakin bacon ? (Michael & Søren) EmptyMar 13 Déc - 22:54



What's shakin bacon ?
Michael ξ Søren

Ça y est, j’ai trouvé comment il s’appelle. Dante Vega, ou Dantenounet comme c’était écrit sur la carte. Elle vient de sa mère, elle va bien, je crois… Je suis pas sûr, mais c’est écrit qu’elle ‘’s’enjaille grave’’. J’avoue ne pas avoir tout compris. Il y a beaucoup de mots inconnus. Du coup, je suis allé faire des recherches sur Internet. Cet outil est fantastique, on y trouve de tout. Là, par exemple, j’ai découvert Facebook, je crois que c’est une sorte de journal intime, mais où tout le monde peut lire. Du coup, j’ai du mal à comprendre l’utilité de la chose. Mais c’est rigolo, il y a des photos de chats et un mec qui se fait appeler ‘’Raptor Jesus’’. Pourtant, il me semblait que les raptors étaient une espèce éteinte. Du coup, Facebook serait-il en réalité, une oraison funèbre dédiée à ces créatures ? Peut-être, je demanderai à Dante un de ces quatre.

Du coup, je me suis un peu perdu sur Internet mais j’ai fini par trouver ce que voulait dire ‘’enjailler’’. La carte a tout de suite plus de sens. Après cette découverte, je suis passé à autre chose, vu que je me retrouve comme un malpropre sur cette maudite planète, autant que j’en apprenne un maximum sur eux. Surtout que mes connaissances en culture Midgaridenne laissent à désirer. C’était pour ça que j’étais venu à la base et franchement, l’expérience vécue ne me donne pas du tout envie de recommencer. Oh mais j’y pense, ce Midgardien, comment il s’appelait… ? Ah oui, Mike ! Voilà, Mike. Peut-être qu’il a Facebook ? Du coup, je cherche ‘’Mike’’ mais je tombe sur plusieurs millions de résultats. Bon… J’ai pas envie de tous les faire. Je fais défiler rapidement les noms avant de laisser tomber. C’est pas terrible Facebook, quand même.

Le téléphone de Søren vibre dans ma poche. Oh tiens, un message de ‘’Sweet heart’’. C’est pas un prénom ça, si ? Si ça se trouve, c’est comme ‘’enjailler’’, personne sait ce que ça veut dire mais ça fait bien de l’employer. En lisant le message, je comprends qu’il s’agit en réalité de Dante. Ah ok, Sweet Heart, c’est son petit surnom. C’est… Bizarre. Il veut que je sorte pour acheter le Times. J’ai pas envie, j’ai fait une liste de trucs à voir et à faire et acheter le Times n’en fait pas partie. Par contre, il y a ‘’acheter un café au Starbucks sur ma liste’’ et ça, j’ai bien envie de le faire.

Le café, c’est pas bon. Mais alors, vraiment pas. Comment les Midgardiens font pour boire ça ? Ok, je note, le café, c’est pas bon. Puisque je suis de sortie, autant en profiter, de toute façon, Dante m’a envoyé un message comme quoi il était rentré et j’ai pas envie de le croiser. J’aimerai le voir le moins souvent possible. Du coup, je reste dehors, à me balader tranquillement dans Manhattan. J’ai acheté le Times quand même. C’est cool, il y a pleins de photos et j’aime bien les photos. Surtout celle-là, j’ai l’impression de reconnaître le type. Oh attendez. Je le connais ! Ah, c’est Mike ! On le voit pas très bien, c’est un peu flou mais il est là. J’interpelle tous les passants pour savoir si quelqu’un le connaît et on finit par m’indiquer l’endroit où il habite. Je suis trop content, ça fait longtemps que j’ai pas vu ce Midgardien grognon.

Lorsque j’arrive, la porte est fermée à clé. Han, dommage. J’arpente les couloirs pour sortir et je croise un Midgardien. Il est un peu flippant, il pose beaucoup de questions et parle énormément. Il me demande qui je venais voir et je lui indique la porte. Il me dit qu’il possède les clés de l’appartement et que la personne qui y habite est très polie. J’ai du me tromper, c’est pas de Mike qu’il parle. Il agite la-dite clé sous mon nez, visiblement fier de lui et retourne dans son appartement. Merci beaucoup pour ça. Un sourire étire mes traits alors que je me plante devant la porte de l’appartement. J’ai eu le temps de voir la forme et ni une ni deux, un de mes doigts se change en clé et déverrouille la porte d’entrée.

