AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 Matthew — This city needs me in that mask

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Matthew Murdock
Héros indépendant - STAFF

Date d'inscription : 03/06/2017
Messages : 228
Multicomptes : Aucun
Dollars : 957
Avatar : Charlie Cox

Age : 30 ans
Surnom : Matt
Nom de code : Daredevil
Localisation : Hell's Kitchen
Pouvoir : Sens décuplés (odorat, ouïe, toucher, goût), sens radar, agilité, force, rapidité, endurance, acrobatie
Métier : Avocat, w/ Foggy ♥
Race : Humain


#Victime:
 


MessageSujet: Matthew — This city needs me in that mask   Sam 3 Juin - 14:52


Matthew Murdock
ft. Charlie Cox
©️ Pinterest
↘️ carte d'identité
Je m'appelle Matthew Michael Murdock mais on me surnomme Matt. Même si mon petit nom pour la foule c'est Daredevil. Je suis un(e) humain et je suis américain, j'ai 30 ans et je suis avocat. Je suis hétérosexuel et actuellement célibataire. Je suis ce qu'on pourrait appeler un hors-norme et je bosse avec personne.

↘️ caractère
Matthew est avant tout un grand croyant, un homme avec des valeurs qui lui sont chères. Eradiquer le mal, protéger les innocents de Hell’s Kitchen, empêcher les malfrats d’échapper à la justice, faire en sorte que cette justice ne soit pas en leur faveur. C’est dans cette optique que Matthew a finalement ouvert son propre cabinet d’avocats aux côtés de son meilleur ami. Il veut assurer le bien autour de lui. Malgré un système judiciaire parfois corrompu, il a envie d’y croire. Il reste convaincu qu’en tant qu’avocat, il pourra faire la différence et s’oppose fermement aux injustices. Déterminé et acharné, Matthew s’avoue difficilement vaincu. Il ne baissera les bras que lorsqu’on lui donnera la preuve irréfutable que son combat est perdu. Dans le cas contraire, il continuera de se battre, y compris contre les gros monstres que tout le monde redoute tant.

Malgré tous ses efforts, il sait qu’à lui tout seul, il ne pourra jamais changer le monde. Matthew est tout, sauf naïf. Difficile de tenir têtes à ces puissantes personnalités qui font de Hell’s Kitchen leur royaume. Avec le temps, il a laissé une certaine colère s’installer. Une colère qui ne cesse de grandir et qui gronde méchamment en lui. C’est de là qu’est né Daredevil. Lorsqu’il enfile son costume, il veut combattre le mal. Mais l’homme qui se cache derrière le masque possède aussi un grand sens moral. Tuer un homme, aussi monstrueux soit-il, est contre ses principes, contre sa religion. Ce n’est pas ce qu’il défend. Pourtant, il ne peut pas s’empêcher d’y penser. Ils le méritent, après tout. Ce sont des pourritures, des ordures. Les faire disparaître de la surface de la terre résoudrait bien des problèmes. Le simple fait d’y penser suffit à réveiller en lui une certaine culpabilité, un gigantesque combat intérieur qui le tiraille de toute part, qui le torture violemment. A chaque fois, il se retient de ne pas commettre l’irréparable. Il veut la justice, pas la violence. Il finit toujours par utiliser son intelligence contre ses ennemis. Jusqu’à quand ? Par moment, il se dit que ce n’est qu’une question de temps avant qu’il ne se retrouve avec du sang sur les mains.

Solitaire et relativement secret, il ne parlera jamais de ce qui le tourmente. En grande partie parce que peu de personnes savent que c’est lui, le Démon de Hell’s Kitchen. Et aussi parce qu’il s’y refuse. En endossant ce rôle, il a consciemment accepté d’être au cœur du danger. Il ne veut pas que ses proches y soient mêler. Alors il garde tout pour lui et tente de sauver les apparences en usant d’un humour maladroit et douteux, qu’il est souvent seul à pouvoir comprendre.

↘️ pouvoirs
A défaut d’avoir perdu la vue, Matthew peut largement compter sur ses quatre autres sens. Des sens surdéveloppés, décuplés, qui viennent contrecarrer sa condition d’aveugle et qui lui permettent de voir son environnement sous un autre angle. Quant aux dangers qui l’entourent, s’il ne peut pas directement les voir, il les ressent de différentes façons à travers ses quatre sens restants, et peut alors les éviter mieux que quiconque.

D’abord, il y a l’ouïe. Celle-ci est tellement développée qu’à ce stade, on peut quasiment dire qu’il n’y a rien qu’il ne puisse entendre. Il perçoit les discussions à voix basses à travers les murs insonorisés aussi clairement qu’il détecte les battements de cœur de n’importe quel individu dans un rayon de six mètres. En plus d’utiliser cette faculté comme détecteur de mensonges, il s’en sert aussi pour reconnaître les gens. Évidemment, il peut aussi bien entendre le sang qui circule dans les veines, la respiration et les mouvements d’une personne. Et tout ce qu’il perçoit chez les autres, il le perçoit chez lui aussi. Cette ouïe surdéveloppée lui permet également d’avoir une idée d’où se trouvent les personnes et les objets autour de lui. Pour ça, il se base simplement sur les réverbérations du lieu. Ce qui veut aussi dire que Matthew peut facilement être désorienté si l’environnement est particulièrement bruyant. Les sons se heurtent les uns aux autres et il devient vite incapable de les distinguer.

