AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez
 

 From dust to ashes ; from ashes to sin •• Clint&Raven

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Anonymous

Invité
Invité


From dust to ashes ; from ashes to sin •• Clint&Raven Empty
MessageSujet: From dust to ashes ; from ashes to sin •• Clint&Raven   From dust to ashes ; from ashes to sin •• Clint&Raven EmptySam 17 Déc - 13:16



From dust to ashes ;
from ashes to sin
Clint ξ Raven



MYSTIQUE (+1 (212) 136 - 275)
Le XX/XX/2016 à XX:XX
1145 Park Avenue, New York, NY 10128


Vas-y. Tout de suite. Ne pose pas de question.


Une des clés est dans mon casier à la Confrérie. Code : 1405. Ne prend rien d'autre, je le saurais.


Récupère Courage. Mes papiers sont dans la commode du salon, au milieu, troisième tiroir en partant du haut.



C'est une urgence. Ma couverture vient de sauter devant mes propres cameramans. JE TE JURE QUE SI TU LAISSES LA POLICE SAISIR MON CHIEN TU NE SERAS PLUS JAMAIS CAPABLE DE T'ASSEOIR DE TA VIE PARCE QU'IL MANQUERA UNE FESSE ENTIERE.


Oh merde.

Je fonce. Considère moi déjà sur place.

Compte sur moi pour prendre soin de Courage.


Ca peut durer un moment, coincée avec un Hawkeye furieux et blessé. J'vais devoir m'occuper de Laura Miller pour de vrai. On se revoit dans quelques jours.

code by NyxBanana & Astealeaf


Raven repose son téléphone portable et regarde son reflet dans la glace. Elle espérait que Niall ne serait pas trop incapable et parviendrait à récupérer Courage. Elle ne l'aurait avoué devant personne et encore moins devant un de ces crétins de la Confrérie, mais elle s'était attachée à son chien. Elle détestait ça, mais elle préférait toujours s'attacher au chien que s'attacher à une vraie personne. C'était un peu pour cela qu'elle l'avait adopté quand Niall en avait proposé à l’entièreté de la Confrérie. Elle avait dit que c'était pour l'en débarrasser, qu'elle voulait juste qu'il cesse de vaquer à autre chose que les occupations importantes. Alors elle l'avait pris parce que plus vite il se débarrasserait du chiot, plus vite il allait retourner aux choses sérieuses. La vérité c'est qu'elle commençait à comprendre qu'elle ne pourrait pas s'empêcher d'aimer, parce qu'elle était comme tout le monde. Vivante. Avec sa propre gamme de sentiments et de pensées. Non, elle n'était pas la plus généreuse des femmes de la Terre. Mais même les plus grands des psychopathes ont des sentiments positifs en eux. Ils s'expriment juste différemment que chez les autres. Raven voulait éviter tout cela alors elle avait pris ce chiot pour y épancher tout le peu d'amour qu'elle pouvait avoir en elle. Voilà. Elle en donnait à Irène, elle en donnait à Courage, les autres allaient se faire foutre. C'était finalement si simple.

Elle fouilla dans la salle de bain de l'hôtel dans lequel elle était pour trouver ce qui serait nécessaire pour recoudre une plaie. Elle était parée. L'hôtel était miteux mais au moins la chambre était à elle, louée par personne d'autre grâce à une belle somme qu'elle glissait au propriétaire. Les hommes étaient tellement corruptibles dès qu'un Benjamin Franklin leur était glissé entre les doigts, alors pour Raven qui pouvait en donner de nombreux, obtenir ce qu'elle voulait était rarement un problème. La mutante regarda son reflet dans le miroir. Elle était redevenue bleue même si elle avait toujours les vêtements de Laura Miller. Le soutien-gorge et le pantalon du moins. Elle avait jeté le chemisier troué et plein de sang à la minute où ils étaient arrivés, elle planifiait de les brûler quelque part. La plaie elle-même était totalement refermée, même si elle laissait pour le moment une cicatrice claire sur sa peau bleu foncé. Elle avait été blessée deux fois dans le ventre, par le même genre d'arme. Une vraie preuve de faiblesse de sa part, elle qui faisait toujours son possible pour qu'on ne l'y reprenne jamais à deux fois. Elle venait de ressortir la balle, mais il restait à s'occuper de Clinton Barton.