Je referme à moitié derrière moi, mon attention toute entière étant focalisé sur l’intérieur de la pièce. Je grimace, mouais, c’est pas terrible quand même. Je fais le tour, le parquet grince sous mes pas et je me dirige vers ce qui semble être la cuisine. Oh, des pommes ! J’ai encore jamais mangé de pommes ! Sans aucune retenue, je me jette dessus et la croque à pleine dent. C’est vachement meilleur que le café quand même. Je finis de visiter l’appartement, une pièce est fermée. J’allais tenter de l’ouvrir quand mon attention fut attirée par ce que je crois être une télévision. Je me désintéresse totalement de la porte et je saute sur la canapé et je m’empare de la télécommande, comme si c’était un trophée de guerre. J’appuie sur un bouton au hasard et les images se mettent à bouger sur le petit écran. Je fronce les sourcils. Qu’est-ce que c’est que ce truc ? C’est quoi un… Loup-Garou ? Je croque dans ma pomme, dubitatif. Je n’entends pas les pas résonner dans l’appartement, trop absorbé par ce que je suis en train de regarder. C’est seulement lorsqu’un homme pénètre dans le salon que je tourne la tête vers lui et que je lui offre un grand sourire après l’avoir reconnu.

« Hey mon pote, je crois que tu t’es gouré d’apart.
- Non, je crois que je suis pile au bon endroit. C’est sympa de te revoir, Mike. Je t’ai cherché dans toute la ville, tu n’imagines même pas. Je t’ai cherché sur Facebook mais il y avait des millions de résultats alors, j’ai failli laissé tomber mais après, je t’ai vu dans le Times. J’ai croisé pleins de Midgardiens. D’ailleurs, tu sais pourquoi ils sont tant accros au café ? Personnellement, je comprends pas leur goût prononcé pour cette boisson. C’est pas terrible quand même. Oh, et j’ai croisé ton voisin, un gars bizarre, qui parle beaucoup et pas très malin. Tu devrais changer de voisin. Ou acheter un Raptor, apparemment, ils existent encore sur Internet. Je suis sûr qu’un raptor serait un meilleur voisin que celui que tu as en ce moment. »

A voir son visage toujours aussi méfiant, je baisse les yeux sur mes mains et je finis par comprendre pourquoi il reste aussi stoïque. « Oh, je vois, c’est vrai que tu peux pas me reconnaître sous cette forme. » Je reprends celle du SDF d’il y a quelques années « Et avec celle-là, ça te revient ? » Je finis par reprendre ma forme originelle et à revêtir ma jolie peau verte « Et comme ça ? » Je lui fais signe de la main « Coucou ! Oui, je sais, je ne devais pas revenir. Longue histoire. Je voulais pas hein, c’est pas un choix personnel de revenir sur Midgard. Tu sais, je me serais très bien plu ailleurs mais disons que j’ai pas eu le choix. Du coup, voilà, coucou Mike, ravi de te revoir. Au fait, ton parquet grince, ton intérieur est pas terrible par contre, c’est bien d’avoir acheté des pommes, bonne initiative »

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité


What's shakin bacon ? (Michael & Søren) Empty
MessageSujet: Re: What's shakin bacon ? (Michael & Søren)   What's shakin bacon ? (Michael & Søren) EmptyMer 28 Déc - 0:37


What's shakin bacon ?
Mike ξ Søren

« Non, je crois que je suis pile au bon endroit. [...] Je suis sûr qu’un raptor serait un meilleur voisin que celui que tu as en ce moment. »

Les déclarations sans queues ni tête de l’inconnu prirent le sorcier par surprise, tant et si bien qu’il en oublia de lancer son sort d’entrave, se contentant de froncer les sourcils en affichant un air proche de l’incompréhension la plus totale, ce qui n’était pas très loin de la vérité. Il ne se souvenait pas avoir jamais croiser personne avec un culot pareil hormis peut-être... Non, il repoussa l’idée presque aussitôt qu’elle lui vint. Si ce crétin était assez bête que pour le retrouver après toutes ces années, il ne méritait rien d’autre qu’un sort et un bon coup de pied au cul.