Ensuite, il y a le toucher. Juste en passant ses doigts sur du papier, il peut discerner la forme de l’encre qui y est déposée. C’est notamment ce qui lui permet de lire. Au-delà de ça, le corps de Matthew sent le moindre changement relatif à la température ou à la pression atmosphérique. Lorsque quelqu’un se rapproche de lui, non seulement il sent l’air bougé, mais en plus il ressent sa chaleur corporelle. Cette même chaleur corporelle lui permet de savoir si une personne est vivante ou morte, et dans le dernier cas, déterminer depuis combien de temps. Le corps exprime tout un tas d’émotions à travers la chaleur, comme par exemple la gêne ou la panique. Toutes ces émotions, Matthew les détecte facilement.  

L’odorat est un autre de ses sens qui lui sert à reconnaître quelqu’un. Chaque individu a sa propre odeur – pas toujours agréable, à ce propos. Matthew associe donc une personne à une odeur, et il est impossible de le tromper. Même en mettant trois tonnes de parfum, il finira toujours par deviner votre véritable identité. Sur ce coup, on peut le comparer à un chien : aussitôt enregistrée, il sentira votre odeur sur une quinzaine de mètres et vous traquera jusqu’à ce qu’il vous trouve. Si vous êtes dans son collimateur, évitez de vous sentir en sécurité tant que vous n’êtes pas certain d’avoir semer DD. Si ce n’est pas votre rythme cardiaque qui vous trahit, c’est forcément votre douce odeur naturelle.

Et enfin, le goût. Bon. Ce dernier sens ne l’aide pas tellement à attraper les méchants. Il lui sert simplement à profiter de la vie et des restaurants de New-York. Puisque Matthew sent la plupart des ingrédients utilisés lors de la fabrication d’un plat, il peut aussi reproduire la recette chez lui. Tranquille, pépouses. Il se met bien, Murdock. Il se met très bien, même.

Le sens radar. Celui-ci compte comme un sixième sens, il est apparu en plus du développement des autres. Son fonctionnement est similaire à l’écholocalisation des chauve-souris. Le cerveau envoie des ondes électromagnétiques, qui rebondissent sur les objets, et reviennent vers lui. Grâce à ce fameux sens radar, Matthew est capable de se représenter une image mentale 3D d’un lieu sur 360 degrés, et donc de distinguer les formes des objets et des personnes autour de lui. Quelques bugs sont à prévoir, évidemment. Mais l’image qu’il obtient reste extrêmement proche de la réalité, les détails en moins. A noter qu’il est tout-à-fait capable de percevoir d’autres types de radiations électromagnétiques, comme les ondes radios et les rayons gamma.

Qui dit hypersensibilité, dit aussi faiblesse. En effet, lorsqu’il reçoit trop d’informations d’un coup, trop de sons, d’odeurs ou de sensations, Matthew s’y perd rapidement et ne sait littéralement plus où donner de la tête. Il s’agit là de sa plus grande faiblesse, qui le rend parfois extrêmement vulnérable.  

Outre ses sens surhumains, Matthew a développé un certain nombre de compétences physiques digne d’un véritable athlète. Il a suffisamment de force pour soulever un homme et le jeter contre un mur. Il est assez rapide pour se déplacer d’un point à un autre en quelques secondes, tout en enfilant son costume rouge. Il est si agile qu’il peut éviter une balle de sniper, même blessé. Et il est résistant au point de tolérer les pires douleurs qui soient. A quelques détours, il a aussi l’occasion de dévoiler ses talents de gymnaste et d’acrobate. On notera que la perfection de son oreille interne lui assure un équilibre sans faille. Matthew s’affirme également comme un maître des arts martiaux. Celui qu’il maîtrise à la perfection est un mélange entre la boxe et le ju-jitsu. Ses acquis, il les doit à ses nombreuses heures d’entraînement ainsi qu’à Stick.

Comme tout héros qui se respecte, Matthew possède lui aussi son précieux gadget. Ce qui s’apparente à une canne pour aveugle est en réalité une matraque multifonctions. Elle renferme presque dix mètres de câble de commande reliés à un grappin. Tout comme Matthew se déplace rarement sans sa canne, Daredevil porte toujours sa matraque sur lui.
derrière l'écran
endlessly epic | Anaïs
Moi c'est Robert, j'ai 22 ans et j'habite du coté de Angers. Mon personnage est un Marvel et je serai là souvent. J'ai découvert le forum par surtout Ptr. Et je le trouve . Pour finir j'autorise le staff à impliquer aléatoirement mon personnage dans les futures intrigues et évent du forum.