Elle sortit de la salle de bain pour rejoindre celui-ci dans la chambre. Elle l'a mit sur le lit et s'est occupée d'elle-même avant, pour avoir les idées claires. Elle aurait pu le laisser là, l'abandonner tout simplement, mais les choses sont un peu plus compliquées que cela. Clint avait vu son ex-copine pour qui il avait encore au moins un minimum d'affection à ce qu'il semblait, se faire tirer dessus et se changer en vilaine mutante terroriste. Elle se fichait normalement de ce que les Avengers pouvaient penser, mais celui-là lui avait sauvé la vie. Oh, elle lui avait sauvé aussi. Toute cette aventure n'avait été que l'un sauvant la vie de l'autre, tout en sauvant en plus une petite humaine insignifiante dans le cas de l'archer. Mais en voyant qu'elle n'était pas Laura, il aurait pu la laisser tomber. Il aurait eu des bonnes raisons pour. Mais il avait aussi de bonnes raisons contre et Raven ne doutait pas un seul instant qu'il ne lui faisait pas confiance. Sûrement voulait-il en savoir plus sur son ex disparue.

« Je vais te mettre ça pour que tu ne cries pas. Je paye cher le proprio, mais j'aimerai éviter d'avoir à soudoyer l'hôtel entier. » Elle lui enfonce une paire de chaussette propres dans la bouche, pas le plus hygiénique mais elle n'avait pas trouvé mieux. Elle s'attaqua au flanc de l'archer qu'il couvrait jusque-là de son propre tee-shirt qui allait lui aussi finir brûlé d'une façon ou d'une autre. Elle alla chercher d'une main experte la balle enfoncée dans son flanc. La perte de sang n'avait heureusement pas été très grande, rien de minime n'avait été touché, mais il aurait sûrement besoin de récupérer un bon moment. Elle attrape le matériel pour faire des points de suture qu'elle a piqué il y a un long moment à un hôpital et qu'elle vient de stériliser. Là encore, elle est une experte. Ce n'est pas la première fois qu'elle a à le faire, elle a même déjà prodigué la chose sur elle-même. Il y a des blessures qui ne peuvent attendre son lent processus de régénération. « Voilà. » Elle n'en dit pas plus, elle lui retire simplement les chaussettes de la bouche. Elle jette le tee-shirt dans le même sac que le reste des vêtements blessés. Dans l'armoire, elle pioche un pantalon et un tee-shirt masculin qu'elle lui balance. « Tiens, change-toi. Faut qu'on se débarrasse de toutes nos fringues de toute façon. » Elle se donne la figure du chef pour garder le contrôle de la situation, mais elle ne doute pas qu'il va rapidement tenter de mener la conversation. Elle tente de montrer qu'elle s'en fout pour l'instant, elle prend l'habituelle apparence blonde, grande et musclée qu'elle arbore récemment, et elle change elle aussi de fringue. Ils n'allaient pas rester là longtemps de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité


From dust to ashes ; from ashes to sin •• Clint&Raven Empty
MessageSujet: Re: From dust to ashes ; from ashes to sin •• Clint&Raven   From dust to ashes ; from ashes to sin •• Clint&Raven EmptyJeu 29 Déc - 0:37


FROM DUST TO ASHES ;
FROM ASHES TO SIN
CLINT Ξ RAVEN



Et bien, les choses s’annonçaient mal. Et c’était loin d’être une façon de parler. Assis sur le lit d’une chambre d’hôtel, je serrais les dents, grondant alors que j’ôtais mon t-shirt déjà poisseux de sang pour le presser sur mon flanc droit. Je clignais plusieurs fois des yeux pour tenter de rester concentré et alerte, même la plus vague des sensation d’être en sécurité avait été suffisante pour faire baisser l’adrénaline.

Même si je ne m’estimais largement pas encore tiré d’affaire, étant donné l’identité de la personne qui se trouvait dans la salle de bain. Mystique. Elle s’était faite passée pour Laura, s’était joué de moi tout du long et finalement je l’avais sauvée. Parfois je me mettrais des baffes.

Donc voilà, j’en étais là. Une balle dans le flanc et hébergé par une criminelle dont sa réputation brillait pour de nombreuses compétences. Mais la gentillesse n’en faisait clairement pas partie.

Et puis, il y avait le fait qu’elle avait prise l’apparence de Laura. Et s’il était arrivé quoi que se soit à l’originale, je ne répondais plus de rien. Pas que, objectivement, je sois en état de remporter un combat à main nue contre la mutante, mais la colère pouvait faire des miracles.

La porte de salle de bain s’ouvrit à nouveau sur la mutante à la peau bleue qui me rejoins rapidement. Son ventre nu n’affichait déjà plus qu’une légère cicatrice à l’endroit ou on lui avait tiré dessus, me rappelant que Mystique possédait également un facteur guérisseur. Le fait qu’elle soit déjà sur pied ne me rendit que plus furieux encore.

« Je vais te mettre ça pour que tu ne cries pas. Je paye cher le proprio, mais j'aimerai éviter d'avoir à soudoyer l'hôtel entier. »

Je grognais en protestation quand elle enfourna sans douceur la paire de chaussette dans ma bouche avant de se pencher sur ma blessure, chassant mes doigts pour ôter ce qu’il restait de mon t-shirt. Comme si j’étais du genre à...

