AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 Kitchen Nigthmares | Samuel & Natalia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar


Date d'inscription : 23/02/2017
Messages : 72
Multicomptes : No.
Dollars : 585
Avatar : Scarlett Johansson.
Age : 77 ans.
Surnom : Natasha, Nat', Tasha.
Nom de code : Black Widow.
Localisation : New-York.
Pouvoir : Version bâtarde du Sérum du Super Soldat.
Métier : Membre des Avengers & Consultante pour le SHIELD.
Race : Humaine modifiée.

MessageSujet: Kitchen Nigthmares | Samuel & Natalia   Lun 31 Juil - 14:38


Kitchen Nightmares

samuel & natalia


Un sourire venait de pointer sur ses lèvres alors qu’elle reposait son portable à ses côtés. En y repensant, l’espionne n’avait jamais tenté d’acheter quelqu’un en se contentant de simplement remplir sa panse. Probablement que l’idée ne lui avait à aucun moment traversé l’esprit. Son attention se reporta sur les armes qu’elle avait commencé à nettoyer, il lui fallait finir avant d’entamer quoi que ce soit d’autre, aussi, Natasha vérifia rapidement l’heure, s’assurant qu’elle aurait le temps de tout faire ; un peu plus de dix heures, elle avait le temps. Sans plus s’attarder sur la chose, elle s’était repenchée sur sa tâche, oubliant au passage de répondre à Samuel alors que ses pensées divaguaient sur ce qu’elle pourrait bien essayer de faire à manger. Une demi-heure plus tard, toutes les armes avaient retrouvé leurs places, dissimulées à travers l’appartement de la russe, qui se trouvait à présent satisfaite de son œuvre. La satisfaction ne dura pas cependant. Un rapide regard sur son lieu de vie avait suffit. L’endroit n’était pas réellement en bordel mais.. y avait clairement mieux. Les quelques affaires qui traînaient se virent rapatriées vers sa chambre ; Natalia prit note de les ranger un peu plus tard. Midi se rapprochait à grands pas et la décision fut enfin prise de vérifier l’état de ses placards. Placards plus ou moins vide mais où elle y trouva au moins de quoi faire des pâtes. Et de la sauce bolognaise. Parfait. C’était pas le grand luxe, mais la rouquine ne pouvait pas non plus se vanter d’être un cordon bleu. Il ne lui restait plus qu’à espérer que Wilson ne soit pas trop exigent sur la question. Ce ne fut plus que l’histoire de quelques minutes avant que tout soit sur le feu. À présent, le nez plissé, comme si quelque chose la dérangeait, la femme observait sa cuisine. Il lui manquait quelque chose mais elle se trouvait incapable de décider quoi. La réponse ne mit pas si longtemps que ça à venir tandis qu’elle avait ouvert son frigidaire à la recherche de quelque chose d’autre à faire. Des pancakes. Techniquement elle savait faire et la présence de sirop d’érable au fond d’un tiroir l’avait orientée vers ce choix.

Comme si tout allait beaucoup trop bien ce matin, une odeur de brûlé parvint à ses narines. Il ne fallait pas disposer d’un don particulier pour deviner l’origine de cette odeur. Elle laissa échapper un juron, remettant la pâte à pancakes au frais le temps d’aller gérer la crise. Un rapide coup d’œil vers l’horloge lui indiqua qu’il ne restait plus assez de temps pour rattraper ses erreurs culinaires. Ne lui restait plus qu’à aller récupérer des pizzas au bout de la rue, en espérant que son hôte n’arrive pas durant ce laps de temps. Un grognement contrarié plus tard et le gaz éteint, Romanoff était de sortie, en quête de nourriture comestible dans la pizzeria du coin. Peut-être que si elle avait commencé par là, les choses auraient été bien plus rapides. Pour sa défense, elle avait seulement voulu bien faire.  