_________________
THE DEVIL OF HELL'S KITCHEN
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Matthew Murdock
Héros indépendant - STAFF

Date d'inscription : 03/06/2017
Messages : 228
Multicomptes : Aucun
Dollars : 957
Avatar : Charlie Cox

Age : 30 ans
Surnom : Matt
Nom de code : Daredevil
Localisation : Hell's Kitchen
Pouvoir : Sens décuplés (odorat, ouïe, toucher, goût), sens radar, agilité, force, rapidité, endurance, acrobatie
Métier : Avocat, w/ Foggy ♥
Race : Humain


#Victime:
 


MessageSujet: Re: Matthew — This city needs me in that mask   Sam 3 Juin - 14:54

H I S T O I R E
We owe it to your mother, Matt. You've got to be something special. You've got to be nothing like me.
Tous les gamins veulent ressembler à leur père. On supposera que c’est normal, qu’un père doit être un modèle à suivre, un véritable exemple. Pour Matthew, ça a toujours été différent. Son père était plutôt un exemple à ne pas suivre. Non pas qu’il le détestait, bien au contraire. Il a toujours ressenti une grande admiration envers son père, il l’a toujours soutenu du mieux qu’il le pouvait. A l’inverse, Jack était fier de son fils. Fier de voir qu’il était différent des jeunes crapules du quartier, qui mettaient le feu aux bâtiments sans aucun scrupule et qui défiaient les flics sans hésitation. Du moins, il pensait que Matthew valait mieux, et c’est ce qu’il voulait. C’est pour ça qu’il veillait à ce que son fils soit son exact opposé. Lui, il n’était qu’un boxeur, un vaurien forcé de coopérer avec les pires ordures qui soient juste pour s’assurer de pouvoir nourrir son enfant. Il voulait un avenir meilleur pour Matthew, il le méritait. Il ne voulait pas que son gagne-pain soit la violence et les magouilles. Il ne voulait pas que son fils lui ressemble. Il lui a fait promettre d’aller à l’université, de devenir quelqu’un de spécial. Peu importe qui exactement, il devait simplement le faire pour lui et pour sa mère. Même s’il ne l’a jamais connue. Matt s’est montré réticent. Il ne voulait pas faire des études, il voulait apprendre à se battre. Il voulait avoir sa revanche sur tous ceux qui l’insultaient et le frappaient sans qu’il ne soit en mesure de se défendre. Il voulait les faire taire. Malgré sa promesse de ne jamais se battre contre qui que ce soit, il y a eu un jour où il n’a pas supporté d’être la victime. La fois de trop. Il a riposté. Et quel bonheur de pouvoir libérer sa colère ! Fier de lui, il s’était empressé de raconter à son père ce qu’il avait fait. Enfin, il avait su s’imposer. Ce jour-là, il a vu la déception traverser le regard de son père. Ce dernier n’a pas eu de meilleure réaction que de gifler son fils, pour lui faire comprendre qu’il avait tort d’utiliser la violence. Vexé, Matthew s’est enfui le plus loin possible du domicile familial. Là, il a fini par comprendre que son père avait raison. La violence n’était pas la solution. Il n’aurait jamais dû frapper ce garçon, tout comme son père n’aurait jamais dû lever la main sur lui. C’était mal. Et le seul moyen d’empêcher les gens de commettre le mal, c’est la justice. Oui, il irait à l’université. Pour faire des études de droit. Après cette violente et unique dispute avec son père, Matt n’a plus jamais cherché à se défendre lorsqu’on l’insultait. Il a laissé ses camarades le frapper et le mettre plus bas que terre. Ils l’appelaient Daredevil, c’était devenu son nouveau surnom. Pour extérioriser toute sa rage, il allait à la salle de gym où s’entraînait son père. Il enfilait les gants de boxe et frappait de toutes ses forces l’énorme sac de sable qui pendait dans un coin. A cette époque, Stick l’avait déjà repéré depuis un petit moment.