« Oh, je vois, c’est vrai que tu peux pas me reconnaître sous cette forme. »

Et la dessus, les traits du jeune homme se déformèrent, s’effaçant pour céder la place aux traits d’un autre, tout comme l’espoir de Michael de ne pas voir Ikrt'Laahrt revenir le hanter. Mais très vite, c’étaient bien les traits de Niall qui lui apparurent, rapidement suivit de la peau verte caractéristique des Skrulls.

« Et comme ça ?
-Bordel de merde...
-Coucou ! Oui, je sais, je ne devais pas revenir. Longue histoire. Je voulais pas hein, c’est pas un choix personnel de revenir sur Midgard. Tu sais, je me serais très bien plu ailleurs mais disons que j’ai pas eu le choix. Du coup, voilà, coucou Mike, ravi de te revoir. Au fait, ton parquet grince, ton intérieur est pas terrible par contre, c’est bien d’avoir acheté des pommes, bonne initiative »

Le sorcier réagit presque aussitôt. Il se dirigea d’un pas mal assuré vers la fenêtre et écarta légèrement les rideaux pour observer la rue, comme il l’avait souvent fait après sa fuite du SHIELD, à la recherche de n’importe quoi de bizarre ou qui sorte de l’ordinaire.

« Putain, qu’est ce que tu fous ici Irkt’Laahrt ? Et puis, t’es seul ? J’espère que t’as pas indiqué ma piaule à tout tes petits copains verts. Je savais que j’aurais jamais du te sortir de cette saloperie de cellule. T’es un aimant a emmerde. »

Il revint néanmoins près du Skrull toujours affalé dans son salon, un demi sourire au bord des lèvres alors qu’il lui ébouriffait les cheveux en passant.

« Mais ça fait quand même plaisir de voir que tu vas bien. Donc, que me vaut le plaisir de voir ta sale gueule de pistache ? Oh non, ne me dit rien. T’es un boulet galactique, je parie donc que t’as besoin de mon aide. Sinon t’aurais pas galérer à tenter de me retrouver. »

Pour tout avouer, Mike n’était même pas certain d’avoir envie de s’impliquer dans les ennuis de son vieil ami. Il avait déjà fort à faire avec la ville qui devenait folle. D’un autre coté, il devait probablement sa liberté actuelle au dit ami, et il se voyait très mal lui refuser son aide. Surtout en sachant pertinemment que l’extra-terrestre ne serait pas venu le trouver juste pour prendre le thé. Il s’était toujours comporté comme un être supérieur, après tout. Le mage poussa un soupir et se laissa tomber dans le fauteuil au coté de son invité surprise.

« Et donc mec, t’as besoin d’aide pour un truc ? »

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité


What's shakin bacon ? (Michael & Søren) Empty
MessageSujet: Re: What's shakin bacon ? (Michael & Søren)   What's shakin bacon ? (Michael & Søren) EmptyMer 28 Déc - 19:22



What's shakin bacon ?
Michael ξ Søren

« Putain, qu’est ce que tu fous ici Irkt’Laahrt ? Et puis, t’es seul ? J’espère que t’as pas indiqué ma piaule à tout tes petits copains verts. Je savais que j’aurais jamais du te sortir de cette saloperie de cellule. T’es un aimant à emmerde. » Han. Alors, là... « Eh oh, je fais l’effort de bien prononcer ton nom alors tu pourrais faire pareil, c’est Ikrt'Laahrt, le « k » vient avant le « r ». C’est pourtant pas compliqué. Tu vois, c’est pour ça que ton espèce n’a pas encore réussi à voyager dans l’espace… Vous y arriverez sûrement un jour, t’inquiètes pas, vous serez peut-être les derniers mais vous y arriverez. Faut pas perdre espoir, rester motivé et ne pas se laisser abattre. Après tout, vous avez bien réussi à inventer une application qui sert à acheter des Midgardiens. Non mais tu te rends compte ? Tu sais, c‘est avec cette appli là… Tinder, voilà ! On peut choisir les humains qu’on veut acheter. Par contre, je sais pas comment on récupère notre colis, j’attends toujours » J’en ai commandé quelques-uns, pour des raisons uniquement professionnelles, bien entendu. Je n’ai plus accès à mon laboratoire mais ça ne veut pas dire que je vais arrêter pour autant. Surtout que les rues ne sont pas sûres et je pourrais très bien tomber malade. Ce serait vraiment malheureux. J’ai pas prévu de mourir tout de suite, je suis jeune, j’ai encore de belles années devant moi. Quoi que, si je dois passer le reste de vie sur Midgard, je préfère autant mourir maintenant.