Quand elle se mit en devoir d’ôter la balle, je ravalais avec peine mon cri de douleur et mordit avec force sur le bâillon improvisé, laissant échapper un grognement de douleur bien sonore malgré tout. Je serrais les poings, luttant pour ne pas tenter de m’écarter, regardant avec attention ses doigts travailler sur la plaie, tentant vaille que vaille de contrôler ma respiration malgré la douleur. Au moins faisait-elle le travail correctement. Même si ça ne m’aidait pas vraiment à l’apprécier d’avantage, ni même à calmer ma colère.

Je l’observais préparer le matériel de suture et je n’en revenais tout simplement pas de lui laisser faire ça. De la laisser me soigner. Ce n’est pas exactement comme si j’avais le choix, mais ça ressemblait tout de même à une putain de mauvaise blague. Ou a un aller simple jusqu’à la case cimetière.

Sauf que si elle me voulait mort, elle ne serait pas intervenu à la base non ?  Oh putain, je n’avais juste aucune idée de ce qu’elle me voulait. Je savais juste que j’étais inquiet. Et qu’il y avait plutôt intérêt à ce que Laura aille bien...

Et aussi vite que ça avait commencer, Mystique termina son travail avant de me lancer sans ménagement un pantalon et un t-shirt. Je fis un mouvement pour les attraper au vol et grimaçait en sentant cet étirement familier dans mon flanc qui m’annonçait que j’étais bon pour me tenir tranquille pour un temps. Je détestais ça.

« Tiens, change-toi. Faut qu'on se débarrasse de toutes nos fringues de toute façon. »

Je grondais de mécontentement, mais me levais néanmoins pour ôter mon pantalon et aller le déposer dans le sac avant d’enfiler le nouveau, suivit du t-shirt. Je n’aimais pas du tout l’idée de faire ce qu’elle me disait de faire, mais c’était effectivement la meilleure chose à faire dans cette situation. Chier.

Une fois changé, je me tournais vers la mutante, qui avait déjà prit une nouvelle apparence. Il était temps de rendre des comptes.

« T’as plutôt intérêt à ce que Laura aille bien. Si tu lui a fais quoi que ce soit, avengers ou pas avengers, je te botte le cul, pigé ? Et puis déjà c’était quoi ça ?»

Je désignais l’espace entre nous avec un large geste qui ne me récompensa que par un nouveau tiraillement particulièrement douloureux. Mais faire sauter mes points étaient la dernière chose dont je m’inquiétais pour l’instant, pour tout avouer.

« Tu savais qu’il y aurait une attaque ? Ne me dit pas que t’es mêlée à tout ça quand même ! Je te jure que si tu as eu un rôle à jouer dans cette attaque... Et puis, non pas que je m’en plaigne, mais pourquoi t’as prit le risque de me sauver le cul au juste ? Depuis quand la vie d’un Avengers a un quelconque intérêt pour toi ? »

Je secouais la tête, chassant toutes mes questions d’un revers de la main.

« Mais tout ça, on s’en fout. Qu’est ce que t’as fais à Laura ? »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité


From dust to ashes ; from ashes to sin •• Clint&Raven Empty
MessageSujet: Re: From dust to ashes ; from ashes to sin •• Clint&Raven   From dust to ashes ; from ashes to sin •• Clint&Raven EmptyVen 20 Jan - 10:22



From dust to ashes ;
from ashes to sin
Clint ξ Raven



Elle s’appuie contre le mur en le regardant se changer, sans réelle pudeur. Elle s’en fout qu’il soit à poil après tout, c’est pas ça qui va la gêner, et elle préfère s’assurer qu’il ne va pas profiter qu’elle ai le dos tourné pour faire dieu sait quoi. Elle n’est forte et moins blessée que lui, mais elle a appris à se méfier des agents du S.H.I.E.L.D. Ces gars-là ont de la ressource et elle ne se laisserait pas prendre par surprise parce qu’elle l’avait sous-estimé. Elle sent son mécontentement et il ne faut pas beaucoup de temps pour qu’il commence à lui poser des questions. Il ne lui laisse pas particulièrement le temps de répondre au début, et ce n’est pas elle qui va l’interrompre pour pouvoir répondre. Qu’il se perde dans ses questions, c’était encore le plus pratique pour elle, ça lui permettait de réfléchir à ce qu’elle allait lui dire. Parce qu’elle ne voulait pas libérer Laura Miller, pourquoi lui accorder cette gentillesse alors qu’elle était prête à l’envoyer au bûcher sur la simple raison qu’elle est une mutante ? Non, Mystique n’est pas du genre à accorder ce genre de faveur à ses ennemis. Au mieux, elle leur offre une mort rapide et pas trop douloureuse, mais jamais plus que cela. Et Laura Miller, cette journaliste qui voulait tant les enterrer, elle n’échapperai pas à la règle.