She calls these crazy senses a blessing and makes him promise to keep them a secret. Even from dad.
Sa vie a changé le jour où il a tenté de sauver celle d’un aveugle. Alors que ce dernier traversait la rue, un camion chargé de produits radioactifs roulait droit sur lui. Matt n’a pas réfléchi, il s’est jeté sur le vieil homme et l’a empêché de finir sous les roues du véhicule. La fin de l’histoire serait bien plus positive si les produits ne s’étaient pas répandus sur le sol. C’est le visage de Matthew qui a tout pris. Il n’oubliera jamais la douleur qu’il a ressenti. Cette intense sensation de brûlure qui l’a littéralement irradié. Il se souvient avoir hurlé de douleur pendant de longues minutes, jusqu’à ce qu’il soit finalement transporté à l’hôpital. La douleur était si intense qu’il ne souhaitait qu’une seule chose : mourir. Mais il a survécu. En se réveillant, il ne pouvait toujours rien voir. En revanche, il était surpris par tous les sons qu’ils pouvaient percevoir, toutes les sensations que son corps pouvait ressentir. Ca n’a pourtant pas suffit à le rassurer. Une vague de panique l’a submergé. Sans sa vue, il se sentait perdu, désorienté. Minable, aussi. Vouloir sauver un aveugle et devenir aveugle à son tour… Plutôt ironique, comme situation. Personne n’a pu trouver les mots pour le réconforter, pas même son père. Probablement parce qu’aucun d’eux ne savait ce qu’il était en train de traverser. A part cette femme, cette inconnue qui lui a rendu visite. Une religieuse. Il l’a deviné, parce qu’il a senti la croix effleurer son visage. Sa présence était réconfortante, sa voix apaisante. Et elle savait. Elle sentait que Matthew était différent. Aussitôt partie, il a commencé à se concentrer sur tout ce qu’il était désormais capable de ressentir. Il avait l’impression de découvrir le monde d’une autre façon, et même s’il avait perdu la vue, ses autres sens le raccrochaient à la réalité. Jusqu’à ce qu’il ne sorte de l’hôpital, il a pris le temps d’explorer ses quatre autres sens. C’était grandiose, incroyable. Il était enfin serein. Le jour de sa sortie, il se sentait prêt à découvrir Hell’s Kitchen d’une autre façon. Mais ce n’était pas aussi simple qu’à l’hôpital. Il n’était plus simplement allongé sur un lit, il était debout et devait apprendre à fonctionner dans le noir. Même si, par moment, il avait vaguement l’impression de percevoir des formes. Ce n’était rien de très concret. Matt voulait reprendre sa vie là où il l’avait laissé, retourner à la salle de gym et massacrer le sac de sable. Le problème, c’est qu’il ne pouvait pas. Il était frustré, parce qu’il sentait qu’il en était capable. Le problème, c’était surtout de savoir comment. Avant d’utiliser ses poings, il devait surtout apprendre à utiliser ses sens. C’est là que Stick est intervenu. Il a débarqué de nulle part, aigri comme jamais, l’a supplié de ne plus se plaindre parce qu’il avait réussi à survivre malgré sa propre cécité et l’a entraîné dans un sous-sol. Matthew était à l’écoute de cet homme. Il avait besoin d’aide, il ne pouvait pas le nier. Alors il a placé tous ses espoirs en Stick, qui l’a aidé à se concentrer et à faire de son handicap sa plus grande force. Il lui a fait comprendre qu’il n’avait pas besoin de voir le monde pour combattre, il pouvait le faire en utilisant les vibrations dans l’air et en écoutant le battement du cœur de son adversaire. Il devait simplement être attentif.

I was wrong about him. (...) He is undisciplined. Emotional. Just look at the way he did tonight !
Pour vivre décemment, Jack a été forcé à travailler pour Roscoe Sweeney, un promoteur très connu des boxers, notamment sous le nom de Fixer. Il détestait ça, tout comme il détestait Fixer. Mais il n’avait pas le choix. Il était obligé de jouer les criminels pour satisfaire son patron, pour protéger Matthew. Et puis un jour, Fixer lui a demandé de perdre un combat. A ce moment-là, Jack venait de gagner six rencontres. Hors de question de perdre. Hors de question de laisser qui que ce soit le défigurer, juste pour le bonheur de Fixer. Il a osé lui tenir tête. Le soir venu, il a tout donné. Il a littéralement défoncé son adversaire. Il a remporté le combat, sa septième victoire. Il ne se doutait pas qu’en rentrant chez lui, les hommes de Fixer se tiendraient prêts à lui faire payer son acte. Il sous-estimait Fixer, en réalité. Après avoir été tabassé à mort, on lui a tiré une balle en plein dans le crâne. Jack ne pensait pas qu’en gagnant, il signerait son arrêt de mort. Matthew a joué les innocents, déclarant ne pas savoir pourquoi un tel sort avait été infligé à son père. Il le savait très bien, évidemment. Plus d’une fois, il avait surpris son père et Fixer discuter. Ou plutôt, il avait entendu Fixer lancer des menaces. Il est pourtant resté silencieux, en se faisant la promesse de venger son père. Seul, il s’est lancé à la poursuite de Fixer et de ses hommes. Il les a tous mis à terre, un par un, en les laissant croire que Battlin’ Jack Murdock était revenu d’entre les morts pour se venger. Fixer, lui, a été le plus lâche de tous. Matthew n’a pas eu besoin de lever le poing, son ennemi est mort de peur devant lui. Il a entendu son cœur battre de plus en plus fort, de plus en plus vite, jusqu’à ce qu’il ne cesse toute activité. Il n’en restait alors plus qu’un : Angelo. Matthew savait parfaitement où le trouver. Il s’est invité à l'une de ses nombreuses soirées et a commencé à l’attaquer. C’était Matthew contre Angelo. Du moins, durant quelques secondes. Ensuite, les invités, principalement des femmes, ont commencé à vouloir défendre leur hôte. L’une d’elle s’est directement attaquée à Matt, essayant de retirer la cagoule qui cachait son visage. Il a protesté, il s’est défendu. Dans sa lutte, il a involontairement poussé la jeune femme vers la grande fenêtre ouverte. Il n’a pas pu la rattraper. Elle est passée par-dessus la balustrade du balcon, et un instant plus tard, on entendait son corps s’écraser lourdement contre le bitume. Pris d’un élan de panique, il s’est enfui. Il ne voulait pas la tuer. Il ne l’a pas fait exprès, c’était involontaire. Rien ne pouvait le rassurer. Il avait beau tenter de se convaincre de son innocence, il se sentait terriblement coupable. Il venait de tuer quelqu’un. Une femme innocente, qui était là pour passer une bonne soirée. Il était aveuglé par sa soif de vengeance. Il a tenté de se réfugier auprès de Stick, il avait besoin de son soutien. Malheureusement, Stick était introuvable. Le vieil homme n’a pas pu tolérer la conduite de Matt. Il avait trouvé sa petite vengeance stupide, et selon lui, il s’agissait d’un gamin instable incapable de gérer ses émotions. Les plans qu’il avait pour lui venait de tomber à l’eau, alors il a préféré laissé le petit seul. Le lendemain, Matt est allé à l’Église. Il avait besoin de raconter à quelqu’un ce qu’il avait fait, et de se sentir pardonné. C’est de là qu’est née sa foi catholique. C’est également depuis ce jour qu’il s’est promis de ne jamais laisser la violence dicter sa conduite.