Soulagée de ne pas retrouver Sam poirotant devant sa porte à son retour, la russe abandonna les pizzas sur la table basse qui avait accueilli ses armes en début de matinée. Il ne devrait plus tarder mais Natalia pouvait encore sauver quelques meubles, peut-être faire disparaître un peu cette sale odeur. Investir dans des bougies pourrait être une bonne idée à l’avenir. C’était de toute manière trop tard pour ça ; elle venait d’entendre toquer. « Wilson ? Entre, j’arrive. » Tant pis pour la dissimulation des preuves. Sans plus traîner, elle sortit de la cuisine, s’essuyant les mains dans un torchon, ses cheveux remontés en un chignon désordonné. Fronçant doucement le nez alors qu’elle venait à sa rencontre, elle nota que l’odeur de brûlé était encore présente malgré les fenêtres ouvertes. « Désolée pour l’odeur. Je voulais cuisiner et ça s’est pas totalement passé comme prévu. » Une moue navrée avait prit place sur son visage, ça avait été un bel échec mine de rien. Aussi elle ne chercha même pas à inventer une quelconque histoire pour justifier la chose. « Mais je suis allée chercher des pizzas. » D’un signe de tête, Natasha indiqua la table basse. La situation demeurait hautement cocasse, elle était capable de tuer quelqu’un d’une dizaine de façons différentes rien qu’avec ses cuisses mais pour faire un repas comme il faut, c’était une toute autre histoire. Il lui restait au moins la pâte à pancakes.
@currywurst
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Samuel Wilson
Secret Avenger - STAFF

Date d'inscription : 27/01/2016
Messages : 686
Multicomptes : Pas encore
Dollars : 1524
Avatar : Anthony Mackie

Age : 38 ans
Surnom : Sam
Nom de code : Falcon
Localisation : New-York
Pouvoir : Il est équipé d'un exo-squelette doté d'aile assez résistantes pour lui permettre de voler.
Métier : Ex Travailleur social et Avengers
Race : Humain / Hors Norme









MessageSujet: Re: Kitchen Nigthmares | Samuel & Natalia   Ven 11 Aoû - 15:20

Kitchen Nightmares
And now ?
Samuel regarda pour la énième fois son téléphone portable en se demandant s’il n’avait pas fait une bêtise. Accepter l’invitation de Natasha était-elle une bonne idée ? Franchement, il n’en savait rien et il avait beau avec attendu plusieurs dizaine de minute pour répondre à la proposition, Samuel n’était toujours certain de se pointer devant la porte de la rouquine. Cela faisait des mois qu’ils ne s’étaient pas vu tous les deux, des mois qu’ils n’avaient pas communiqué. Peut-être de la faute de Sam, peut-être de la faute aux événements mais dans tous les cas, la relation qu’ils avaient entretenus auparavant était bien entachée. Un grognement de frustration s’échappa de la gorge de l’ancien militaire alors qu’il se redressait de son canapé, une douleur vive à l’intérieur de l’épaule. La visite qu’il avait reçu quelques jours plus tôt était toujours ancrée dans ses chairs et dans son esprit. Et cela pour encore longtemps… L’homme qui s’était tenu à l’endroit même où il se trouvait en cet instant lui avait tiré dessus et il avait la tête de Steve et la voix de Steve. Chose qui l’avait extrêmement perturbé et qui continuait encore de le faire. Il ne savait pas si l’homme était réellement l’ami qu’il avait perdu quelques mois auparavant ou si ce n’était seulement qu’une copie 2.0 de Steve mais le résultat était le même. Il s’était fait troué la peau et de manière magistrale. Il était même étonné d’être encore vivant pour avoir mal.