« Mais ça fait quand même plaisir de voir que tu vas bien. Donc, que me vaut le plaisir de voir ta sale gueule de pistache ? Oh non, ne me dit rien. T’es un boulet galactique, je parie donc que t’as besoin de mon aide. Sinon t’aurais pas galérer à tenter de me retrouver. Et donc mec, t’as besoin d’aide pour un truc ? » Je lâche un petit rire amusé. « Ah tiens, j’aimerai bien voir ça ! Non, non, tu peux redescendre sur Terre, je ne suis pas venu demander ton aide, et c’est pas prêt d’arriver » Je me lève rapidement et je me dirige vers la fenêtre, cette même fenêtre dont Mike vient de s’éloigner. Je m’approche lentement, tandis que mes traits se déforment de nouveau pour revêtir ceux de Søren. Je dois m’habituer à porter cette image, après tout, je sais pour combien de temps j’en ai. J’écarte les rideaux et j’ouvre en grand la fenêtre avant de me pencher doucement au-dessus du vide. « J’ai simplement une affaire dont je dois m’occuper... » Une personne qui va regretter de m’avoir exilé ici « Pour l’instant, je visite. »

Je regarde la ville s’animer quelques instants avant de froncer les sourcils, il y a quelque chose qui me dérange « Tu entends ça, Mike ? Il y a des voitures, des humains, des chiens qui aboient mais pourtant, il n’y a pas d’oiseaux. Étrange, non ? C’est sûrement un des effets secondaires du dôme mais les chiens devraient s’être habitué à sa présence, non ? Pourtant, voilà qu’il y en a de plus en plus qui aboient. Des ultrasons ? Hum, peut-être, mais produit par quoi ? Bonne question. Peut-être une catastrophe à venir, j’ai lu quelque part que certains animaux Midgardiens pressentaient le danger… Quelle catastrophe, une tempête, un ouragan, de la neige ? Hum, il faudrait que je mesure la pression atmosphérique pour savoir. Tu as un baromètre, Mike ? J’ai besoin d’un baromètre, faut que je fasse des tests. » Tout en continuant de réfléchir, je m’éloigne de la fenêtre que je laisse grande ouverte. Ça m’intrigue beaucoup, tout ça. C’est sûrement rien mais ça me garde l’esprit occupé. Je sens que je vais devenir fou si je trouve pas de nouveau mystère à résoudre. Retrouver Mike, c’était mon petit défi personnel du jour et là, un nouveau se présente : pourquoi les chiens aboient ? Ah oui, et où sont partis les oiseaux ? Intéressant. Beaucoup plus que tout ce que j’ai pu voir sur Midgard pour l’instant. Ils sont tellement ennuyeux, je sais pas comment ils font pour se contenter de leur routine habituelle. « C’est pas grave pour le baromètre, je peux faire sans. J’ai besoin d’un chien, pour l’étudier. Tu as un chien Mike ? Si non, tu connais quelqu’un qui a un chien ? Même un petit, ça me va. Ou un oiseau, tu connais quelqu’un qui a un oiseau ? Tu crois que je peux trouver ça sur Tinder ? »

Je croque à nouveau dans ma pomme tout en faisant les cent pas. Je reste silencieux durant tout le temps de la manœuvre, toute ma concentration étant focalisée sur la résolution de ce problème. Si bien que je ne me rendis pas compte tout de suite des vibrations qui commençaient à irradier le sol. Il fallut le bruit d’un verre brisé tombé du comptoir pour me faire relever la tête « Oh mais oui ! Un tremblement de terre ! J’aurais du y penser ! Pourquoi j’y ai pas pensé !? Voilà, c’est pour ça que les chiens aboient, ils sentaient le tremblement de terre. C’est pas génial ?! » Oui, c’est vraiment incroyable sauf que là, le sol tremble de plus en plus. C’est rien, c’est encore les ondes primaires, on a encore le temps de se mettre à l’abri. Par contre, ce temps se compte en secondes...