That girl is poison. She's on her way to the worst side and she'll drag you down with her.
Matthew a tenu sa promesse. Il a intégré l’université de Columbia et s’est inscrit en droit. Jamais il n’a pu abandonner son sens de la justice. Le fait que son père soit mort à cause d’enflures comme Fixer l’a d’autant plus motivé à suivre cette voie. A Columbia, il a rencontré son meilleur ami, Franklin Nelson, Foggy pour les intimes. Foggy n’était pas réputé pour son physique d’athlète, il n’avait pas non plus beaucoup de répondant. C’était facile de lui marcher sur les pieds. Un peu trop facile, même. Les brutes épaisses de l’université n’ont pas tardé à le persécuter. Ils ont tout fait pour lui rendre la vie impossible. Matthew a rapidement pris sa défense. Il n’a pas eu besoin d’être très méchant, cela dit. C’est comme ça que Matt et Foggy sont devenus inséparables. A l’université, il a aussi rencontré Elektra. Cette fille… Elle lui a retourné le cerveau. Littéralement. Aucune fille ne l’intéressait vraiment, mais Elektra… Elle était différente. Probablement parce que contrairement à beaucoup d’autres, elle ne le considérait pas simplement comme un type aveugle. Elle le sortait de sa routine étudiante, le forçait à tester ses limites, à aller au-delà. Avec elle, il y avait toujours cette pointe d’adrénaline qui le rendait plus vivant que jamais. Elektra aimait le danger, Matthew a appris à l’aimer à ses côtés. A force de passer du temps avec la jeune femme, il a fini par réellement s’y attacher. Par éprouver des sentiments extrêmement forts. A ses yeux, elle était parfaite. Même s’il ne savait pas grand-chose d’elle, ça ne l’a pas empêché de l’aimer et de la vouloir pour lui tout seul. Aujourd’hui, il sait parfaitement qu’elle était et sera toujours son seul véritable amour. Ce que cette femme lui a fait ressentir était unique, exceptionnel. Aucune autre femme ne lui arrive à la cheville. Elle a ses défauts, certes, mais il la placera toujours sur un piédestal. Il était bien, heureux. Il n’avait besoin de rien d’autre que de sa présence. La fin de sa relation avec Elektra a été brutale et douloureuse. Ses souvenirs sont encore flous. Probablement parce que dans le fond, il n’a pas envie de se souvenir. Plus il y pense, moins il comprend comment cette nuit a pu déraper à ce point. Il peine à comprendre ce qu’il s’est passé. Son père était retenu par des hommes dangereux, impossible de savoir précisément lesquels. Le plan était simple. Battre les criminels et sauver le père. Du moins, ça paraissait simple. Matthew était prêt à attaquer, prêt à se battre. Elektra l’en a empêché, en se battant seule contre une armée d’hommes agressifs. Il n’a jamais été aussi heureux d’être aveugle. Ca l’a empêché d’assister au massacre, de voir la femme qu’il aime se transformer en un monstre capable de tuer de sang-froid. Le bruit des lames qui percent la peau, l’odeur du sang qui gicle, la peur des hommes, la panique d’Elektra. Il sait ce qu’elle a fait et quelque part, il est heureux qu’elle se soit enfuie. Il n’aurait probablement pas pu se comporter normalement en connaissant sa nature de meurtrière.