Il y avait, bien sûr, la variable du sauvetage. Mystique avait vu Hawkeye, l’avait reconnu de loin et avait volé à son secours, lui sauvant la vie. Elle ne savait pas si l’homme avait un code d’honneur particulièrement prononcé et s’il allait se considérer en dette à son égard. Elle ne s’y attendrai pas. Elle était une criminelle aux yeux de ce type, à raison il fallait l’avouer, et elle doutait qu’il puisse se sentir en dette à l’égard d’une telle criminelle. Elle-même ne rendrait pas la pareille dans le même cas, ou peut-être le ferait-elle ? Tout dépendait ce qu’elle y voyait pour elle, et il fallait avouer que se rapprocher des Secret Avengers était un avantage à ne pas négliger. C’est ce qu’elle pensait quand elle l’avait sauvé, mais ça n’allait pas passer aussi facilement et il fallait qu’elle trouve autre chose, qu’elle mente comme elle avait l’habitude de mentir. Alors c’est ce qu’elle fait, parce que c’est la seule chose qu’elle sait faire finalement. « Elle est là, Clint. Je suis là. »

C’est un gros mensonge, ce qu’elle s’apprête à raconter, mais elle s’est rendu compte un jour que les plus gros avaient tendance à mieux passer parce qu’ils créent leur logique en soit, là où les petits mensonges s’encrent dans une logique déjà existante et établie, que l’on connaît et contre laquelle le mensonge risque d’entrer en conflit. Elle s’approche de Clint en faisant se rencontrer leurs prunelles. Les gens ont toujours tendance à croire quelqu’un qui vous répond en vous regardant dans les yeux. « Je suis Laura. Elle a toujours été une identité que je me suis créée. J’ai eu des tas de couvertures au fil du temps, des tas d’histoire, et Laura est l’une d’entre elle. » C’est faux pour le moment, et il y a peu de chance que cela devienne vrai désormais. Elle avait pensé la garder sous le coude, mais maintenant que sa couverture avait sauté ce serait une bien mauvaise idée. Dommage, on finissait par se faire à cette vie. Elle s’assit sur le lit, même si les choses pressaient elle se doutait que Barton n’allait pas vouloir bouger avant d’avoir eu ses réponses. « J’avais besoin de changer d’air alors j’ai créé cette journaliste. C’était pas si mal comme vie, même si ça finissait par être un peu ennuyeux. La partie avec toi incluse malheureusement, j’ai peur d’avoir du mal avec les relations aussi normales. Bien sûr j’ignorais vraiment que tu étais un agent du S.H.I.E.L.D., à notre rupture je pensais réellement que tu me trompais. » Elle ne baisse pas les yeux. Même si une autre aurait sûrement honte de s’être ainsi trompée sur son mec, elle n’était pas comme ça. Même si elle ne l’avait pas vécu elle-même, elle n’aurait pas honte de s’être trompé si cela avait été vrai. Parce que c’était lui qui avait caché tout un pan de sa vie à celle qu’il aimait, et qu’elle n’avait pas à s’excuser d’avoir mal interpréter ses secrets. « Avec le Registraction Act, c’est devenu compliqué. Je me suis dit que ma couveture de Laura pouvait servir, que je pourrais faire passer des messages cachés, manipuler la foule en notre faveur. C’est ce qu’ils font de leur côté, alors pourquoi on ne les imiterait pas, hein ? Alors ouais, j’ignorais qu’il y aurait cette attaque et franchement, on en avait pas besoin. » Et cette fois, elle le pense vraiment. « S’ils veulent faire accepter les mutants, ce n’est pas en attaquant qu’ils vont y arriver. Honnêtement, je doute que quiconque voulant améliorer l’image des mutants aurait eu une idée aussi stupide que d’attaquer une manifestation. C’est le meilleur moyen pour qu’on soit rejetés encore plus. Si j’avais plus d’éléments pour étayer ma thèse, je dirais même que ça pourrait avoir été une attaque organisée par les anti-mutants pour nous faire passer pour des monstres. » Qu’ils pouvaient être, comme elle l’était. Mais qui avait dit que les monstres n’avaient pas le droit de vivre comment tout le monde ?
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


From dust to ashes ; from ashes to sin •• Clint&Raven Empty
MessageSujet: Re: From dust to ashes ; from ashes to sin •• Clint&Raven   From dust to ashes ; from ashes to sin •• Clint&Raven Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
From dust to ashes ; from ashes to sin •• Clint&Raven
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ashes to ashes
» 05. From the ashes I will rise
» Ashes of a Hopeless Playground [RPG Urbain]
» atlas ⊹ from the ashes a fire shall be woken
» ashes of my bankruptcy {arabella}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel, No one is innocent ::  :: Archives RP-