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité


What's shakin bacon ? (Michael & Søren) Empty
MessageSujet: Re: What's shakin bacon ? (Michael & Søren)   What's shakin bacon ? (Michael & Søren) EmptyMar 17 Jan - 12:04


What's shakin bacon ?
Mike ξ Søren

« Eh oh, je fais l’effort de bien prononcer ton nom alors tu pourrais faire pareil, c’est Ikrt'Laahrt, le « k » vient avant le « r ». C’est pourtant pas compliqué.  » « k » vient avant le « r ». C’est pourtant pas compliqué.
- Si tu le dis mon pote.
- Tu vois, c’est pour ça que ton espèce n’a pas encore réussi à voyager dans l’espace… Vous y arriverez sûrement un jour, t’inquiètes pas, vous serez peut-être les derniers mais vous y arriverez. Faut pas perdre espoir, rester motivé et ne pas se laisser abattre.
- On a déjà voyagé dans l’espa…
- Après tout, vous avez bien réussi à inventer une application qui sert à acheter des Midgardiens. Non mais tu te rends compte ? Tu sais, c‘est avec cette appli là… Tinder, voilà ! On peut choisir les humains qu’on veut acheter. Par contre, je sais pas comment on récupère notre colis, j’attends toujours.
-Tinder n’est pas… Oh et puis merde.  »

L’arrivée imminente d’une migraine termina d’achever de convaincre le sorcier qu’il était bel et bien en face de l’irritant Skrull pour lequel il avait tour à tour joué le rôle de geôlier et de libérateur. Michael se massa brièvement l’arête du nez, pour repousser les maux de têtes qui menaçaient, ne sachant trop dire si cette partie de sa vie lui avait manquée ou non.

La vérité, c’était que Ikrt'Laahrt lui avait manqué comme une vieille tante vous manque après son décès. De son vivant, on ne supportait pas l’idée d’aller lui rendre visite, mais une fois la mort passée par la, soudainement tout les bon moments vous revenaient et vous en seriez presque nostalgique. Mais si la dite tante revenait à la vie, seriez vous pour autant heureux de la voir ?

« Ah tiens, j’aimerai bien voir ça ! Non, non, tu peux redescendre sur Terre, je ne suis pas venu demander ton aide, et c’est pas prêt d’arriver J’ai simplement une affaire dont je dois m’occuper... Pour l’instant, je visite.
- Et quoi ? Tu t’es dis que se serait cool de remuer ciel et terre pour retrouver et rendre visite au seul Midgarien qui a été suffisamment stupide que pour te libérer la dernière fois ?
- Tu entends ça, Mike ? Il y a des voitures, des humains, des chiens qui aboient mais pourtant, il n’y a pas d’oiseaux. Étrange, non ? C’est sûrement un des effets secondaires du dôme mais les chiens devraient s’être habitué à sa présence, non ? Pourtant, voilà qu’il y en a de plus en plus qui aboient. Des ultrasons ? Hum, peut-être, mais produit par quoi ? Bonne question. Peut-être une catastrophe à venir, j’ai lu quelque part que certains animaux Midgardiens pressentaient le danger… Quelle catastrophe, une tempête, un ouragan, de la neige ? Hum, il faudrait que je mesure la pression atmosphérique pour savoir. Tu as un baromètre, Mike ? J’ai besoin d’un baromètre, faut que je fasse des tests. »

Le mage fronça les sourcils alors qu’il se levait à son tour pour rejoindre la fenêtre. D’habitude, l’imbroglio effréné qui sortait des lèvres de l’extra-terrestre ne valait pas tripette, mais cette fois-ci il pourrait bien avoir raison. Après tout, ne traquait-il pas lui même les événements surnaturels qui avaient lieux depuis que le dôme était apparu ? Il coula un regard vers le Skrull qui s’éloignait déjà.