Let all the bullies know - all of them - the kind that use knives and guns, and the kind that use money, they have an enemy. Daredevil.
Matthew est revenu à Hell’s Kitchen dès l’obtention de son diplôme. Rien n’avait changé, tout était resté tel que dans ses souvenirs. Tout dans ce quartier lui rappelait son père. C’était douloureux, difficile. Par curiosité, il est retourné dans cette vieille salle de gym où il avait l’habitude de se réfugier. Salle qui servait maintenant de refuge à une jeune fille, une certaine Mickey. Une supposée orpheline qui n’avait nulle part où aller. Elle était exactement comme lui à son âge. Ils se sont rapidement liés d’amitié et avaient pris l’habitude de s’entraîner ensemble en fin de journée. En dehors de Foggy et Elektra, il ne s’était jamais senti aussi proche de quelqu’un. Puis un jour, Mickey a disparu. Mystérieusement. Matt était obligé de partir à sa recherche, et c’est en cherchant à sauver Mickey qu’il a compris dans quelle misère était plongée Hell’s Kitchen. Les plus démunis à la merci des plus riches. Et parmi les plus riches, il y avait Le Caïd. Matt n’a pas supporté de voir des personnes innocentes être manipulées par ce genre d’ordure. Ca lui rappelait son père et Fixer. C’était insupportable. Il sentait qu’il devait faire quelque chose. Toute la colère qu’il renfermait en lui, il en a fait quelque chose de positif. Il s’en est servi pour faire naître Daredevil, le Démon de Hell’s Kitchen dont la seule volonté est de sauver les innocents comme Mickey, comme son père. Au début, il n’avait qu’une tenue sombre et un ridicule bandeau pour camoufler son visage. Il s’est rapidement construit une vraie identité de héros, mettant à profit tout ce que Stick lui avait appris pour faire disparaître la mauvaise graine. En parallèle, il s’est définitivement installé à Hell’s Kitchen et a convaincu Foggy de venir avec lui. Ils ont fondé leur propre cabinet d’avocat, ce qui a permis à Matthew de garder un œil sur Hell’s Kitchen. C’est comme ça que, petit à petit, il a adopté cette double vie. Matthew Murdock le jour, Daredevil la nuit. Il y a eu des moments où Matthew n’avait plus envie, où il sentait qu’en étant Daredevil, il allait peut-être être amené à renoncer à ses principes. Mentir à Foggy n’était pas non plus facile pour lui. C’était difficile à gérer. L’arrivée de Karen n’a pas rendu la situation plus simple. Foggy l’a engagée plus ou moins sans son accord, parce qu’ils avaient besoin d’une assistante. Matthew ne s’est pas opposé à cette décision, sans pour autant se sentir très rassurée d’avoir une journaliste à ses côtés. Les journalistes sont connus pour être un peu trop curieux, Matthew s’est senti en danger. Personne ne devait savoir que c’était lui, Daredevil. Simple question de protection. Pourtant, il ne reste jamais indemne. Il n’est pas rare de le voir débarquer au bureau avec un œil au beurre noir, l’arcade ouverte ou une lèvre en sang. Généralement, il fait passer ça sur le fait d’être aveugle. Personne ne se doute de rien, étrangement. Il a eu peur, lorsque le RA est tombé. Il a vraiment eu peur. Dévoiler l’identité de l’homme qui se cache sous le costume rouge, c’est mettre en péril la vie de ses proches. Karen et Foggy, notamment. Parmi d’autres. Il ne pouvait pas se le permettre. Durant toute cette période, il est resté à l’écart, et n’a rejoint aucune organisation. Il se disait qu’en continuant à mener une vie normale, il brouillerait les pistes. Et puis Daredevil est connu pour être rapide et agile, il sait se battre. Matthew n’est qu’un pauvre aveugle qui manque parfois de se prendre les murs. Il a patiemment attendu que la tempête se calme, en priant pour que cette loi disparaisse.  

There are no heroes. No villains. Just people with different agendas.
Entre temps, la vie de notre héros a été bouleversée par l’arrivée de deux importants personnages. D’abord, il y a eu Frank Castle, The Punisher pour les intimes. He came in like a wrecking ball, comme dirait Miley Cirus. Cet homme est arrivé de nulle part et s’est mis en tête de faire le ménage à Hell’s Kitchen. Littéralement. Daredevil était obligé de le haïr. Il l’a d’abord vu comme un ennemi, un monstre qui se nourrit du sang et de la terreur. Difficile d’avoir une autre image de lui. Il représentait tout ce que Matthew détestait, il était tout ce qu’il ne voulait pas devenir. Un justicier qui élimine ses ennemis en les tuant. Son sens de la justice n’appréciait pas les manières de Castle. Daredevil a tout fait pour l’empêcher de tuer, il était là à chaque fois que Frank sortait son arme. Toujours prêt à le détourner de son objectif. Puis Matthew, l’avocat cette fois, a dû le défendre. C’est Karen qui l’a convaincu de le faire. Il a donné une chance de Castle de se dévoiler, et il a compris qu’ils n’étaient pas si différents. Ils n’ont juste pas les mêmes méthodes. Matthew fera tout pour livrer son adversaire aux autorités compétentes, tandis que le Punisher préférera l’abattre pour être sûr de supprimer complètement le danger. Malgré tous ses efforts, Castle a choisi de finir derrière les barreaux. A côté, il y avait Elektra. La jeune femme a fait son grand retour dans la vie de l’avocat, au moment où il s’y attendait le moins. Vu les circonstances dans lesquelles ils s’étaient quittés, Matt ne savait pas s’il devait réellement se réjouir de son retour. D’autant plus qu’il y avait Karen. Elektra a tout fait pour revenir dans la vie de Matt, elle s’est imposée sans qu’il n’ait son mot à dire. Et elle savait qui il était devenu, elle connaissait Daredevil. Tout ce qu’elle voulait, c’était de l’aide. Détruire la Main une bonne fois pour toutes. En voyant les ninjas envahir Hell’s Kitchen, il a accepté de prêter main forte à Elektra. Au passage, des sentiments bien enfouis sont remontés à la surface. Le temps d’un instant, Matthew a oublié Karen. Il voulait être auprès d’Elektra, il voulait la sauver. L’empêcher d’écouter ses pulsions meurtrières. Ça n’a pas marché. Matthew n’a pas pu la sauver. Elektra est morte avant même qu’il n’ait pu faire d’elle une personne bien. A son enterrement, il n’y avait que lui et Stick. Parce que oui, il a finalement su qu’Elektra était aussi son élève. Il se souvient vaguement d’une nuit où Stick était venu le perturber dans son sommeil, pour le mettre en garde contre Elektra. A l’époque, il pensait avoir rêvé. Maintenant, il sait que tout était bien réel. Comment était-il supposé reprendre sa vie après ça ? Et il y avait toujours le RA qui le menaçait, ARES qui faisait tout son possible pour coincer les hors-la-loi. Matthew a eu du mal à tout gérer, alors il s’est éloigné de ses proches. Après avoir annoncé à Karen qui il était, il a pris la décision de rompre. Son monde est bien trop dangereux pour elle, il n'aurait pas supporté qu’elle soit au cœur du danger par sa faute. Quand les mesures venant du gouvernement se sont renforcées il y a de ça quelques mois, Matthew a laissé Daredevil tranquille. Ca lui paraissait plus sûr. Maintenant que le RA semble enfin être de l’histoire ancienne, il entrevoit la possibilité de ressortir son costume rouge. De toute façon, Matthew ne peut pas exister sans son alter ego.