Son téléphone abandonné sur la table basse, Samuel quitta son salon pour se rendre à la salle de bain. Une douche ne lui ferait pas de mal et changer de fringues aussi. Il était hors de question que Natasha ne le voit comme ça. Avec ses talents d’espionne et de soutireuse d’informations professionnelles, elle serait capable de deviner ce qu’il s’est passé rien qu’en le regardant. Et il était hors de question qu’il parle de cet incident à qui que ce soit avant qu’il ait mis les choses aux clairs. Un douche, un jean et un sweatshirt plus tard, Samuel récupérait son téléphone et quittait son appartement après avoir mis difficilement sa veste. Se faire recoudre par un des vieux médecins d’Harlem n’était peut-être pas la meilleure des idées qu’il ait eu. Si le médecin avait fait du bon boulot, la prise en charge qui suivait n’était peut-être pas aussi optimale que s’il avait été dans un hôpital. Avec toute cette histoire de fin de RA et le reste, Samuel n’avait pas voulu attirer l’attention. Même si l’histoire qu’il avait raconté au médecin tenait la route pour des petites ruelles d’Harlem, il n’était pas certain qu’elle tienne suffisamment la route pour une investigation policière. Alors, « serrer les dents en attendant que la blessure cicatrise » était devenu son nouveau mentra. Mentra qui ne marchait pas des masses au vu de la tête qu’il tirait tous les matins en se levant.

Il se présenta à la porte de l’ex agent du SHIELD, quelques heures après leur dernier échange. Les mains dans la poche ventrale de son sweat, l’ancien soldat toqua à la porte d’entrée, tournant la poignée peu de temps après, l’estomac un peu serré. Si l’échange qu’ils avaient eu par texte était resté cordiale, voir même routinier pour les deux Avengers (ex Avengers), comme cela allait-il se passer maintenant qu’ils étaient face à face ? C’est la question qui s’imposa à son esprit alors que la voix de Natasha résonna de l’autre côté de la porte. Il fit quelques pas à l’intérieur de la pièce, passant ses yeux sur ce qui se trouvait devant lui avant que son nez ne se fronce à l’odeur. Qu’est-ce qui avait brûlé dans cet appartement ? Qu’est-ce que l’ancienne espionne du KGB avait bien pu faire pour que l’odeur de brûlé embaume les lieux comme ça ? La réponse à ses questions vient assez rapidement quand la jeune femme apparut, un torchon à la main et une moue sur les lèvres. Un sourire en coin s’était installé sur son visage alors qu’il secoua la tête doucement.

- T’as jamais été très douée pour cuisiner, lança l’ancien Avengers avec un sourire dans la voix. C’est bien pour ça que c’est moi qui cuisinait quand tu débarquais chez moi.

Une toute autre époque, pensa-t-il alors en écho à ses paroles. Il était loin le temps ou Natasha, Steve ou encore Scott débarquaient chez lui à l’improviste. S’il était honnête avec lui-même, ce genre de chose lui manquait un peu mais les temps avaient changés et les choses avaient évolués. En bien ou en mal, il ne savait pas de trop mais une chose était certaine c’était qu’il le regrettait un peu.

- Mais tant que tu as une pizza, je pense que je peux te pardonner, continua-t-il alors que son regard suivit l’indication de la rousse pour se poser sur la table basse.

Un silence suivit un peu les paroles de l’afro-américain. Il se dandina un peu sur ses pieds, remettant sa main dans sa poche alors qu’il examina la russe. Il l’avait rarement aussi domestique avec son chignon mal attaché et son torchon dans les mains.

- Comment ça va ? demanda Samuel, assez doucement, presque dans un murmure ne sachant pas vraiment si la question était légitime ou non.


code by bat'phanie

_________________


The guilt is an old friend.
La culpabilité n'est pas rationnelle. C'est un poids qui vous écrase, qu'on le mérite ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Kitchen Nigthmares | Samuel & Natalia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Construction d'une Haiti Nouvelle: GRAHN MONDE Samuel Pierre Editeur
» Samuel "Sam" Fisher ♦ les amis peuvent être pire que les ennemis ♦
» NSA : Samuel "Sam" Fisher
» Samuel Krakow
» Milana Natalia Nina Mednikova [M.N.N.M~FINISHED]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel, No one is innocent ::  :: Manhattan :: Downton-