« Tu ne saurais pas quelque chose sur le dôme par hasard ? C’est pas exactement le genre de truc qui arrive de façon régulière par ici. »

Sans réelle surprise, son vis-à-vis l’ignora complètement, totalement perdu dans son petit monde personnel alors qu’il continuait de parler tout seul. Michael ne s’en formalisa pas plus que ça, s’il n’avait plus fréquenté l’homme depuis bien longtemps maintenant, il était certaines choses qui ne s’oubliaient pas. Sa tendance au bavardage constant était de ces choses.

L’écossais observa un instant le Skrull tourner en rond, mais se lassa vite et s’orienta à nouveau vers la fenêtre ouverte. Il scruta l’horizon comme s’il allait lui révéler tout ses mystères jusqu’au moment ou le sol se mit a gronder sous ses pieds, signe annonciateur d’une catastrophe imminente.

« Oh mais oui ! Un tremblement de terre ! J’aurais du y penser ! Pourquoi j’y ai pas pensé !? Voilà, c’est pour ça que les chiens aboient, ils sentaient le tremblement de terre. C’est pas génial ?! »

Le visage du sorcier perdit instantanément toutes ses couleurs alors qu’il se précipitait vers la salle ou il entreposait tout ce qui touchait au monde magique. Normalement tout devrait bien se passer, mais il n’avait qu’une crainte : qu’il arrive quelque chose à se précieuse collection durement acquise. De toute manière, c’était probablement la pièce la plus sure de l’immeuble, compte tenu des protections magique qu’il avait put y mettre en place. Il fit signe à son ami de lui emboîter le pas.

« merde merde merde… »

Il batailla un bref instant avec la porte qu’il avait précédemment fermé à clé, et lorsqu’il y pénétra enfin, le sol trembla à nouveau sous leurs pieds. Il tangua, posa sa main sur un mur pour se stabiliser avant de tirer Ikrt'Laahrt dans la pièce.

« Sous le bureau, tout de suite! »

Il referma la porte sans regarder si l’extra-terrestre avait obéis à son ordre et se retourna pour lui même rejoindre la toute relative sécurité qu’offrait le bureau robuste, mais une nouvelle secousse le déstabilisa. Il put se rendre compte par la même que son ami ne l'avait pas écouté et se tenait toujours au milieu de la pièce, avec l'air d'un enfant le matin de noël collé au visage. Il grogna dans sa barbe et l'attrapa par le col pour le mettre à l'abris. Cependant, il trébucha malencontreusement et s'étala de tout son long, entrainant le Skrull avec lui dans sa chute.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité


What's shakin bacon ? (Michael & Søren) Empty
MessageSujet: Re: What's shakin bacon ? (Michael & Søren)   What's shakin bacon ? (Michael & Søren) EmptyMer 8 Fév - 18:56



What's shakin bacon ?
Michael ξ Søren

« Merde merde merde… » Si on m’avait dit qu’un jour, j’allais assister personnellement à un tremblement de terre, je ne l’aurais jamais cru. Normalement, on arrive après la bataille et on étudie les sismogrammes, mais là, j’ai touché le jackpot. Un vrai séisme, un vrai de vrai et à New York ! Est-ce que ce serait un des effets secondaires du dôme ? Peut-être. On avait déjà noté les explosions, les incendies et les coupures de courant, mais les séismes, c’est nouveau. Tout en trépignant sur place d’excitation, je sors mon petit calepin de ma poche et je note dans ma To do list ‘’étudier les conséquences du dôme’’. Disons que ce sera pour les soirs où l’ennui se fera sentir plus que d’habitude.