_________________
THE DEVIL OF HELL'S KITCHEN
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Matthew Murdock
Héros indépendant - STAFF

Date d'inscription : 03/06/2017
Messages : 228
Multicomptes : Aucun
Dollars : 957
Avatar : Charlie Cox

Age : 30 ans
Surnom : Matt
Nom de code : Daredevil
Localisation : Hell's Kitchen
Pouvoir : Sens décuplés (odorat, ouïe, toucher, goût), sens radar, agilité, force, rapidité, endurance, acrobatie
Métier : Avocat, w/ Foggy ♥
Race : Humain


#Victime:
 


MessageSujet: Re: Matthew — This city needs me in that mask   Sam 3 Juin - 14:54

LES PETITS PAPIERS

Cette fiche est obligatoire. Si vous ne la remplissez pas, vous ne serez pas validés. Certains champs peuvent en revanche ne pas être remplis, dans le cas ou votre personnage ne possède pas d'affiliation ou pas de pouvoir.

Vous devez donc poster à la suite de votre fiche le formulaire suivant :

Avatar :
Charlie Cox Matthew Murdock


Code:
<div class="commu_lign clearfix"><span class="ftitre" style="text-align:right;">Charlie Cox </span><span class="ftexte">Matthew Murdock</span></div>


Affiliation :
Héros indépendant

Code:
Matthew Murdock


Nom de code :
Daredevil Matthew Murdock


Code:
<div class="commu_lign clearfix"><span class="ftitre" style="text-align:right;">Daredevil </span><span class="ftexte">Matthew Murdock</span></div>


Pouvoir :
Sens surdéveloppés Matthew Murdock

Sens radar Matthew Murdock


Code:
<div class="commu_lign clearfix"><span class="ftitre" style="text-align:right;">Sens surdéveloppés </span><span class="ftexte">Matthew Murdock</span></div>

Code:
<div class="commu_lign clearfix"><span class="ftitre" style="text-align:right;">Sens radar </span><span class="ftexte">Matthew Murdock</span></div>


Métier :
Avocat Matthew Murdock


Code:
<div class="commu_lign clearfix"><span class="ftitre" style="text-align:right;">Avocat </span><span class="ftexte">Matthew Murdock</span></div>


Registration Act :
Mon personnage ne se recense pas.

Code:
Matthew Murdock


_________________
THE DEVIL OF HELL'S KITCHEN
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Frank Castle
Red Thunderbolt - STAFF

Date d'inscription : 13/03/2016
Messages : 338
Multicomptes : bucket & cassondro.
Dollars : 506
Avatar : Jon Bernthal.

Age : Trente-neuf ans.
Nom de code : The Punisher.
Métier : Vigilante, ancien militaire.
Race : Humain.





MessageSujet: Re: Matthew — This city needs me in that mask   Sam 3 Juin - 14:56

Notre petit Matfiou bien aimé, te voici enfin dans toute ta grâce et ta splendeur d'aveugle. TU ES NOTRE HOMIE, NOTRE HOO ET CE VISAGE TE SIED A RAVIR. Je t'aimerais à jamais, Red.

_________________
See, they don't give a fuck about you, like I do. Counting bodies like sheep to the rhythm of the war drums
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Marian Ryder
Confrérie - STAFF

Date d'inscription : 02/06/2017
Messages : 183
Multicomptes : bae eun byul
Dollars : 321
Avatar : ellen page

Age : vingt-neuf ans
Surnom : mari
Nom de code : kinky
Localisation : sous-sols new yorkais
Pouvoir : réminiscence + mémoire eidétique
Métier : ancienne x-woman, écrivain anonyme
Race : mutante


MessageSujet: Re: Matthew — This city needs me in that mask   Sam 3 Juin - 15:06

jotem toé
j'avais un lien avec l'ancien DD alors réserve moi une place pour que je te harcèle
rebienvenue à la maison et bonne chance pour la fiche ♥️

_________________
i will not let him to hurt you.
There was darkness. There is light. There are men and women. There's food. There are restaurants. Disease. There's work. Traffic. The days as we know them, the world as we imagine the world.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Elektra Natchios
Red Thunderbolt

Date d'inscription : 02/06/2017
Messages : 126
Multicomptes : Nope
Dollars : 625
Avatar : Elodie Yung

I am not a dancer, or an artist, or a hero.

I am no longer a daughter or a lover…victim or student or slave.

I am, and I always will be someone's assassin.


MessageSujet: Re: Matthew — This city needs me in that mask   Sam 3 Juin - 18:16




JE PENSE QU'ON AURA DEUX TROIS CHOSES À VOIR ENSEMBLE !  


rebienvenue ici tout ça tout ça ! du courage pour ta fiche et des bisous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Clea Strange
Indépendant

Date d'inscription : 01/06/2017
Messages : 87
Multicomptes : NOP
Dollars : 210
Avatar : Natalie Dormer, ptn.
Age : Quelques petits millénaires.
Nom de code : la Vierge Mystique, ça fait beaucoup rire son mari.
Localisation : Au Sanctum Sanctorum, auprès de Strange Suprême et petits Strange.
Pouvoir : Magie, télépathie, téléportation, vol, voyage astral.
Métier : Sorcière Suprême, reine, épouse & mère.
Race : Hybride Faltine/Mhulruuk

You with the sad eyes don't be discouraged. Oh I realize It's hard to take courage in a world full of people. You can lose sight of it all and the darkness, inside you can make you feel so small. But I see your true colors, shining through. I see your true colors and that's why I love you.

Charles & Luna : bundle of joy. ♥️

MessageSujet: Re: Matthew — This city needs me in that mask   Dim 4 Juin - 11:19

Cc twa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Matthew Murdock
Héros indépendant - STAFF

Date d'inscription : 03/06/2017
Messages : 228
Multicomptes : Aucun
Dollars : 957
Avatar : Charlie Cox

Age : 30 ans
Surnom : Matt
Nom de code : Daredevil
Localisation : Hell's Kitchen
Pouvoir : Sens décuplés (odorat, ouïe, toucher, goût), sens radar, agilité, force, rapidité, endurance, acrobatie
Métier : Avocat, w/ Foggy ♥
Race : Humain


#Victime:
 


MessageSujet: Re: Matthew — This city needs me in that mask   Dim 4 Juin - 22:38

Olala, moult amour ! Vous me rendez toute chose !
Je suis opé pour les liens, les encouragements, les coucous kinky, les bisous, les rp et le seks ! Voilà !

_________________
THE DEVIL OF HELL'S KITCHEN
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Frank Castle
Red Thunderbolt - STAFF

Date d'inscription : 13/03/2016
Messages : 338
Multicomptes : bucket & cassondro.
Dollars : 506
Avatar : Jon Bernthal.

Age : Trente-neuf ans.
Nom de code : The Punisher.
Métier : Vigilante, ancien militaire.
Race : Humain.





MessageSujet: Re: Matthew — This city needs me in that mask   Lun 12 Juin - 12:18

Bienvenue Matthew
Tu es validé !
Félicitation  ! Tu es maintenant validé en tant qu'hors-norme n'appartenant à personne.

Tu peux désormais accéder au forum dans son ensemble et donc aller poster ta fiche de Liens, ta fiche de RP, ainsi que ta fiche de Communication.

Et, encore une fois, bienvenue à toi sur mnoii et bon RP.♥️
Le staff


Ce que nous avons pensé de ton personnage

Me voici avec le monstre assoiffé de sang et de terreur.   Bah mon petit Mattfiou, tu peux être fière de toi puisque tu pensais que ça n'irait pas. Cette fiche est parfaite, littéralement, du début jusqu'à la fin puis tu as réussi à t'approprier comme une cheffe le beau Diable.   Je suis presque triste de ne pas ressentir le côté débile que tu voulais lui donner au début mais ça change de te voir dans un registre plus sombre, ça donne encore plus hâte de former notre magnifique trio.   Merci pour les quelques moments stupides de la fiche, ce fut bien drôle. Sur ce, file t'amuse LIKE A WRECKING BAAAAALL.  
code by XynPapple

_________________
See, they don't give a fuck about you, like I do. Counting bodies like sheep to the rhythm of the war drums
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Matthew — This city needs me in that mask   

Revenir en haut Aller en bas
 
Matthew — This city needs me in that mask
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dark City 2.10 FIN
» Pink city
» Paradise City
» Matthew "Matt" Williams
» City of Heroes Freedom

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel, No one is innocent ::  :: Le fichage :: Fiches validées-