Je remarque du coin de l’œil le signe de Mike. Je le suis, un grand sourire toujours collé sur le visage. Au vu de la force des vibrations, ça n’a pas l’air d’être un séisme de très grande envergure, mais, je préfère ne pas m’avancer tout de suite, on ne sait jamais. « Tu as un sismographe, Mike ? Tu connais quelqu’un qui en a un ? J’ai vraiment hâte d’étudier les relevés. Tu te rends compte, un séisme à New York, si c’est pas incroyable, ça ! Le dernier séisme en date aux États-Unis, c’est 2014, en Arizona. Dis, tu ne pourrais pas faire un de tes petits tours de passe-passe pour déterminer l’épicentre de ce séisme et nous y téléporter ? Ou au moins, nous téléporter à une station pour que je puisse étudier les sismogrammes ? Eh oh, je te parl... » Je n’ai pas le temps de finir ma phrase qu’il me pousse à l’intérieur de la pièce et referme la porte derrière lui. « Sous le bureau, tout de suite ! » Je ne l’écoute même pas, fasciné par tous les objets qui se trouvent dans cette pièce. Alors c’est ça qu’il fait de son temps libre ? Il collectionne des babioles magiques ? Et des vieux bouquins aussi. L’un de ces grimoires attire tout particulièrement mon attention. Il me semble avoir déjà croisé Mike plusieurs fois avec ce livre dans les bras. Je commence à faire un pas, mais une secousse secoue la pièce de plus belle. Youhou, les ondes secondaires, c’est maintenant qu’on rigole. « T’es sûr que t’as vraiment rien pour enregistrer ce séisme ? Qui n’a pas de sismographe chez lui ? Vous êtes décevants… » Il s’approche en grommelant et m’attrape par le col. Je le sens de tout son poids m’entraîner dans sa chute et on s’affale sur le sol toujours secoué de tremblements. Il me faut une ou deux secondes pour m’en remettre avant de ramper jusque sous le bureau, suivi de près par Mike « T’es un boulet. Ce n'est pas possible d’être maladroit à ce point ! Depuis le temps que je le dis que les Midgardiens sont dysfonctionnels ! Ça, c’est à noter pour mes recherches, incapables de mettre un pied devant l’autre en situation de stress ! » Au-dessus de nos têtes, un bruit sourd se fait entendre, suivi d’un cri de douleur. J’esquisse une petite moue, pas de chance pour lui, il fallait se cacher plus vite, j’imagine.

Les secousses se calment enfin. Un petit moment de flottement s’étire et un silence de mort plane dans la pièce. « Waw, c’était vraiment sympa, un séisme ! Il faudrait se faire ça plus souvent. Tu crois qu’on peut trouver les relevés sismographiques sur Internet ou pas ? C’était peut-être un peu tôt pour votre technologie… Surtout si vos scientifiques s’accaparent les relevés et refusent de les publier. Je peux comprendre, c’est toujours agréable d’être le premier à étudier quelque chose, mais bon, ce n’est pas comme si c’était le premier séisme que connaissait Midgard, hein. » Je sors de notre cachette et je m’époussette légèrement. Je fais le tour de la pièce, ayant maintenant le temps de l’étudier tranquillement. De toute façon, je ne pourrais pas étudier ce séisme sans les relevés. Je pourrais sortir et faire l’inventaire des dégâts, mais ce qu’il y a sous mes yeux à cet instant est beaucoup plus intéressant « C’est une jolie collection, je peux regarder ? » Question purement rhétorique, étant donné que j’ai déjà commencé à regarder le premier objet qui me tomba sous la main. Une petite pierre scintillante d’un bleu profond tout à fait remarquable. Je ne la touche cependant pas, la dernière fois que j’ai touché une roche bleue, le SHIELD me tomba dessus et je finis enfermé dans une cellule. Très mauvaise expérience, à ne pas refaire. Je délaisse donc le petit caillou pour m’arrêter sur le bouquin que j’ai vu tout à l’heure. Un ouvrage massif, relié de cuir, une œuvre qui vaut le coup d’œil. On voit que ce bouquin bénéficie d’une attention toute particulière, malgré l’usure, il n’y a pas une trace de poussières. Un vague sourire passe sur mes lèvres tandis que je commence à tourner les pages. Je glisse un rapide regard au mage « Au fait… Tu ferais mieux d’aller voir le Midgardien au-dessus, il a peut-être encore une petite chance d’être en vie »

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


What's shakin bacon ? (Michael & Søren) Empty
MessageSujet: Re: What's shakin bacon ? (Michael & Søren)   What's shakin bacon ? (Michael & Søren) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
What's shakin bacon ? (Michael & Søren)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel, No one is innocent ::  :: Archives RP-